Passer au contenu principal

Zangger veut s’imposer comme un cadre du LHC

Buteur mardi à la Coupe des Bains, le Saint-Gallois de 23 ans débarque à Lausanne avec ambition.

Sandro Zangger et les Lausannois sont entrés du bon pied dans la Coupe des Bains.
Sandro Zangger et les Lausannois sont entrés du bon pied dans la Coupe des Bains.
OLIVIER ALLENSPACH

«Je suis ici pour gagner.» Dans les travées de la patinoire communale d’Yverdon, Sandro Zangger affiche son ambition sans détour. Le Saint-Gallois a rejoint Malley après une saison aboutie du côté de Zoug. Avec ses huit points en séries, l’ailier a grandement contribué à l’épopée du EVZ jusqu’en finale (défaite 4-2 contre Berne). «Ces play-off m’ont permis de franchir un palier, analyse-t-il. Lausanne a fait de grands progrès ces dernières années. Cette évolution est l’une des raisons principales de ma venue. La perspective de la nouvelle patinoire est aussi très excitante.»

A 23 ans – il les a fêtés dimanche –, Sandro Zangger arrive dans le vestiaire lausannois avec l’envie de s’imposer comme l’un des piliers du groupe. «Le leadership se traduit par les actes, tant sur la glace qu’en dehors, explique-t-il. La saison dernière, j’ai commencé à endosser ce rôle de manière naturelle à Zoug. Je compte en faire de même ici. Mon intégration dans l’équipe s’est faite facilement. Tout le monde a été bienveillant avec moi.»

Alors que les Lions entament leur dernière semaine complète de préparation, le nouveau venu se montre confiant sur l’état de forme des troupes. «Si on met de côté le match contre Moscou (ndlr: défaite 8-1), nous avons livré de bonnes prestations. Nous sommes à l’heure. A titre personnel, je me sens de mieux en mieux. Je serai prêt pour la reprise.»

En ouverture de la Coupe des Bains mardi soir à Yverdon, Sandro Zangger a parachevé le succès logique du LHC contre AIK Stockholm (D2 suédoise). Le numéro 94 a composé un trio suisse séduisant aux côtés de Froidevaux et de Herren, malgré un manque d’automatisme logique.

Lausanne, qui évoluait sans Miéville ni Gobbi (surnuméraires), a tiré profit de l’indiscipline des Suédois (14 minutes de pénalités au total) pour prendre le large. Froidevaux et Ryser ont débloqué la situation à la 12e grâce à deux pénalités consécutives (2-0). Les hommes de Ratushny affronteront Malmö jeudi (20h15), avant de recevoir Zvolen samedi pour une grande première dans la patinoire provisoire de Malley (17h30).

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.