Un remarquable LHC perd de justesse une superbe course-poursuite

Hockey sur glaceA Lugano, les Lausannois sont parvenus à revenir au score à quatre reprises. La cinquième a été de trop

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La Resega reste, pour le LHC, une enceinte dont on ne sort jamais en vainqueur. Mais contrairement aux trois oppositions du dernier exercice, cette fois les Lausannois sont passés tout près de l’exploit.

Revivez le match minute par minute ici.

Grâce à leur meilleure prestation de la saison à l’extérieur, ils auraient même dû, sur l’ensemble de la partie, revenir du Tessin avec au moins un point. Un strict minimum au vu des nombreuses occasions qu’ils se sont ménagé tout au long de la rencontre, si l’on excepte neuf minutes initiales délicates. Notamment au cours d’un tiers médian presque parfait, à l’issue duquel la parité était flatteuse pour Lugano. Même si, comme chaque coach, Heinz Ehlers préfère toujours les points aux compliments, il ne fait aucun doute que le Danois tirera, sur la longueur, beaucoup plus de sujets de satisfaction de cette courte défaite que des deux succès du week-end passé.

Fidèle à ses habitudes, Lugano entamait la partie pied au plancher. Et même si c’était Louhivaara, bien servi par Conz, qui inquiétait le premier Merzliklins (3e), les Tessinois profitaient de leur premier avantage numérique pour prendre rapidement les devants au tableau d’affichage. Un avantage qu’ils auraient même pu doubler trente secondes plus tard lorsque Savary se substituait à Huet pour s’emparer d’un puck qui s’apprêtait à franchir la ligne fatidique.

Le réveil lausannois
Dépassé par la vitesse et la virtuosité adverses, le LHC éprouvait alors beaucoup de peine à desserrer l’étreinte luganaise. Une domination très nette qui tournait pourtant de façon aussi étrange que subite. A la faveur d’une pénalité infligée à Chiesa, les Lions pouvaient reprendre leurs esprits et le contrôle du puck pour commencer à tester les réflexes du jeune portier letton des Bianconeri par l’intermédiaire de Genazzi et Gobbi. Rien de bien transcendant mais un soubresaut très utile pour reprendre confiance. Et le résultat de toutes ces petites améliorations se voyait beaucoup plus concrètement quatre minutes plus tard lors de la deuxième supériorité numérique lausannoise. Bien affûté depuis une dizaine de jours, Florian Conz confirmait son retour en forme en étant le plus prompt à s’emparer du puck lors d’une petite mêlée devant Merzliklins (14e). Pour signer une égalisation que le LHC ne volait pas au terme d’une première période mal débutée mais bien conclue.

Mis en confiance, les Lions entamaient la période médiane avec encore plus d’allant et d’ambition qu’ils avaient terminé la première. Agressifs et inspirés, ils offraient un petit récital à un public de la Resega à la fois surpris et agacé de voir un adversaire qu’il avait pris l’habitude de voir se contenter de jouer le rôle de faire-valoir dicter sa loi. Mais comme les buts marqués ne sont pas toujours le reflet des valeurs en présence, le LHC voyait par deux fois Lugano exploiter ses rares opportunités et l’obliger ainsi à un hockey de rattrapage toujours plus compliqué et harassant. Dans ce contexte, le mérite des Lausannois a été de ne jamais baisser les bras pour à chaque fois profiter d’une pénalité luganaise pour réussir à revenir à la hauteur, grâce à la ténacité de Miéville d’abord (31e) puis à un missile d’un Pesonen auquel sa mise à l’écart à Rapperswil semble avoir fait le plus grand bien (39e).

Une fantastique course-poursuite qui allait continuer dans le dernier tiers puisque Louhivaara pouvait répliquer au quatrième avantage tessinois. Malheureusement pour le LHC, le cinquième, encore marqué en situation spéciale comme d’ailleurs sept des neuf buts de la soirée, allait être de trop. Malgré la sortie de Huet à 129 secondes de la fin et un magnifique état d’esprit, les Lausannois n’ont pas eu, cette fois, la force et la lucidité de revenir encore une fois à la hauteur de leurs adversaires. Grâce aussi à une superbe dernière parade de Merzliklins face à Louhivaara alors qu’il ne restait que six secondes à jouer. Dommage car même le plus fanatique des supporters luganais n’aurait pas crié au scandale si ce superbe duel s’était terminé après le temps réglementaire.


Lugano - Lausanne 5-4 (1-1 2-2 2-1)

Lugano: 4673 spectateurs.
Arbitres: Küng/Vinnerborg, Borga/Kohler.

Buts: 4e Steinmann (Dominik Schlumpf, Walker/à 5 contre 4) 1-0. 14e Conz (Leeger, Bang/à 5 contre 4) 1-1. 26e Maurer (Chiesa) 2-1. 31e Miéville (Froidevaux, Pesonen/à 5 contre 4) 2-2. 37e Pettersson (Brett McLean, Chiesa/à 5 contre 4) 3-2. 39e Pesonen 3-3. 48e (47'54) Brett McLean (Pettersson, Kienzle/à 5 contre 4) 4-3. 49e (48'07) Louhivaara (Miéville) 4-4. 54e Brett McLean (Klasen, Kienzle/à 5 contre 4) 5-4.

Pénalités: 4 x 2' contre Lugano, 6 x 2' contre Lausanne. Topscorers PostFinance: Pettersson; Hytönen.

Lugano: Merzlikins; Kienzle, Hirschi; Dominik Schlumpf, Julien Vauclair; Chiesa, Maurer; Loris Müller, Sartori; Pettersson, Brett McLean, Klasen; Walsky, Ilari Filppula, Dal Pian; Walker, Steinmann, Kuonen; Diego Kostner, Sannitz, Zanzi.

Lausanne: Huet; Gobbi, Leeger; Jannik Fischer, Lardi; Rytz, Genazzi; Marti; Pesonen, Hytönen, Florian Conz; Benjamin Antonietti, Froidevaux, Neuenschwander; Bang, Miéville, Louhivaara; Simon Fischer, Paul Savary, Ulmann. Sannitz sort sur blessure (20e). Temps-mort pour Lugano (54e) et Lausanne (58e).

Créé: 14.10.2014, 22h46

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.