Quand Max Wärn profite du malheur de son pote

Hockey sur glaceL’ailier finlandais est arrivé au LHC pour pallier la blessure de Cory Emmerton, de qui il est resté proche depuis leur expérience à Sotchi.

Max Wärn aime «jouer dur, mettre de l’impact physique». Le nouvel attaquant du LHC pourra-t-il faire ses débuts mercredi?

Max Wärn aime «jouer dur, mettre de l’impact physique». Le nouvel attaquant du LHC pourra-t-il faire ses débuts mercredi? Image: GETTY

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

À Lausanne, Max Wärn est un inconnu du grand public. Honnêtement, qui parmi les abonnés de la Vaudoise aréna avait déjà entendu parler du nouvel étranger du LHC, passé par la Finlande (119 points en 249 matches), la KHL (52/173) et la Suède (20/51)? Pourtant, des connexions avec les Lions, le natif d’Helsinki en avait. Notamment avec ses compatriotes, au sein du contingent (Petteri Lindbohm, «croisé à quelques reprises») comme du staff technique, dirigé par Ville Peltonen. «J’ai une petite histoire commune avec le coach, sourit l’attaquant, puisqu’on a joué ensemble et même été sacrés champions de Finlande ensemble en 2011 avec HIFK.»

Cette saison-là, le capitaine Peltonen (37 ans) avait fait exploser les compteurs (65 points en 54 rencontres de championnat), alors que le jeune Wärn (22 ans) ne traversait que sa troisième année professionnelle. Les temps ont changé, mais les deux hommes avaient tissé un lien remis au goût du jour dernièrement. «J’ai eu l’occasion de parler à Ville avant de m’engager (ndlr: pour un mois, avec option). Il a pu m’expliquer ce qu’il attendait de moi avant que je signe mon contrat.»

«J’aime mettre de l’impact»

La légion finlandaise n’est toutefois pas la seule connexion que possédait le puissant ailier de 188 cm pour 94 kg – «J’aime jouer dur, mettre de l’impact physique» – au LHC. «Je suis resté proche de Cory Emmerton, que j’ai côtoyé une saison à Sotchi, en KHL (ndlr: en 2014-2015). J’étais même allé le voir à Lahti, lorsque Lausanne y était pour disputer un match de Champions Hockey League mais que lui était suspendu, cet été. Il m’a dit beaucoup de bien de cette équipe et de cette ville.» Ironie du sort, c’est pour pallier la blessure de son pote que Max Wärn a bénéficié d’une chance de rebondir au LHC. «Ça, c’est moins drôle, commente le nouveau No 14 des Lions. J’espère qu’on aura l’occasion de patiner ensemble au plus vite.»

Sans contrat depuis la fin de son aventure avec Jokerit au printemps et après n’avoir joué que 25 matches (4 buts) du dernier exercice de KHL, l’attaquant de 31 ans aura sans doute besoin d’un peu de temps pour reprendre le rythme. Dans ce sens, il faut espérer qu’il sera qualifié pour la rencontre de mercredi à Trinec (Tch) en Champions Hockey League (réponse mardi). «On verra. En tout cas, j’ai fait tout ce qui était en mon pouvoir pour me maintenir en forme durant l’été à Helsinki, avec des séances physiques puis sur glace dès les premiers jours du mois d’août. Je me suis entraîné au quotidien avec une dizaine d’autres compatriotes sans contrat.»

Sans bagages

À propos de glace, Max Wärn n’a pas pu la griffer en compagnie de ses nouveaux coéquipiers, lundi matin à Malley 2.0. La raison? Son équipement n’est pas apparu sur le tapis roulant de l’aéroport de Genève, tard dimanche soir, après une escale à Francfort. Pas idéal pour son intégration, même si tout est désormais rentré dans l’ordre et que le Finlandais sera du voyage en République tchèque. À l’instar de Joel Vermin et de Ronalds Kenins (respectivement suspendu et absent pour raisons familiales, samedi) mais aussi de Lee Roberts, rappelé le week-end dernier des Ticino Rockets afin de pallier les différentes indisponibilités.

Les Lions décollent mardi à la mi-journée avec un vol commercial Zurich - Cracovie (Pologne), avant un trajet en bus de 130 kilomètres jusqu’à Trinec.

Créé: 07.10.2019, 18h01

Articles en relation

Pas d’équipement et pas d’entraînement pour Max Wärn

Hockey sur glace Le nouvel attaquant finlandais des Lions a débarqué sans ses bagages, restés bloqués à Francfort dimanche soir. Plus...

Max Wärn, solution provisoire ou définitive?

Hockey sur glace L’ailier finlandais a débarqué dimanche soir au Lausanne Hockey Club en qualité de cinquième étranger. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.