Zoug, la nouvelle référence du hockey suisse

Hockey sur glaceRésultats sportifs, pouvoir d’attraction, Académie et centre futuriste; l’adversaire du LHC ce mardi n’a pas fini de faire des jaloux.

Meilleur buteur du dernier exercice, Grégory Hofmann a rejoint Zoug durant l’été. Un sacré coup de la part de l’EVZ.

Meilleur buteur du dernier exercice, Grégory Hofmann a rejoint Zoug durant l’été. Un sacré coup de la part de l’EVZ. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

C’est déjà un très gros test. Zoug mardi soir à la Bossard Arena. Cinq mois après avoir été dominé en cinq matches, en demi-finales des play-off. L’occasion de mesurer à quel point l’écart avec le club de Suisse centrale a été comblé durant l’été. Mais si le LHC s’est indéniablement renforcé à l’intersaison et s’apprête à basculer dans une nouvelle dimension dans la Vaudoise aréna, que dire du EVZ?

Leonardo Genoni (en provenance de Berne) et Grégory Hofmann (Lugano). Soit le gardien aux cinq titres de champion de Suisse et le meilleur buteur du dernier exercice. Il n’en fallait pas plus pour attirer l’attention de tout le hockey sur glace helvétique. Et, malgré un seul sacre national au compteur (en 1998), passer devant les traditionnels Berne ou Zurich au petit jeu des pronostics, aux yeux d’une grande partie des observateurs. «Pas les nôtres, coupe d’emblée le directeur sportif zougois, Reto Kläy. Les médias se focalisent sur nous. Et c’est normal, vu notre campagne de transferts. Mais nous, on pense appartenir à un groupe de quatre ou cinq équipes armées pour le titre dans cette Ligue hypercompétitive.»

Langue de bois? «Bien sûr qu’on veut être champions, rebondit le dirigeant de 41 ans, en place depuis 2014 après avoir fait les beaux jours de Langenthal en Swiss League. De quoi aurais-je l’air si je vous disais le contraire après avoir engagé Genoni et Hofmann? Bien sûr aussi que la pression sur nos épaules est nettement plus lourde que la saison passée. C’est juste qu’on doit rester calmes et conscients que la route sera longue et semée d’embûches. Un recrutement clinquant, c’est une chose. Mais il faut également un état d’esprit; il faut être prêt à tout ce que vouloir devenir champion implique au quotidien.»

Un centre futuriste

Deux fois finaliste lors des trois dernières années, Zoug n’est plus qu’à une marche du Graal. Et d’un statut de référence incontestable du hockey suisse aux yeux du grand public. En coulisses, il l’est déjà. Car l’EVZ – et son président, le multimillionnaire argovien Hans-Peter Strebel – n’est pas seulement une nouvelle superpuissance du marché des transferts ou un club en route vers le sommet de la National League dans sa Bossard Arena, inaugurée en 2010. L’EVZ, c’est également une Académie, avec une équipe en Swiss League depuis 2016 – «l’étape qu’il faut pour les jeunes, entre la catégorie juniors et l’élite», selon Reto Kläy. Et c’est bientôt aussi un centre d’entraînement futuriste, avec l’ouverture prévue pour 2020 du bijou d’Hans-Peter Strebel, le centre OYM (pour «on your marks»; «à vos marques» en français), dont le coût est estimé à quelque 100 millions de francs. Un projet communautaire destiné à l’ensemble du sport professionnel de la région. Dont le hockey.

École intégrée

Patinoire modulable, vestiaires, salle de force, possibilités d’entraînement spécifique. Le nec plus ultra. Avec de la glace 365 jours par an. «Et un collège sport-études pour les jeunes de notre Académie (ndlr: aujourd’hui, ils passent leur maturité dans une école partenaire ou font un apprentissage au sein d’entreprises avec lesquelles le club est lié), précise Reto Kläy. Les programmes y seront individualisés et les enseignants s’adapteront aux emplois du temps des jeunes. Le but étant de leur fournir toutes les clés nécessaires pour qu’ils deviennent des joueurs professionnels.»

Tout pour le hockey. Tout pour l’EV Zoug. «On ne veut pas seulement que notre première équipe gagne des titres, continue le directeur sportif. On a une stratégie de développement plus globale, avec l’Académie. Dans ce sens, on cherche à avoir des bons joueurs aux positions clés, une légion étrangère efficace et un solide contingent suisse. Mais la profondeur de l’effectif, on la soigne avec le développement de nos jeunes. Avec l’idée d’en faire monter un à deux par été en National League.»

Balance budgétaire

Les avantages financiers d’une telle façon de procéder sont non-négligeables. «Avoir une quatrième ligne composée de joueurs issus de notre programme – moins chers et désireux de saisir leur chance –, cela nous permet de recruter Genoni et Hofmann sans faire exploser notre budget. En l’augmentant, certes, mais en ne le faisant pas exploser», conclut Reto Kläy.

C.Q.F.D.? Une chose est sûre: l’EV Zoug est devenu une référence qui n’a pas fini de faire des jaloux.

Créé: 16.09.2019, 17h35

Zoug - LHC, l'avant-match

Heldner déjà de retour Sorti en cours de match en raison d’une blessure au bas du corps, vendredi à Lugano, Fabian Heldner était déjà de retour sur la glace lundi, à l’occasion de la séance collective du LHC. Le défenseur débarqué cet été en provenance de Davos semble opérationnel pour le déplacement de Zoug. À l’instar de Joël Genazzi, qui s’entraîne normalement depuis cinq jours désormais.

Qui en tribune? Lausanne pourrait donc évoluer au grand complet mardi soir. Sauf rebondissement de dernière minute, le rôle de surnuméraire se jouera vraisemblablement entre Antonietti, Traber, Oejdemark et Genazzi, si celui-ci n’est pas jugé suffisamment prêt. Lundi, les trois premiers blocs vaudois (défense et attaque comprises) étaient les mêmes que ceux aperçus vendredi à Lugano. Et Genazzi était aligné aux côtés d’Oejdemark au sein de la quatrième paire d’arrières.

Le chiffre: 3 Depuis son retour dans l’élite en 2013, le LHC n’a gagné que trois fois à Zoug pour… treize défaites.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.