Entre Zoug et le LHC, l’histoire s’est une nouvelle fois répétée

Hockey sur glaceLes Lions ont enregistré hier soir leur quatrième revers de la saison face au EVZ.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Lorsque les solutions ne sont pas trouvées avant la 37e minute de jeu et un retard de deux buts, il est plus difficile de prétendre à la victoire. Le LHC en a fait l’expérience, hier soir à la Bossard Arena (défaite 3-2 tab), où il a souvent confirmé son statut de plus mauvaise attaque du championnat. Pourtant opposés à un petit Zoug – par ailleurs composé de trois étrangers suite à la suspension infligée à Holden –, les Lions se sont longtemps montrés trop inefficaces en zone offensive. Par manque de précision et de spontanéité, surtout, les hommes de Heinz Ehlers se sont retrouvés dans une situation délicate qui a débouché sur un troisième revers consécutif, le quatrième en autant de confrontations face au EVZ cette saison.

Entre Zoug et Lausanne, l’histoire a la fâcheuse habitude de se répéter. Elle met en scène les deux meilleurs gardiens de la ligue (Stephan et Huet) et se joue sur des détails. Ceux-ci ont une nouvelle fois souri aux Suisses alémaniques. Là où Bouchard a profité de la première situation de supériorité numérique offerte aux siens pour ouvrir le score (16e) – alors que le LHC avait idéalement entamé le match –, les Vaudois ont dû attendre leur quatrième séquence à cinq contre quatre pour enfin concrétiser un moment fort grâce à Froidevaux (37e). Entre-temps, le top scorer zougois avait doublé la mise (34e), après une période de près de six minutes disputée avec un homme de moins sur la glace.

Sous les yeux du sélectionneur national Glen Hanlon et devant un public léthargique, la partie d’hier soir n’a pas atteint des sommets. Les Lions ont bel et bien dominé les débats et ils ont fait preuve de caractère pour décrocher la prolongation par Stalder, à sept minutes de la sirène finale. Hélas pour eux, ils n’ont pas réédité leur exploit de Rapperswil, le 17 janvier 2014, lorsqu’ils s’étaient imposés après avoir remonté un déficit de deux longueurs. Les tirs au but (3-1) ont confirmé que l’efficacité était supérieure du côté de la deuxième attaque de LNA.

Savary touché
La bonne nouvelle? Muni d’un point de plus, le LHC est tout proche de valider définitivement sa participation en play-off. Elle sera acquise en cas de victoire, ce soir à Malley, contre Kloten (19 h 45). Une partie que les Lausannois aborderont sans doute sans Savary, touché à un genou après un contact avec Erni à la 33e minute de jeu hier soir. Plusieurs cas de maladie – notamment chez Conz, Déruns et Neuenschwander – pourraient également les diminuer.

Zoug - LHC 3-2 tab (1-0 1-1 0-1 0-0)
Bossard Arena, 6226 spectateurs.
Arbitres: MM. Fischer et Wiegand.
Buts: 16e Bouchard (Bürgler, Sondell/5c4) 1-0, 34e Bouchard (Earl) 2-0, 37e Froidevaux (Pesonen, Genazzi/5c4) 2-1, 53e Stalder (Louhivaara) 2-2.
Tirs au but: Christen - , Genoway -, Martschini 1-0, Miéville -, Bouchard -, Louhivaara -, Bürgler 2-0, Herren 2-1, Zangger 3-1.
Zoug: Stephan; Ramholt, Grossmann; Erni, Alatalo; Schlumpf, Sondell; Blaser; Zangger, Earl, Bouchard; Bürgler, Sutter, Schnyder; Martschini, Dünner, Suri; Lammer, Diem, Herzog; Christen.
LHC: Huet; Gobbi, Leeger; Rytz, Genazzi; Stalder, J. Fischer; Nodari; Herren, Hytönen, Louhivaara; Pesonen, Miéville, Genoway; Neuenschwander, Froidevaux, Déruns; Antonietti, Savary, Lardi.Pénalités: 6x2’ contre Zoug; 4x2’ contre LHC.
Notes: Zoug sans Holden (suspendu), Lüthi, Morant (blessés) ni Stämpfli (surnuméraire). LHC sans S. Fischer, Bang, Augsburger (blessés), Ulmann ni Seydoux (surnuméraires). 33e Savary quitte la glace suite à un contact avec Erni (genou). 59’44 temps mort pour le LHC.

Créé: 13.02.2015, 23h39

Articles en relation

Revivez la rencontre entre le LHC et Zoug

Hockey sur glace Vendredi soir, le LHC affronte le EV Zug à la Bossard Arena. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.