Zangger, quel est le souci?

Hockey sur glaceArrivé l’été dernier à Lausanne avec l’étiquette de renfort sur le dos, l’ancien Zougois ne répond pas aux attentes.

La saison de Sandro Zangger est en train de tourner en flop.

La saison de Sandro Zangger est en train de tourner en flop. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Dustin Jeffrey (45 points), Nicklas Danielsson (41) et Joël Genazzi (37) ne peuvent pas tout faire. Il leur faut des relais, quand ils sont dans une soirée où la finition leur fait défaut. Si le trio Antonietti-Vermin-Pesonen a laissé entrevoir des perspectives intéressantes au cours de la semaine écoulée, tout le monde ne peut pas en dire autant. On ne pointe pas ici les membres du quatrième bloc lausannois, dont la vocation n’est de toute manière pas de faire la différence offensivement. Mais plutôt la triplette Zangger-Froidevaux-Herren, dont le rendement est bien loin de répondre aux attentes. Surtout en ce qui concerne le premier cité, débarqué l’été dernier en provenance de Zoug avec l’étiquette de renfort sur le dos.

Si le LHC souffle inlassablement le chaud et le froid depuis le début de la saison, les raisons sont multiples. On ne va pas énumérer l’ensemble d’entre elles, mais simplement soulever que l’improductivité de Sandro Zangger en fait partie (3 buts et 7 assists en 38 matches). Lui qui était arrivé à Lausanne fort d’un statut de finaliste du championnat et d’un honorable total de 31 points (14 réalisations) inscrits ne sait plus comment faire pour marquer (27 rencontres de mutisme). En dépit d’un temps de jeu des plus normal (15’26 en moyenne) et d’une utilisation fréquente en power play (1 passe décisive seulement en 95’49 de présence en supériorité numérique).

Qu’est-ce qui cloche? «Si j’avais la réponse à cette question, une bonne partie de mes problèmes seraient réglés, sourit le principal intéressé. Je suis bien conscient de ne pas être à la hauteur. J’en souffre, d’ailleurs. Mentalement, c’est dur quand on se sent comme incapable de contribuer à quelque chose. Yannick (Herren, 7 buts et 1 assist en 31 matches) vit une situation à peu près pareille. Pourtant, comme moi, il sortait d’une bonne saison. Normalement, c’est plus facile d’enchaîner derrière. Or, la réalité est qu’on n’arrive pas à faire tourner notre ligne. Et c’est difficile à comprendre, parce qu’on a du talent et un joueur de centre qui fait très bien son job (Etienne Froidevaux).»

Des retouches dans l'alignement?

Quand ça veut pas, ça veut pas. Et, habituellement, quand ça veut pas, on change. Qu’en pense Yves Sarault? «Des petites retouches dans l’alignement ne sont pas à exclure dans l’optique du déplacement de dimanche à Ambri», se contente de répondre l’entraîneur lausannois. Celles-ci dépendront principalement du retour au jeu ou non de Sven Ryser.

Toujours est-il qu’entre crise de confiance et mayonnaise qui ne prend pas, Sandro Zangger est à côté de ses patins, offensivement. Et que la première des deux saisons qui le lie contractuellement au LHC est en train de tourner en flop. «Me concentrer sur des choses simples, garantir au moins que la partie défensive de mon job soit bien réalisée et continuer à travailler devant le but à l’entraînement. C’est ce que je m’attelle à faire en espérant que ça évolue dans le bon sens.»

Vingt-sept matches que le No 94 des Lions n’a plus marqué. C’était il y a exactement trois mois Et c’était sur la glace d’Ambri. Tiens donc! (nxp)

Créé: 12.01.2018, 18h02

Ambri - LHC, dimanche (15h45)

Les infos: Philippe Schelling doit encore purger trois matches de suspension, Dario Trutmann et Eric Walsky sont toujours blessés, alors que Martin Gernat devrait être surnuméraire. Commotionné vendredi dernier à Kloten, Sven Ryser pourrait déjà faire son retour sur la glace de la Valascia. Il en va de même pour John Gobbi, présent dans l’alignement sans pour autant être utilisé, jeudi face à Langnau. Auteur de son quatrième blanchissage de la saison contre les Tigers, Sandro Zurkirchen sera titularisé pour la 6e fois d’affilée devant la cage vaudoise.

L'adversaire, Dominik Kubalik: Débarqué en Léventine en cours d’exercice, l’attaquant international tchèque (22 ans, ex-Plzen) est en train de marquer les esprits en National League (17 points en 14 apparitions). En l’absence de Cory Emmerton (blessé), lui et le Canadien Matt D’Agostini feront office de plus gros dangers pour le LHC, dimanche après-midi.

Le chiffre, 8: Comme la série de défaites sur laquelle campe le LHC à la Valascia. Pour trouver la trace d’un succès vaudois en Léventine, il faut remonter au 1er mars 2014 (2-1 avec des réussites d’Antonietti et de Hytönen). Pire: en 19 déplacements du côté d’Ambri au 21e siècle, Lausanne s’est incliné 16 fois, inscrivant plus de deux buts au cours du même match à deux reprises seulement. Pas très rassurant.

Articles en relation

LHC: Ce qu'il faut retenir de l'entraînement de vendredi

Hockey sur glace De la visite de Patrick de Preux à la crosse cassée de Loïc In-albon, pêle-mêle d'infos et petites histoires du jour. Plus...

Le LHC incapable de faire sauter le verrou

Hockey Lausanne s’est cassé les dents sur le système défensif de Langnau, jeudi soir à Malley 2.0 (défaite 1-0 après tirs au but). Plus...

Eric Walsky: «J’ai subi une douzaine de migraines différentes»

Hockey sur glace Le Lausannois aperçoit le bout du tunnel après quasi un an d’absence en raison d’une commotion cérébrale. Entretien. Plus...

LNA

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.