Cette fois, le LS n’a pas grand-chose à se reprocher

FootballMalgré le nul (2-2) concédé dimanche, les Vaudois ont confirmé leur redressement à Aarau.

Dans une ambiance fraîche et pour le moins arrosée, le Lausannois João Oliveira (ici aux prises avec l’Argovien Raoul Giger) a inscrit son premier but en Challenge League.

Dans une ambiance fraîche et pour le moins arrosée, le Lausannois João Oliveira (ici aux prises avec l’Argovien Raoul Giger) a inscrit son premier but en Challenge League. Image: FRESHFOCUS/KEYSTONE

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Deux indices, si intéressants soient-ils, ne constituent jamais une preuve. On attendra donc le derby lémanique de samedi prochain (17 h) pour avoir la confirmation, longtemps vainement espérée, que ce Lausanne-Sport poussif et attentiste vu durant près de quatre mois fait désormais partie d’un passé définitivement révolu.

Pour briser l’impressionnante série de sept victoires consécutives de Servette et ainsi relancer un championnat de Challenge League qui est en train de tourner à un monologue genevois, le LS se devra donc non seulement de confirmer les très bonnes choses montrées face à Winterthour puis à Aarau, mais aussi, probablement, de hausser encore un peu plus son niveau de jeu. Et, surtout, de gommer ces petites fautes d’attention qui lui ont coûté deux points supplémentaires, dimanche au Brügglifeld. Ce huitième (!) nul concédé en seize matches n’est pas celui qui laissera le plus de regrets aux Lausannois. Et cela même s’ils pensaient bien enfin tenir cette deuxième victoire de suite qui les fuit depuis le 31 août dernier, lorsqu’une superbe frappe enroulée de 20 mètres de Francesco Margiotta leur donnait un avantage mérité à un quart d’heure du terme. Malheureusement pour eux, une légère distraction défensive permettait à un très généreux et inspiré FC Aarau d’arracher, huit minutes plus tard, un partage des points qui fait beaucoup plus son bonheur que celui de son adversaire. «C’est le genre de choses qui peuvent arriver au cours d’une partie si intense, soupire Alexandre Pasche. Personnellement, ce que je regrette le plus, c’est que nous n’ayons pas été capables de nous mettre plus tôt à l’abri en concrétisant une occasion de plus.»

Un derby bienvenu

Une fois cette compréhensible frustration digérée, le LS pourra se réjouir d’avoir su confirmer, face à un adversaire qui restait sur quatre victoires d’affilée et sur une pelouse gorgée d’eau, les gros progrès montrés une semaine plus tôt contre Winterthour. «Je n’ai aucun reproche à adresser à mes joueurs, souligne un Giorgio Contini un brin déçu par l’épilogue de ce duel. L’équipe a joué pour gagner en affichant de bout en bout cet état d’esprit conquérant et ce courage qui seuls nous permettront d’aligner les victoires et de reprendre confiance. Dans cet ordre d’idées, ce derby contre Servette tombe au bon moment.»

Un avis que partage Alex Pasche, promu capitaine en l’absence d’Adilson Cabral, laissé une nouvelle fois sur le banc mais dont l’expérience pourrait s’avérer très précieuse, samedi. «Le championnat est encore très long, mais on aura là une magnifique chance de nous rapprocher du leader, se réjouit le Vaudois. Avec sept longueurs de retard, la pression sera sur nos épaules mais nous y sommes habitués. Je suis convaincu que nous avons toutes les armes pour l’emporter. À condition, bien sûr, de ne pas retomber subitement dans nos travers…»

Margiotta marque enfin

Des errements qui ont duré près de trois mois et ont coûté une bonne dizaine de points au LS. Pour s’en convaincre, il suffit de regarder le classement au lendemain du premier derby lémanique, remporté en terre genevoise le 31 août, où les Vaudois trônaient au sommet de la hiérarchie avec cinq unités de plus que l’actuel leader. «Après une bonne entame de championnat, regrette Pasche, nous nous sommes un peu endormis sur nos lauriers en tombant dans la facilité. Or face à des adversaires aussi déterminés à briller contre nous, la moindre baisse de régime se paie au prix fort. Une passivité qui nous a coûté de nombreux points mais dont nous avons désormais tiré les bonnes leçons. Du moins je l’espère.»

Pour ce derby dont l’enjeu sera énorme pour lui, le LS pourra compter sur un atout supplémentaire bienvenu. Bien malheureux face à Winterthour, Francesco Margiotta a pu enfin ponctuer sa nouvelle belle prestation par un but. Un détail tout sauf anecdotique pour un attaquant dont le talent n’est plus à démontrer mais qui n’avait plus trouvé le chemin des filets depuis le… 15 avril dernier. Une éternité pour lui et pour un Lausanne-Sport qui pourra aussi compter sur un Andi Zeqiri à nouveau en pleine possession de ses moyens après avoir enduré une énième pause forcée en raison d’une blessure. Suffisant pour faire exploser la meilleure défense de Challenge League? Réponse samedi. (24 heures)

Créé: 02.12.2018, 21h18

Aarau - Lausanne 2-2 (1-1)

Brügglifeld. 2593 spectateurs.

Arbitre: M. Dudic.

Buts: 32e Tasar 1-0, 34e Oliveira 1-1, 75e Margiotta 1-2, 83e Karanovic 2-2.

Aarau: Nikolic; Giger, Leo, Bürgy, Obexer; Tasar (73e Almeida), Jäckle (86e Perrier), Zverotic, Misic (80e Karanovic); Schneuwly, Maierhofer.

LS: Castella; Pos, Nganga, Brandao, Flo; Pasche, Puertas (90e Geissmann); Kukuruzovic, Dominguez (79e Cabral), Oliveira (73e Rapp); Margiotta (91e Zeqiri).

Avertissements: 41e Puertas, 62e Oliveira, 75e Margiotta, 77e Rapp.

Notes: Aarau sans Ramadani (malade), Deana, Fillion, Frontino, Rossini ni Peralta (blessés). LS sans Manière, Tejeda, Loosli (blessés), Monteiro, Asllani, Gétaz ni Schmid (pas convoqués).

Articles en relation

«Dans mon esprit, je suis encore au Team Vaud»

Football Auteur d’un doublé pour son premier match avec le LS, Lucas Pos ne se berce pas de fausses illusions. Plus...

Et si Contini avait enfin ouvert les yeux?

Football Grâce à un état d’esprit plus conquérant, le LS n’a fait qu’une bouchée d’un bien modeste Winterthour. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Paru le 13 décembre.
(Image: Bénédicte) Plus...