L’écart entre le LS et SLO se voit aussi à l’infirmerie

FootballAlors que le leader de CL ne compte presque aucun blessé dans ses rangs, le néo-promu est handicapé par de nombreuses absences.

Pendant que le LS et Turkes s’envolent, le SLO de Danner est plombé par les blessures.

Pendant que le LS et Turkes s’envolent, le SLO de Danner est plombé par les blessures. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Il y a tout juste deux mois, à la fin du 1er tour, le Lausanne-Sport trônait déjà au sommet de la hiérarchie avec 20 points. Le leader comptait alors six points d’avance sur un surprenant Stade-Lausanne-Ouchy qui pointait à un épatant 4e rang. Sept matches plus tard, rien n’a changé pour ce LS d’une belle régularité. Le constat est moins rose pour un néo-promu qui n’a, depuis, pu ajouter qu’une seule unité à son total.

La très nette différence de qualité individuelle des joueurs de deux clubs aux ambitions opposées est bien sûr la principale explication de l’écart actuel. Mais pas la seule. Alors que Giorgio Contini n’a qu’un seul blessé à déplorer depuis des semaines, Andrea Binotto voit ses valeureux soldats tomber l’un après l’autre. Samedi, pour la réception de GC, le SLO ne comptera ainsi pas moins de huit absents. D’autant plus problématique que le contingent d’un néo-promu au tout petit budget ne peut pas être aussi fourni qualitativement que celui d’un prétendant à la Super League.

Investissement important

Une hécatombe qui inquiète naturellement Andrea Binotto. «C’est une période noire pour nous, commence le coach du SLO. Avoir quelques joueurs blessés est inévitable, mais là ça fait vraiment beaucoup. Nous sommes poursuivis par la poisse.» Mais la malchance est-elle objectivement la seule responsable? La question mérite d’être posée, surtout pour un club qui a commencé il y a quelques mois seulement à répondre aux exigences du foot professionnel. «On peut toujours mieux faire, continue Andrea Binotto, mais j’ai la conviction qu’avec mes assistants, mon préparateur physique et le médecin du club, nous avons tout préparé avec la minutie nécessaire à ce niveau. Entre le dosage constant des charges d’entraînement, la prévention et la récupération, tous les points importants pour mettre les joueurs dans les meilleures conditions possible ont été analysés et anticipés avec attention.»

Reste que malgré tous ces efforts, la différence de moyens avec le LS est flagrante. «Pour ce qui concerne les blessures, explique Pablo Iglesias, la chance joue incontestablement un rôle important. Regardez ce qui se passe à YB par exemple, où, bien que tout soit organisé de façon très professionnelle, les blessures se succèdent. Cela dit, il est clair qu’à la Pontaise nous avons beaucoup investi pour le bien-être des joueurs. Dès le premier jour, tout est ainsi planifié et organisé dans les plus petits détails. Dans cette optique, la préparation estivale est de la plus haute importance. Comme la prévention et la récupération. Dans ce sens, depuis cet été des séances régulières de cryothérapie ont lieu pour faciliter la récupération et une structure de réhabilitation a été mise en place l’été dernier.»

«Tous nos blessés ont été victimes d’accidents de jeu. Seuls Le Pogam et MFuyi ont manqué un match en raison de problèmes tendineux liés à l’état de notre terrain synthétique à Vidy»

Un investissement important que l’on ne peut pas se permettre du côté de Vidy. «C’est vrai, estime Marcos Del Cuadro, le médecin du club. Mais ce qui est un peu «rassurant» c’est que tous nos blessés ont été victimes d’accidents de jeu. Seuls Le Pogam et MFuyi ont manqué un match en raison de problèmes tendineux liés à l’état de notre terrain synthétique à Vidy.» Des conditions d’entraînement qui posent aussi problème selon Andrea Binotto. «Depuis trois semaines, nous pouvons enfin nous entraîner dans de très bonnes conditions à la Tuilière, mais auparavant nous devions jongler, à Vidy, entre des terrains à la limite du praticable et un synthétique inadapté. Sans compter que nous jouons nos matches à Nyon. Des changements de surfaces qui pèsent à la longue.»

Comme le fait de compter des joueurs semi-pros dans ses rangs. «Sans compter une récupération imparfaite et les longs trajets quotidiens que doit faire la très grande majorité de mes joueurs, le fait de devoir obligatoirement s’entraîner en fin de journée est un autre handicap, souligne Andrea Binotto. Si une telle contrainte ne pèse pas trop en été, elle devient problématique à cette période de l’année.»

«Un point qu’il ne faut pas non plus sous-estimer, conclut Pablo Iglesias, c’est la façon dont chacun occupe ensuite les quelque 10 heures par jour qu’il ne passe pas au stade ou à dormir. Il est impératif d’avoir des joueurs responsables.»

Créé: 29.11.2019, 23h32

Un «mur» de supporters

Les fans du LS peuvent déjà se projeter la saison prochaine dans le stade de la Tuilière. Le club vaudois a, en effet, lancé une offre qui durera tout au long du mois de décembre et sera valable quelle que soit la division (Challenge ou Super League) dans laquelle il évoluera.

Un abonnement pour le championnat 2020-2021, dans un «mur» de supporters de 1800 places, coûte 80fr. pour un enfant de moins de 16 ans et 150fr. pour un adulte. «Situé derrière les goals, à quelques mètres du terrain, notre public aura vraiment le sentiment de prendre part et d’influencer le jeu», relève Vincent Steinmann, directeur commercial et marketing du club.

Ces abonnements seront disponibles en ligne dès le 1er décembre sur www.lausanne-sport.ch

L'avant-match SLO

Les dernières nouvelles de Vidy

Les absents Après Mutombo, Samandjeu, Matri, Oussou et Eleouet, le SLO a encore perdu Ndongo (fracture à un doigt de pied) et Manière (forte entorse à une cheville) sur blessures le week-end dernier. Delley est suspendu et Barroca absent pour des raisons personnelles.

Moral à la hausse «Le point pris dimanche dernier à Chiasso nous a fait beaucoup de bien moralement, admet Andrea Binotto. Il a été la juste récompense de tous les efforts fournis par mes joueurs ces dernières semaines malgré la spirale négative traversée dans laquelle nous nous sommes retrouvés. Je suis particulièrement content pour Yanis Lahiouel qui a enfin pu inscrire son premier but. Notre état d’esprit est bon.»

L’adversaire L’équipe d’Uli Forte marque un peu le pas depuis un mois. Les cinq derniers matches de GC se sont soldés par quatre nuls pour une seule victoire.

L'avant-match du LS

Les dernières nouvelles de la Pontaise

Les absents Seul Cameron Puertas (blessé) est indisponible.
Giorgio Contini «C’est un match difficile qui nous attend à Kriens sur un petit terrain synthétique. Une surface sur laquelle nous nous sommes entraînés toute la semaine à la Tuilière et qui ne représente pas un handicap. Surtout à cette période de l’année. Chez eux, les Lucernois, qui ont ajouté des éléments d’expérience par rapport à la saison passée, sont toujours plus compliqués à manœuvrer.»

Fondue Dans le cadre d’un partenariat avec le LS, la troisième édition des «Pintes ouvertes» se clôturera le dimanche 8 septembre à la Pontaise par une fondue géante, organisée pour 200 personnes, avant le dernier match contre Vaduz. Le nombre de places disponibles étant limité, seuls les premiers inscrits pourront y participer, dès 13h. Inscriptions sur le site internet du LS.

Articles en relation

Les serial buteurs de la Pontaise assomment Wil

Football Andi Zeqiri et Aldin Turkes ont largement contribué à une nouvelle et nette victoire du LS. Plus...

Comment la Pontaise est devenue une citadelle imprenable

Football Invaincu dans son stade depuis le 3 avril, le LS est cette saison l’équipe la plus performante de SFL à domicile. Plus...

Le futur temple du Lausanne-Sport dévoile son style British

Football Dans le match contre la Pontaise, le nouveau stade de la Tuilière montre déjà ses points forts. Nous l’avons visité avec le regard du spectateur-supporter. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.