Passer au contenu principal

Bousculé à la Pontaise, le LS retrouve ses démons

Le LS a pris l’eau face à Thoune samedi (3-1). Celestini a critiqué le public.

Simone Rapp a inscrit 3 buts à la Pontaise, au grand désespoir du gardien vaudois Thomas Castella et de Leandro Marin.
Simone Rapp a inscrit 3 buts à la Pontaise, au grand désespoir du gardien vaudois Thomas Castella et de Leandro Marin.
Keystone

Samedi soir, il n’a pas fallu attendre le triplé du Bernois Simone Rapp pour entendre les premiers sifflets à la Pontaise. Certains supporters faisaient déjà entendre leur mécontentement dès les premières minutes.

Depuis le banc, Fabio Celestini n’a pas caché sa frustration envers le public. «On rate deux passes et les joueurs se font huer, pestait l’entraîneur en conférence de presse. A la 95e, je comprendrais la déception des gens, mais entendre ce que j’ai entendu après moins de cinq minutes, c’est déjà plus difficile. Ce n’est pas anodin si on manque de réussite à domicile. Il y a un truc négatif autour des joueurs ici.»

Le courroux du public (parsemé) de la Pontaise – qui plus est d’entrée de match – est surprenant alors que le Lausanne-Sport restait sur une série de sept matches sans défaite en championnat. Mi-octobre, les Vaudois avaient même fait tomber le leader, YB, à la Pontaise, mettant fin à une disette de 377 jours à domicile. «Le public est souverain mais on a besoin de lui, poursuivait Celestini. En cas de victoire contre Thoune, on était à deux points de la Champions League. Je ne sais pas ce qu’il faut faire de plus. Cela dit, cette ambiance ne doit pas être une excuse pour nous.»

Le capitaine Alain Rochat, coupable sur l’ouverture du score bernoise (6e), assume: «Nous n’avons juste pas été à la hauteur. Point final. Quand tu perds, tu peux trouver mille explications.» Son coéquipier en défense centrale, Jérémy Manière, abonde dans le même sens. «Ce n’est pas à cause du public qu’on fait peu de points à la maison. Bien sûr, ces sifflets sont frustrants, mais nous sommes des professionnels. A nous de faire abstraction de l’ambiance et de tous les à-côtés. Le kop nous a félicités, même après ce match catastrophique. Je préfère me concentrer sur ça.»

Mais le LS – 6 points en 7 matches à Lausanne – est-il inconsciemment tétanisé par l’ambiance hostile de la vétuste Pontaise? Pour appuyer ses propos, Celestini a cité l’exemple de Leandro Marin. Bien décalé dans la surface thounoise, l’Argentin n’a pas cadré son tir à la 25e minute. Une action étonnamment semblable à son but réussi à Saint-Gall une semaine plus tôt, conclusion mise à part.

Retrouver cette insouciance

«Les joueurs, surtout les éléments moins expérimentés, ont tendance à se focaliser sur les aspects négatifs, explique Alain Meyer, coach mental du FC Bâle. C’est humain. Si le footballeur n’est pas persuadé de pouvoir évoluer dans les meilleures conditions, le doute s’installe. On se crée alors des images contre-productives.» L’ancien joueur de Challenge League souligne que les plus grands athlètes ont cette capacité à faire le vide autour d’eux. «Le joueur doit se concentrer uniquement sur les éléments qu’il peut directement impacter.»

Comment dès lors briser cette spirale négative qui entoure les joueurs lausannois à domicile? «Parfois, les footballeurs oublient un peu pourquoi ils font ce métier. Ils sont avant tout animés par le plaisir. Balle au pied, Messi est comme un gamin sur un terrain. Lausanne doit retrouver cette insouciance. Il faut essayer de changer de perspective. Le groupe et le staff doivent désormais réfléchir à ce qu’ils peuvent construire ensemble, peu importe l’environnement.»

L’analyse d’Alain Meyer fait écho à l’état d’esprit qui avait porté le LS durant cette série de matches sans défaite. «Cette défaite contre Thoune est une piqûre de rappel, soulignait Manière. On doit se retrousser les manches et se remettre au travail.»

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.