Le centre d’entraînement du LS espéré pour 2023

FootballLe choix du lieu se limite à Romanel, Échallens et Assens. Le Conseil d’État en a fait un projet stratégique cantonal.

Le Lausanne-Sport attend son centre d’entraînement avec impatience. En médaillon, le site d’Échallens.

Le Lausanne-Sport attend son centre d’entraînement avec impatience. En médaillon, le site d’Échallens. Image: dr/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le coronavirus a réussi à stopper net l’allant des footballeurs du Lausanne-Sport sur le terrain mais il ne perturbe en rien le développement des projets de ses propriétaires et dirigeants. Comme David Thompson l’avait annoncé en novembre 2017 déjà, Ineos a, entre autres, comme magnifique idée fixe de doter le club lausannois d’un véritable centre d’entraînement. Pour mémoire, ce projet avait été tout près de se concrétiser, il y a quatorze mois, sur la commune de Boussens, avant que l’on n’y découvre la présence d’un papillon rarissime, habitué à ces lieux, qui avait fini par tout faire capoter.

Pas que pour le LS

«L’abandon de ce projet avait suscité une énorme déception chez nous, se souvient Stefan Nellen, vice-président du LS. Nos recherches d’un nouvel endroit pour ériger ce centre ont ensuite dû repartir de zéro.» Sous l’impulsion de Philippe Leuba, chef du Département de l’économie et du sport, une liste de tous les terrains susceptibles d’accueillir ce centre – à savoir entre 4 et 8 hectares – a été établie. Sur la base des recommandations du LS, trois secteurs ont été identifiés parmi la bonne vingtaine proposés. Les sites de Romanel, d’Échallens et d’Assens ont ensuite été attentivement étudiés puis visités par les autorités cantonales et les dirigeants lausannois, Bob Ratcliffe en tête.

Mais rapidement, chacun s’est bien rendu compte que l’affectation des terrains restait le problème principal. Pour le régler, la seule solution consistait à ce que ce projet devienne un projet cantonal de première importance. «Pour les convaincre, continue Stefan Nellen, Philippe Leuba a organisé une séance d’information avec Nuria Gorrite, présidente du Conseil d’État vaudois, et sa collègue Béatrice Métraux pour leur faire comprendre les enjeux d’un centre qui est une vraie nécessité, non seulement pour le LS, mais pour tout le football vaudois puisque des équipes du Team Vaud pourront aussi en profiter.»

En rouge, le terrain qui pourrait accueillir le centre.

Une réunion très positive puisque, après une étude approfondie du dossier, le Conseil d’État pourrait décider que ce projet de centre d’entraînement soit inséré dans la planification des projets cantonaux dits stratégiques. Ce qui lui permettrait de bénéficier d’une partie des surfaces d’assolement que le Canton réserve à différents types de projets.

«Nous avons bien entendu aussi abordé le sujet de l’emplacement avec le Conseil d’État, poursuit le vice-président du LS. Il a donc ensuite été décidé de procéder à des études plus poussées sur deux de ces trois sites (ndlr: Romanel et Assens) puisque celles qui concernent Échallens sont suffisantes.»

Ces importantes avancées ne signifient toutefois pas que les travaux pourront commencer très prochainement. «Il faudra encore faire preuve d’un peu de patience, sourit Stefan Nellen. D’ici à cet été, nous allons déterminer lequel de ces trois emplacements correspond le mieux à la fois aux exigences du LS et à celles liées à l’aménagement du territoire. À la suite de quoi le projet sera peaufiné pour être mis à l’enquête. Et si tout se déroule sans imprévus importants, les travaux pourraient commencer au printemps 2021. Avec la perspective réaliste d’inaugurer notre nouveau centre d’entraînement deux ans plus tard.»

Un nouveau petit bijou dont le prix demeure confidentiel. Mais, d’après nos informations, le propriétaire du LS devrait consacrer une bonne vingtaine de millions supplémentaires pour que le futur club de la Tuilière puisse disposer d’un centre d’entraînement flambant neuf.

Créé: 04.03.2020, 22h35

Romanel

Celui que préfère le LS

Avantages
- La forte volonté de la Municipalité.
- La possibilité de trouver un autre site sur la commune si celui prévu aujourd’hui devait être écarté.
- La proximité avec la Tuilière.
- Ce site est la priorité actuelle du LS.

Inconvénients
- L’accessibilité avec les transports publics n’est pas idéale.
- Le site choisi dépend d’autres aménagements sur la même zone. S’ils ne se font pas à cet endroit, obtenir une autorisation d’y construire le centre deviendrait très problématique

Assens

Le plus champêtre

Avantages
- La volonté des propriétaires fonciers des terrains sur lesquels se construirait le futur centre.
- Un environnement naturel puisque cette zone est entourée de champs.
- Les transports publics avec le LEB tout proche.

Inconvénients
- L’éloignement de Lausanne et du stade de la Tuilière.
- L’absence de liaison directe entre Assens et le centre sportif de la Tuilière par le LEB complique sensiblement les déplacements entre deux lieux névralgiques.

Échallens

Le plus simple à concrétiser

Avantages
- Le fort soutien de la Commune et du FC Échallens,le club local.
- La problématique liée à l’aménagement du territoire est la plus simple des trois options.

Inconvénients
- L’éloignement de l’arrêt du LEB.
- Une zone de villas se trouve dans le très proche voisinage du centre. Le risque de nuisances pourrait inciter quelques propriétaires à s’opposer à ce projet de centre d’entraînement.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.