«Des cinq clubs qui luttent pour le maintien, Lugano est le plus en danger»

FootballLa lutte contre la relégation est d’une densité rare. Les analyses de Ryf et Castella.

Pour les Lausannois Zidane, Rapp et Gétaz, l’équipe à laisser derrière eux pourrait bien être le Lugano de Carlinhos.

Pour les Lausannois Zidane, Rapp et Gétaz, l’équipe à laisser derrière eux pourrait bien être le Lugano de Carlinhos. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Jusqu’au 19 mai prochain, les regards de tous ceux qui suivent le championnat de Super League seront essentiellement braqués sur la queue du classement. Si l’on excepte le duel entre Lucerne et Zurich pour une place en Ligue Europa, les amateurs de sensations fortes ont la lutte contre la relégation pour meubler les conversations.

«Je n’arrive pas à me souvenir d’avoir assisté, par le passé, à une situation aussi incertaine dans laquelle autant d’équipes sont impliquées!» À respectivement 61 ans et 64 ans, après plus d’un demi-siècle sur, puis à côté des terrains du pays, Claude Ryf et Gérard Castella en ont pourtant vu des rêves brisés in extremis, des remontées spectaculaires et des situations inextricables.

Alors qu’un seul point sépare GC, Thoune, Lugano, Sion et LS à sept journées du verdict, les deux techniciens ont accepté de passer au crible les cinq clubs concernés. «Ces six dernières semaines de compétition promettent d’être très intenses sur le plan émotionnel, prévient Claude Ryf. Dans ce type de situations, il est préférable de disputer le plus de confrontations directes possible.»

Quant à Gérard Castella, il ne se dit pas convaincu que jouer un match de plus à domicile puisse être un véritable atout. «Mis à part Thoune et sa pelouse synthétique, je ne crois pas que l’avantage du terrain constitue un avantage. Pour Grasshopper, la déception de ses supporters pourrait même devenir un handicap à domicile si les choses tournent mal.»


Claude Ryf et Gérard Castella passent au crible les cinq candidats à la relégation

GC - 32 points

«En ce qui me concerne, je n’arrive pas aujourd’hui à imaginer un club avec l’histoire et le blason de GC chuter en Challenge League.» S’il ne nie pas que Grasshopper se trouve en grandes difficultés, Claude Ryf se dit encore persuadé que le club le plus titré du pays finira par s’extirper du bourbier dans lequel il est désormais plongé. Une vision «positive» que ne partage pas tout à fait Gérard Castella. «Les Zurichois sont dans une situation très compliquée, souligne le technicien genevois. À mon avis, la décision d’avoir limogé un leader tel que Murat Yakin est difficile à comprendre. D’autant plus que son successeur, Mathias Walther, n’a été désigné qu’à titre intérimaire. Une instabilité qui donne un signal négatif à un groupe déjà en souffrance. Aujourd’hui, Grasshopper est devenu un navire sans capitaine. C’est-à-dire sans une personne à même de préparer une opération commando.»

Le programme:
18 avril
Bâle - GC
21 avril
GC - Lugano
28 avril
LS - GC
6 mai
Thoune - GC
9 mai
GC - Sion
13 mai
Lucerne - GC
19 mai
GC - YB


Thoune - 32 points

Très longtemps candidat No 1 à la relégation, Thoune a su peu à peu redresser la barre ces dernières semaines. Invaincus depuis quatre matches (six points), les Bernois s’en sortiront, selon Castella. «Thoune a le grand avantage de se préparer psychologiquement à cette lutte pour le maintien depuis juillet dernier. C’est donc un groupe qui, malgré la pression, vit bien ensemble. Je suis certain qu’il trouvera la solution grâce à sa force collective.» Une vertu qui, confirme Claude Ryf, sera une fois encore la carte gagnante de Thoune. «Ces gars n’ont pas les qualités individuelles d’un FC Sion par exemple, mais l’habitude de se retrouver dans cette situation les aide aussi à ne pas paniquer. On l’a d’ailleurs vu au lendemain de la cuisante défaite concédée à Tourbillon (7-2). Les dirigeants ont su rester calmes en confirmant l’entraîneur dans ses fonctions. Un signal fort pour l’équipe.»

Le programme:
18 avril
Thoune - YB
21 avril
Saint-Gall - Thoune
29 avril
Bâle - Thoune
6 mai
Thoune - GC
9 mai
Thoune - Zurich
13 mai
LS - Thoune
19 mai
Thoune - Sion


Lugano - 32 points

«Parmi les cinq équipes qui luttent pour le maintien, Lugano est le plus en danger.» Nos deux experts voient la même issue dans cette course au maintien. À moins d’une vive réaction collective, les Tessinois sont donc aujourd’hui les premiers candidats à la relégation, le 19 mai. «En se séparant de Tami, le président Renzetti a pris un très gros risque, analyse Ryf. Bien sûr, Lugano ne venait de prendre qu’un seul point lors des six derniers matches, mais il me semble que le technicien tessinois avait encore la situation sous contrôle.» «Le président a cédé à la panique, renchérit Castella. Et avec Guillermo Abascal, il a choisi un homme à la fois très jeune et sans expérience.» Un entraîneur fortement influencé par son passage à la Masia, à Barcelone, qui pourrait, à l’instar de Gabri à Sion, ne pas se sentir à l’aise dans une opération coup de poing. «Et puis, ajoute Ryf, le contexte à Lugano est tendu, lourd à supporter.»

Le programme:
18 avril
Sion - Lugano
21 avril
GC - Lugano
29 avril
Lugano - Saint-Gall
5 mai
Lucerne - Lugano
10 mai
Lugano - LS
13 mai
Young Boys - Lugano
19 mai
Lugano - Zurich


Sion - 31 points

Bon dernier à la reprise du championnat en février, le FC Sion est aujourd’hui, pour nos deux interlocuteurs, le mieux placé pour éviter une culbute qui semblait pourtant inéluctable il y a peu. «Avec l’engagement de Maurizio Jacobacci, explique Castella, les Valaisans ont enfin trouvé un entraîneur capable de remettre simplement les choses à leur place. Dans ce sens, sa décision de réintégrer Carlitos a constitué un élément décisif.» Un avis que partage Claude Ryf. «Les Sédunois peuvent aussi compter sur des joueurs de qualité supérieure à leurs adversaires. En recollant au peloton, le plus dur a été fait. À eux désormais de maintenir cette pression en profitant de la dynamique positive qui s’est installée au sein du groupe. Quant à l’absence de Cümart (Ndlr: fin de saison), elle ne devrait pas porter préjudice à l’équipe. Sion possède, avec Bamert notamment, des alternatives de qualité.»

Le programme:
18 avril
Sion - Lugano
22 avril
Sion - Bâle
29 avril
Zurich - Sion
5 mai
Sion - Young Boys
9 mai
Grasshopper - Sion
13 mai
Sion - Saint-Gall
19 mai
Thoune - Sion


LS - 31 points

Avec seulement six unités récoltées en dix sorties, le LS est en grande souffrance depuis la reprise. Depuis dimanche et une nouvelle défaite à Bâle, le club vaudois a même hérité de la lanterne rouge. Inquiétant, selon Castella. «Comme Lugano ou GC, le LS se retrouve dans une situation pour laquelle il n’est pas préparé. Ces derniers mois, j’ai l’impression qu’à Lausanne, on a beaucoup trop parlé du nouveau stade et d’Europe que de l’essentiel. Mais rien n’est perdu. Même si le groupe manque d’expérience, il a les moyens d’inverser la tendance. Mais à condition de battre Lucerne jeudi!» «Pour se sauver, le LS doit impérativement trouver une bonne assise défensive, insiste Ryf. Dans ce sens, le retour de Monteiro est important. Et puis, à Bâle, le LS a aussi montré des progrès encourageants sur lesquels il doit essayer de rebâtir une confiance qu’il a logiquement perdue au fil des défaites.»

Le programme:
19 avril
LS - Lucerne
22 avril
Young Boys - LS
28 avril
LS - GC
6 mai
Zurich - LS
10 mai
Lugano - LS
13 mai
LS - Thoune
19 mai
Saint-Gall - LS
(nxp)

Créé: 16.04.2018, 21h26

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Publié le 20 septembre 2018.
(Image: Bénédicte) Plus...