Le LS a touché le fond

FootballLargement dominée par Saint-Gall (4-1), l’équipe de Fabio Celestini a concédé, samedi, sa quatrième défaite en cinq matches disputés cette année.

Le milieu lausannois Benjamin Kololli réagit après la défaite de son équipe.(Samedi 10 mars 2018)

Le milieu lausannois Benjamin Kololli réagit après la défaite de son équipe.(Samedi 10 mars 2018) Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Lausanne-Sport devra encore patienter avant de fêter son premier succès de l’année. La venue, samedi à la Pontaise, du FC Saint-Gall semblait pourtant une occasion idéale pour montrer que le bon point arraché à Zurich, contre Grasshopper, une semaine plus tôt n’était qu’un premier pas vers cette nette amélioration tant attendue. D’autant plus que le LS avait pris quatre points - et marqué à sept reprises - lors des deux duels livrés contre ce même adversaire saint-gallois durant la première partie de la saison.

Un optimisme qui n’aura malheureusement pas duré bien longtemps. Maître du jeu et du ballon dès les premières secondes, Saint-Gall a très vite et bien profité des errements collectifs lausannois. D’abord en marquant d’entrée, ou presque, sur une jolie reprise de la tête d’Itten (4e), parfaitement servi par Ben Khalifa, puis en ne laissant pas espérer son adversaire que son étreinte allait se relâcher.

Avant que Ben Khalifa, très en vue contre son ancienne équipe, ne donne deux longueurs d’avance aux Alémaniques d’une superbe talonnade (34e), Saint-Gall avait en effet déjà manqué deux bonnes occasions de prendre ses distances.

En face, les Lausannois donnaient une triste impression d’impuissance que, comme trop souvent, le seul Benjamin Kololli semblait capable de briser. Mais sans résultat puisque l’ailier oubliait de servir Margiotta ou Zidane dans l’axe après un excellent débordement (20e). Quelques minutes plus tard, Kololli se rachetait en servant à la perfection Zidane après avoir une nouvelle fois pris le meilleur sur son adversaire direct. En vain toutefois puisque la reprise de la tête du Français passait au-dessus de la transversale (29e).

Timide réaction

Alors qu’ils avaient rejoint le vestiaire sous les sifflets de leur maigre public, les Lausannois entamaient la seconde mi-temps avec de meilleures intentions. Malheureusement pour eux, Stojanovic pouvait détourner in extremis une reprise de Zidane. Le LS l’ignorait mais il venait de laisser passer sa seule et unique toute petite chance de relancer la partie. Car, malgré les entrées en jeu de Zeqiri, Schmid et Rapp, trois éléments offensifs, c’étaient bien les Saint-Gallois qui assénaient le coup d’assommoir tant redouté sur une reprise de la tête de Wiss, esseulé au deuxième poteau (59e).

Même si dix minutes plus tard, Pasche parvenait enfin à réduire la marque, jamais le LS n’a semblé ensuite en mesure de pouvoir inquiéter un adversaire supérieur dans tous les domaines.

Semaine capitale

C’est donc avec le moral dans les chaussettes, et certainement un brin d’anxiété aussi, que les Vaudois suivront dimanche le duel entre Sion et Thoune, les deux équipes qu’ils précèdent encore au classement. Tout cela avant de préparer deux échéances qui diront si leurs supporters peuvent toujours espérer retrouver l’équipe parfois épatante qui avait terminé les deux premiers tours au 5e rang.

Mais avec la venue, mercredi à la Pontaise, d’un FC Bâle probablement requinqué par sa victoire à Manchester en Ligue des champions, puis un déplacement de tous les dangers sur le terrain synthétique de Thoune quatre jours plus tard, le programme apparaît déjà des plus ardus.

LS - Saint-Gall 1-4 (0-2) Pontaise. 3379 spectateurs. Arbitre: M. Schnyder. Buts: 6e Itten 0-1, 34e Ben Khalifa 0-2, 59e Wiss 0-3, 69e Pasche 1-3, 77e Kukuruzovic 1-4. LS: Castella; Marin (62e Rapp), Loosli, Rochat, Gétaz; Tejeda (54e Schmid), Pasche; Fransson (54e Zeqiri), Zidane, Kololli; Margiotta. Saint-Gall: Stojanovic; Hefti, Wiss, van der Werff; Sigurjönsson; Aratore (88e Buess), Toko, Kukuruzovic (78e Aleksic), Wittwer; Ben Khalifa (73e Koch), Itten. Avertissements: 23e Gétaz, 89e Kololli; 49e Itten, 80e Toko. Notes: LS sans Manière, Dominguez, Zarate (blessés) ni Cabral (pas convoqué). Saint-Gall sans Ajeti, Babic, Gönitzer, Krucker, Tschernegg ni Vanin (blessés). (nxp)

Créé: 10.03.2018, 22h08

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 5

Le président de La Poste n'échappe pas aux critiques, paru le 18 juin
(Image: Bénédicte) Plus...