Puissant, vif et intelligent: Kubalik paraît inarrêtable

HockeyLe Tchèque d’Ambri est le meilleur joueur de National League. Lausanne devra pourtant trouver une solution pour le museler.

A l’image de Dario Trutmann (à dr.), il vaudra mieux surveiller Dominik Kubalik de près

A l’image de Dario Trutmann (à dr.), il vaudra mieux surveiller Dominik Kubalik de près Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Pour la quatrième fois de la saison seulement, Dominik Kubalik traverse une «crise». Muet depuis deux matches – il ne l’a jamais été durant trois rencontres consécutives –, le meilleur compteur du championnat avec 39 points, dont 17 buts, sera attendu au tournant par la défense vaudoise. À raison, d’ailleurs. Car à chaque fois qu’il n’a pas fait trembler les filets deux fois de suite, l’international tchèque a su réagir avec, au minimum, deux points. «C’est un sacré joueur, détaille Cory Emmerton, qui l’a côtoyé la saison dernière en Léventine. Il a tout pour devenir un élément dominant dans n’importe quelle équipe. Il est rapide et a un sens du but inné. C’est un régal de le voir jouer.»

Le joueur de centre du LHC n’a pourtant jamais eu Kubalik sur sa ligne, lors du dernier exercice au Tessin. «Avec Dominic Zwerger, la complémentarité est fantastique, nous explique-t-il. C’est pourquoi je n’évoluais pas avec eux. Mon profil n’était pas le meilleur pour les faire briller. Mais rien qu’en les voyant s’entraîner, jour après jour, je me rendais bien compte du niveau auquel il pouvait évoluer.»

«Et pourtant, on sait…»

Zwerger, international autrichien, est aujourd’hui toujours sur la même triplette que «Kuba». Cinquième meilleur compteur de National League avec 33 points, il est la rampe de lancement idéale. «Chaque soir, lorsque tu affrontes Ambri, tu sais que cette ligne va créer le danger à chacune de ses apparitions, rigole Tommi Niemelä, entraîneur assistant des Lions. Pourtant, chaque soir ils te tournent quand même autour. Mais le plus important, selon moi, est… de ne rien changer. Nous avons un système et nous devons lui faire confiance. Peu importe quel joueur se trouve face à nous.»

Voilà pour la théorie. Et en pratique? Petteri Lindbohm est conscient que le danger sera permanent avec le buteur léventin. «Je sais comment me placer pour bien le défendre s’il vient seul face à moi, précise le défenseur finlandais. Mais sa rapidité d’exécution et la fulgurance de son tir rendent les choses compliquées.» Pour Lindbohm, un autre risque guette: «Se relâcher lorsque Kubalik et Zwerger sont sur le banc. Nous devons continuer de jouer avec la même intensité et la même urgence face à leurs quatre lignes.»

Le meilleur en power play

Ce n’est d’ailleurs jamais Kubalik qui a été décisif lors des deux victoires (en deux rencontres) des Tessinois face au LHC en championnat. Est-ce à dire que le staff des Lions a trouvé la parade? Tommi Niemelä ne s’aventurerait pas à de telles déclarations. «Nous avons un système assez strict, mais nous effectuons des adaptations par rapport à l’adversaire. C’est notamment le cas en infériorité numérique.» Avec 14 points (6 buts, 8 assists) en power play, Kubalik est tout simplement le joueur le plus efficace de la ligue en avantage numérique. «Nous n’avons pas encore commencé à bassiner nos joueurs avec des vidéos le concernant, se marre le Finlandais. Mais nous allons insister sur les lignes de passes à couper pour enlever au maximum cette arme de leur jeu.»

À la question de savoir si Kubalik est le meilleur joueur de la ligue, Niemelä s’en sort avec une pirouette. «Non, le meilleur est chez nous.» Aux Lausannois de le prouver.

Créé: 17.01.2019, 17h36

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.