Élégantes, les tenues du LS ne font pourtant pas l’unanimité

FootballLe club vaudois a présenté, mercredi à la Tuilière, les deux nouveaux maillots que porteront les joueurs de Giorgio Contini.

Alex Pasche et Dan Ndoye jouent les mannequins.

Alex Pasche et Dan Ndoye jouent les mannequins. Image: PATRICK MARTIN

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le Lausanne-Sport a bien fait les choses pour présenter officiellement les deux nouvelles tenues avec lesquelles ses joueurs sont censés rejoindre la Super League dans onze mois. Ce n’est pas un hasard si le futur stade de la Tuilière, symbole d’un club qui voit grand, a été choisi pour accueillir la bonne centaine d’invités appelés à découvrir en primeur ces maillots conçus par le Coq Sportif, le nouvel équipementier officiel.

À ce titre, plus encore que les maillots eux-mêmes, c’est l’association entre ces deux marques qui a d’abord séduit les personnes présentes. Tous les quadragénaires (et au-delà) avaient encore en mémoire ce fameux 8 juin 1981 et la formidable victoire (4-3 après prolongation) en finale de la Coupe de Suisse contre un FC Zurich fraîchement sacré champion. Un trophée qui mettait un terme à une disette de seize interminables années.

Deux des acteurs de ce jour de gloire s’en souviennent encore parfaitement. «Revoir l’emblème du Coq Sportif (ndlr: l’équipementier du club entre 1980 et 1984) sur ces maillots rappelle de très bons souvenirs, rigole Gabet Chapuisat. Espérons maintenant qu’il va à nouveau porter chance au Lausanne-Sport. Quant à ces nouvelles tenues, je les trouve plutôt sympas. La blanche est assez sobre, classique, et la violette interpelle un peu par sa couleur. Mais bon, l’habit n’a jamais fait le moine et le LS a pu vérifier l’an dernier que la Challenge League n’était pas un défilé de mode. On va donc accorder à ce genre de détails l’importance qu’ils méritent.»

Un Coq un peu vaudois

Robert Kok, premier des trois buteurs lausannois en 1981, est lui aussi heureux de revoir cette marque historique associée à nouveau au destin du LS. «Je me souviens encore que le responsable du Coq nous avait permis de rencontrer Jean-Paul Belmondo à Lausanne, à l’époque, sourit le Néerlandais. Pour en venir aux tenues elles-mêmes, elles me plaisent moyennement. Surtout ce violet qui ne correspond en rien aux couleurs du club. Mais ce qui me dérange le plus, ce sont ces shorts trop longs et les chaussettes. Pour moi, elles devraient être entièrement blanches.»

La couleur violette est une nouveauté absolue dans l’histoire du club. Elle remplace les maillots jaunes ou orange qu’arboraient les Lausannois à l’extérieur la saison dernière. Un changement que Vincent Steinmann assume pleinement. «Pour tout dire, explique le directeur commercial et marketing du club, nous l’avons choisi conjointement avec le représentant du Coq Sportif et Bob Ratcliffe. À nos yeux, ce violet est une couleur à la fois jeune et fraîche qui sied bien à l’identité de cette équipe. Mais nous ne l’aurions jamais choisie pour figurer sur notre premier maillot, celui qui sera porté lors des matches à domicile.»

Propriétaire et CEO du Coq Sportif depuis 2005, Marc-Henri Beausire était présent à la Tuilière. «En tant que Vaudois, le fait que notre marque collabore à nouveau avec le LS me comble. À mes yeux, cette relation était une évidence. D’autant que j’ai moi-même porté ce maillot durant ma jeunesse. Le fait que le club attache une grande importance aux jeunes et à la formation a été un élément déterminant dans notre volonté de nous associer, sur le long terme j’espère, à l’aventure qui se profile.»

Très active dans le milieu du rugby, la marque franco-suisse – le siège se trouve à Clarens mais les usines sont à Romilly, près de Troyes – veut aussi se refaire un nom dans le football. «Mais pour l’instant, nous le faisons avec un seul club important par pays, conclut Marc-Henri Beausire. Comme Saint-Étienne en France, la Fiorentina en Italie et l’Atlético Mineiro au Brésil.» Au LS de montrer qu’il est digne de figurer aux côtés de ces trois clubs prestigieux. Réponse en mai prochain.

Créé: 27.06.2019, 06h47

Le LS complète son secteur offensif

Le club de la Pontaise a mis sous contrat Adlin Turkes, sacré meilleur buteur de Challenge League la saison dernière

«Le violet de la tenue dite «extérieur» devrait au moins plaire aux femmes qui ont manifesté il y a dix jours»

Gabet Chapuisat, ancien joueur du LS

«Ce sont de jolis maillots. Et, personnellement, je trouve assez génial de voir le retour du Coq Sportif sur nos équipements»

Mathieu Maillard, président de la Confrérie du LS

«Ce maillot est top! Ce violet ne me dérange pas. Il est aussi très agréable à porter même s’il le sera encore plus en Super League»

Alexandre Pasche, joueur du LS

«Violet, vraiment? Et le bleu du LS? De plus, cette courbe horizontale dessinée sur le torse n’est pas avantageuse»

Laetitia Dorthe, styliste chez C.K.L.Z. à Lutry

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.