Passer au contenu principal

Les deux visages du football lausannois

Andrea Binotto et Giorgio Contini, les coachs des deux clubs vaudois de Challenge League – SLO et le LS –, ne s’étaient jamais rencontrés. Nous les avons réunis juste avant la reprise.

Andrea Binotto (à gauche), le coach de SLO, et Giorgio Contini, celui du LS, ont des parcours très différents dans le monde du football.
Andrea Binotto (à gauche), le coach de SLO, et Giorgio Contini, celui du LS, ont des parcours très différents dans le monde du football.
Patrick Martin

Sur le terrain, leurs chemins vont se croiser le 30 août. Stade-Lausanne-Ouchy (SLO) accueillera alors le Lausanne-Sport (LS) pour le premier derby lausannois de la saison. Mais un mois, c’est long. Trop long. «24 heures» a anticipé la poignée de main et réunit les deux entraîneurs avant la reprise du championnat, ce samedi. Ni une ni deux, la terrasse d’un café situé au centre de la ville – un cadre neutre – est devenu le lieu du premier rendez-vous entre Andrea Binotto (SLO) et son homologue du LS, Giorgio Contini. «Enchanté, Giorgio!» lance l’entraîneur zurichois. «Ça fait plaisir de se rencontrer!» répond Andrea Binotto. La poignée de main est franche et cordiale. Les deux hommes n’ont pas encore passé commande qu’ils se tutoient déjà. «Ah bon, tu pars si tôt samedi?» s’étonne Andrea Binotto, dont l’équipe affronte Grasshopper samedi à 17h30 au Letzigrund. Le LS entamera lui sa saison de Challenge League à Schaffhouse.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.