Contini a peut-être enfin trouvé la bonne recette

FootballEntreprenant et joueur, le LS a étrillé Winterthour 6-0 pour signer une victoire historique par son ampleur.

Félicité par Andi Zeqiri, Per-Egil Flo vient d’ouvrir le score. Le début d’une véritable fête de tirs pour le Lausanne-Sport.

Félicité par Andi Zeqiri, Per-Egil Flo vient d’ouvrir le score. Le début d’une véritable fête de tirs pour le Lausanne-Sport. Image: FRESHFOCUS

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Lors des quatorze premières saisons qu’il a passées au sein de la Swiss Football League depuis sa renaissance, en 2003, jamais le Lausanne-Sport n’avait été à pareille fête en championnat. Le 26 mai dernier, les Vaudois avaient certes trompé à six reprises le pauvre Justin Ospelt et son FC Vaduz – il est vrai à l’occasion d’une rencontre sans enjeu – mais ils avaient aussi concédé deux buts. Pour trouver un écart un peu plus important, il faut remonter au 11 septembre 2016 et un succès 5-0, en Super League, contre ce même club liechtensteinois à la Pontaise. En déplacement, le LS de Martin Rueda avait déjà obtenu un résultat identique (5-0) à Colovray, face au Stade Nyonnais, le 11 mai 2011. Avec, quelques semaines plus tard, un retour en Super League à la clé.

Giorgio Contini et son Lausanne-Sport nouveau sont bien entendu encore très loin de ne serait-ce qu’entrevoir ce même objectif avoué. Depuis qu’ils sont dirigés par le technicien zurichois, les Vaudois ont en effet trop souvent déçu pour ne pas envisager la suite avec une extrême prudence. À Winterthour, au coup de sifflet final, Pablo Iglesias était d’ailleurs le premier à faire profil bas. «Nous avons livré une très belle performance collective, soulignait le directeur sportif lausannois, mais ce n’est qu’un match. Verser dans l’euphorie serait la pire des choses. Comme je le répète depuis deux mois, une belle saison du LS passera impérativement par la qualité de son banc. Ce qui a été le cas aujourd’hui (samedi). Servette a bien montré, la saison dernière, l’importance primordiale des joueurs appelés à entrer en cours de partie. Et je sens que, chez nous, tout le monde se sent impliqué maintenant.»

Il le fallait d’ailleurs pour anéantir un adversaire qui nourrit les mêmes hautes ambitions. Jusqu’à l’ouverture du score signée Flo (27e), Winterthour a d’ailleurs parfaitement tenu tête au LS. Non seulement dans le jeu mais aussi au décompte des occasions de buts. Car si Zeqiri (8e) et Turkes (17e) se sont procuré deux énormes possibilités d’ouvrir le score, Sliskovic et Da Silva (13e et 20e) auraient aussi pu compliquer le début de soirée des Lausannois. Sans oublier que le même Sliskovic a également eu, un peu plus tard (44e), la possibilité de relancer le suspense. Une grosse opportunité annihilée une nouvelle fois par un excellent Thomas Castella. «Ces occasions ratées d’entrée auraient pu nous coûter cher, admet Giorgio Contini. Mais mis à part ce petit manque de lucidité initial, je ne peux être que très satisfait du rendement offensif de l’équipe. Mes attaquants montrent une détermination qu’ils n’avaient pas l’an passé.» Et le LS une volonté collective de prendre l’initiative, ou alors de très vite se projeter vers l’avant lorsqu’il récupère le ballon, qu’on ne lui connaissait pas jusque-là. Ou beaucoup trop rarement.

Cette première preuve d’une évolution si longtemps attendue ne doit pas masquer les quelques lacunes vues à Winterthour. Notamment les soucis que connaît la défense lorsqu’elle est confrontée à des attaquants aussi rapides que Sliskovic et Da Silva. Le Portugais notamment a posé moult tourments sur son flanc droit au duo Per-Egil Flo-Igor Nganga. Une nouvelle preuve que si le Norvégien a retrouvé, sur le plan offensif, toutes ses belles sensations de l’été dernier, son manque de vitesse et surtout d’explosivité ne lui permettent pas d’offrir les mêmes garanties défensivement. Pour compenser cela, il est indispensable que le filtre soit un peu plus efficace à mi-terrain.

Comme quoi une équipe peut gagner 6-0 sur le terrain d’un concurrent direct à la promotion et encore disposer d’une bonne marge de progression. Encourageant, non?

Créé: 04.08.2019, 20h34

Winterthour - LS

Schützenwiese.

3800 spectateurs.

Arbitre:

M. Cibelli.

Buts:

27e Flo 0-1, 40e Turkes 0-2,
46e Dominguez 0-3, 55e Zeqiri 0-4, 65e Geissmann 0-5, 82e Pasche 0-6.

Winterthour:

Spiegel; von Niederhäusern, Isik, Bühler, Wild; Doumbia, Taipi (68e Saliji); Radice (68e Mahamid), Sliskovic, Da Silva (71e Bdamey); Buess.

LS:

Castella; Boranijasevic, Loosli, Nganga, Flo; Geissmann (68e Pasche), Kukuruzovic, Puertas
(81e Cabral); Dominguez (68e Oliveira), Turkes, Zeqiri (64e Ndoye).

Avertissements:

33e Doumbia, 42e Geissmann, 55e Taipi, 69e Oliveira, 77e Bühler.

Notes:

Winterthour sans Calla, Schättin (blessés) ni Hajrovic (malade). LS sans Koura ni Da Silva (blessés).

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.