Passer au contenu principal

Le centre d’entraînement du LS espéré pour 2023

Le choix du lieu se limite à Romanel, Échallens et Assens. Le Conseil d’État en a fait un projet stratégique cantonal.

Le Lausanne-Sport attend son centre d’entraînement avec impatience. En médaillon, le site d’Échallens.
Le Lausanne-Sport attend son centre d’entraînement avec impatience. En médaillon, le site d’Échallens.
dr, Keystone

Le coronavirus a réussi à stopper net l’allant des footballeurs du Lausanne-Sport sur le terrain mais il ne perturbe en rien le développement des projets de ses propriétaires et dirigeants. Comme David Thompson l’avait annoncé en novembre 2017 déjà, Ineos a, entre autres, comme magnifique idée fixe de doter le club lausannois d’un véritable centre d’entraînement. Pour mémoire, ce projet avait été tout près de se concrétiser, il y a quatorze mois, sur la commune de Boussens, avant que l’on n’y découvre la présence d’un papillon rarissime, habitué à ces lieux, qui avait fini par tout faire capoter.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.