La pause tombe à pic pour le LHC

Hockey sur glaceLes Lions ont perdu leur dernière rencontre avant la trêve internationale, mardi soir face à Davos.

Dustin Jeffrey, Lukas Frick et le LHC ne sont pas parvenus à prendre le meilleur du Davos de Fabrice Herzog.

Dustin Jeffrey, Lukas Frick et le LHC ne sont pas parvenus à prendre le meilleur du Davos de Fabrice Herzog. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Il y a des pauses qui coupent l’élan et d’autres qui tombent à pic. Celle qui s’offre (enfin) au Lausanne Hockey Club est clairement du deuxième acabit. Sûr que les Lions n’auraient par ailleurs pas craché sur quelques jours de repos supplémentaires, eux qui prendront déjà la direction de Plzen (Tch) pour le match aller des 8es de finale de la Champions Hockey League dans cinq jours. Car la fatigue (physique comme mentale) doit forcément peser, après une série de 20 rencontres disputées en 43 jours (10 victoires, 10 défaites toutes compétitions confondues).

Elle peut en partie expliquer pourquoi les Lions ont parfois semblé manquer d’intensité dans leurs offensives et de lucidité dans leurs choix, mardi soir à la Vaudoise aréna face au HC Davos (défaite 4-3 après les tirs aux buts). A 5 contre 5, même s’ils ont affiché leurs traditionnelles valeurs dans le slot défensif (13 tirs bloqués après 40 minutes), les hommes de Ville Peltonen ont du reste un peu trop subi, si l’on excepte un troisième tiers passé à pousser pour revenir au score. Il convient néanmoins de donner du crédit aux Grisons, auteurs d’une prestation digne de leur première partie de saison: solide, en témoigne leur moyenne de plus de 2 points par match.

Mais si le LHC s’est retrouvé avec deux longueurs de retard à la 48e minute de jeu (1-3), c’est aussi parce qu’il a manqué de tranchant. Offensivement, sur les trois power plays qu’il a obtenus lors des deux premières périodes. Et défensivement, où il a notamment capitulé après un puck mal dégagé par Heldner (26e 1-1) et après une sortie de zone plombée par une glissade d’Almond (39e 1-2), globalement en grande difficulté mardi.

Malgré cela, Lausanne a trouvé le moyen de décrocher la prolongation. Grâce à une réalisation du patron Lindbohm (48e 2-3) et à une égalisation inscrite par Genazzi à 53 secondes de la troisième sirène, alors que Stephan avait déserté sa cage. Voilà qui en dit long sur l’état d’esprit des Lions, gros point positif de la saison vaudoise jusqu’ici. Un championnat pour le moment marqué par une certaine inconstance, en match comme sur la longueur. Mais comme le LHC est loin d’être le seul dans ce cas en National League, il passera tout de même la trêve internationale sur le podium.

Lausanne - Davos 3-4 tab (1-0 0-2 2-1 0-0)
Vaudoise aréna, 7654 billets vendus.
Arbitres: MM. Lemelin, Mollard; Progin, Obwegeser.
Buts: 15e Froidevaux (Lindbohm, Kenins) 1-0, 26e Palushaj (Lindgren, Corvi/5c4) 1-1, 39e Rantakari (Paschoud) 1-2, 48e M. Wieser 1-3, 48e Lindbohm (Herren, Jeffrey) 2-3, 60e Genazzi (Jeffrey, Junland/6c5) 3-3.
Tirs aux buts: Herren -, Corvi -, Bertschy -, Palushaj -, Moy 1-0, Tedenby 1-1, Almond -, Ambühl -, Jeffrey -, Baumgartner 1-2.
Lausanne: Stephan; Lindbohm, Frick; Heldner, Junland; Nodari, Genazzi; Oejdemark; Bertschy, Emmerton, Kenins; Vermin, Jeffrey, Herren; Moy, Jooris, Almond; Antonietti, Froidevaux, Leone; Traber.
Entraîneur: Peltonen.
Davos: Van Pottelberghe; Du Bois, Jung; Stoop, Guerra; Rantakari, Paschoud; Kienzle; M. Wieser, Lindgren, Palushaj; Hischier, Corvi, Tedenby; Herzog, Baumgartner, Ambühl; Frehner, Aeschlimann, D. Wieser; Eggenberger.
Entraîneur: Wohlwend.
Pénalités: 2x2’ contre Lausanne; 3x2’ contre Davos.
Notes: Lausanne sans Grossmann (blessé) ni Wärn (surnuméraire). Davos sans Nygren (blessé) ni Meyer (surnuméraire). Tirs sur les montants: 21e Emmerton, 23e Almond. 57’55 Lausanne demande un temps-mort et joue sans gardien de 58’27 à 59’07.

Créé: 05.11.2019, 22h29

Le chiffre: 11

Comme le nombre de points inscrits par Dustin Jeffrey lors des six derniers matches du Lausanne Hockey Club. Le maître à jouer canadien ne tape plus autant à l’oeil que la saison dernière sur la glace? Après un début de championnat timide, il est toutefois de retour aux affaires au rayon production offensive, où il affiche bientôt sa traditionnelle moyenne d’un point par match (18 points en 19 journées actuellement). Mardi soir face à Davos, le joueur de centre a été crédité de deux assists.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.