Encore 100 jours d'attente et le LS aura son nouveau stade

FootballLa Ville de Lausanne remettra officiellement les clés de la Tuilière au club vaudois le 15 mai prochain.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La longue attente – interminable pour certains – touche à sa fin. Le vendredi 15 mai, le Lausanne-Sport prendra officiellement possession de son nouvel habitat. «Cette date, tout à fait symbolique, marquera la fin du chantier, se réjouit Patrice Iseli, chef du Service des sports de Lausanne. Je ne sais pas encore comment cela se passera mais, ce jour-là, la Ville remettra les clés du stade de la Tuilière à son nouveau locataire. Qui aura alors quelques semaines pour se familiariser avec les lieux avant le coup d’envoi de la prochaine saison.»

Un acte purement symbolique qui n’aura toutefois rien d’anodin pour le LS. «Depuis ce 15 mai, nous serons vraiment chez nous, sourit Vincent Steinmann, le directeur commercial et marketing du club. Nous aurons alors un peu de temps pour nous installer, meubler les bureaux et les espaces «hospitalité» puis personnaliser ce stade en y apportant la touche LS.» Les premiers à prendre possession des lieux seront les employés administratifs dès le 1er juin. Les joueurs suivront deux semaines plus tard pour le début de la préparation estivale. «Une journée portes ouvertes à l’attention du public est d’ores et déjà programmée pour le 27juin, continue Vincent Steinmann. Les curieux pourront alors visiter les entrailles de la Tuilière.»

Pas de match de gala

La première idée des dirigeants de la Pontaise était de célébrer leur entrée à la Tuilière en organisant un match de gala contre un prestigieux adversaire. Un projet vite abandonné. «Avec l’Euro qui se termine le 12juillet, il était impossible d’avoir la visite d’un grand club avec toutes ses stars. Raison pour laquelle nous avons préféré inaugurer officiellement le stade lors de la première journée de la saison 2020-2021. Contre un adversaire de grande valeur. Comme, par exemple, le tout frais champion de Suisse si nous parvenons à monter en Super League en mai. Une demande dans ce sens a d’ailleurs déjà été faite à la SFL.»

«Un petit bijou»

Le premier projet de la Tuilière prévoyait un stade simple, sans fioriture mais fonctionnel. L’arrivée d’Ineos, en novembre 2017, a un peu changé la donne. Grâce à un investissement supplémentaire d’une vingtaine de millions, le propriétaire anglais en a fait «un petit bijou», selon Vincent Steinmann. «Aujourd’hui, les spectateurs se déplacent à la Pontaise pour le match uniquement. Notre volonté est qu’ils viennent à la Tuilière non seulement pour voir leur équipe, mais aussi pour vivre un moment particulier dans une enceinte unique qui n’aura rien à envier aux plus belles du pays, voire d’Europe même. Chacun devra y trouver une bonne raison pour avoir envie d’y revenir. Pour cela, nous chercherons à satisfaire au mieux les différents types de publics qu’a le LS avec de nombreuses offres et animations. Nous espérons que chaque match sera donc aussi l’occasion de faire la fête.» Quant à l’argent d’Ineos, il aura bien contribué à améliorer le confort des spectateurs. Notamment avec l’aménagement des espaces d’hospitalité, des buvettes, des sièges des spectateurs et de la boutique du club. «Pour rassurer nos supporters qui craignent le vent et le froid, ajoute Vincent Steinmann, je tiens à préciser que le stade sera protégé, hermétique.»

Des droits pour dix ans

Élément important dans les discussions avec la Ville, le LS a obtenu les droits d’exploitation du stade pour ces dix prochaines années. «Cela nous donne bien sûr une précieuse flexibilité, mais aussi pas mal de pression car nous serons les seuls responsables si les choses ne fonctionnent pas comme nous le souhaitons, précise le directeur commercial. L’objectif est que ce droit rapporte de l’argent au club. À l’avenir, cette exploitation des lieux devra même devenir une source de revenus importante.» Une douzaine de buvettes, disséminées le long des quatre tribunes, seront ainsi à disposition du public. Seuls la brasserie et le pub situés sous la tribune principale seront gérés de façon indépendante.

Prix abordables

Début décembre, le LS avait lancé une première campagne d’abonnement avantageuse avec une offre spéciale destinée à ses fans les plus fervents qui occuperont un emplacement de 1800 places dans la tribune est: «La Super League au prix de la Challenge League à la Pontaise». «Elle a très bien marché, souligne Vincent Steinmann. Aujourd’hui je peux déjà vous annoncer qu’il y aura cinq fois plus d’abonnés dans ce secteur qu’il n’y en a aujourd’hui à la Pontaise. Mis à part cela, les prix d’entrée et les abonnements se situeront dans la moyenne basse de ce qui se pratique en Super League.»

Facilités d’accès

En attendant la mise en service du M3, prévue en principe à l’horizon 2027, les spectateurs sont encouragés à se déplacer en transports publics. «Pour ceux qui habitent en périphérie, rassure Vincent Steinmann, un système de navettes gratuites est à l’étude avec les TL depuis Le Mont et Cheseaux, par exemple. Puis à partir d’autres points stratégiques ensuite si ce service rencontre du succès. Mais ceux qui ont pour habitude de se déplacer en voiture trouveront aussi davantage de places qu’à la Pontaise. Ainsi, 350 véhicules pourront se garer devant le stade et autant en face, au Service des automobiles. À cela on peut aussi ajouter le grand parking actuel, situé entre le vélodrome et la Blécherette.»

Objectif 8000

Sur les 12'577 places que compte la Tuilière, le LS a pour ambition de l’occuper aux deux tiers en moyenne. «C’est notre ambition, commente Vincent Steinmann. Dans un premier temps, nous devrons dépasser le cap des 6000 personnes. Mais ce ne se sont au final que des objectifs. Avec ce magnifique stade et une équipe compétitive en Super League, nous irons encore plus haut, j’en suis convaincu.»


La Tuilière en quelques chiffres

Mars 2017
Le Conseil communal donne son aval pour libérer un montant de quelque 70 millions pour la construction du stade de la Tuilière.

18 décembre 2017
Pose de la première pierre en présence, notamment, des autorités lausannoises et de David Thompson, alors président du LS.

15 mai 2020
Fin officielle du chantier et remise symbolique des clés au LS.

Juillet 2020
Premier match officiel du LS dans son nouveau stade.

Coût global
Environ 90 millions de francs.

Capacité
12'577 places.

Aménagements annexes
Une brasserie et un pub ouverts en semaine également. Douze buvettes accessibles les jours de matches et la boutique officielle du club.

Créé: 04.02.2020, 19h29

Le LS dira

Une journée spéciale aura lieu à l'occasion de la dernière journée de championnat

Toutes les histoires ont une fin. Même les plus longues. Le mercredi 20mai, à l’occasion de la dernière journée de championnat, le Lausanne-Sport disputera son dernier match officiel à la Pontaise, contre le FC Wil. Après une fidélité longue de 66ans. Un Stade olympique où le LS n’aura finalement fêté qu’un seul titre de champion – son septième et dernier –au printemps 1965.

«Beaucoup de Vaudois restent très attachés à cet endroit, remarque Vincent Steinmann, et il nous a semblé normal de dire «adieu» comme il se doit à ce stade qui a connu de nombreuses soirées inoubliables. Cette journée très particulière commencera dès midi par notre repas de soutien, durant lequel on retracera les grands événements et on rendra hommage aux personnages qui ont marqué l’histoire lors de ces soixante-six années. Avec quelques belles surprises à la clé. Ensuite, après la rencontre qui débutera à 20h, si le scénario est idéal, notre capitaine se verra remettre la Coupe de champion. Avec, dans la foulée, une grande fête jusqu’au bout de la nuit.»

Le déménagement du LS de quelques centaines de mètres ne sera pas synonyme d’abandon pour la Pontaise, comme le souligne Patrice Iseli. «Loin de là même car on oublie que tous les jours ce stade est occupé par la section athlétisme du Lausanne-Sports. Par ailleurs, nous avons proposé au Stade-Lausanne-Ouchy de venir y disputer ses matches de Challenge League dès la saison prochaine. Dans ce sens, une demande d’autorisation a déjà été faite à la SFL et nous avons des raisons de penser qu’elle sera acceptée.» Quant à la démolition de la Pontaise, comme l’a annoncé la Municipalité, elle devrait intervenir courant 2025, soit peu après la Fête fédérale de gymnastique.

Articles en relation

Le futur temple du Lausanne-Sport dévoile son style British

Football Dans le match contre la Pontaise, le nouveau stade de la Tuilière montre déjà ses points forts. Nous l’avons visité avec le regard du spectateur-supporter. Plus...

Lausanne-Sport et la Ville scellent leur partenariat autour du futur stade

Stade de la Tuilière Pelouse hybride, éclairage LED, offre de restauration de qualité, le futur stade de la Tuilière augmente ses standards de qualité Plus...

Le stade de la Tuilière prend forme et attise l’ambition du LS

Football Dirigeants de la ville et du club ont procédé lundi à la pose symbolique de la première pierre. L’enceinte sera prête pour l’été 2019. Plus...

Au cœur du Centre de la Tuilière, à deux mois du premier coup d’envoi

Lausanne Visite du Centre sportif et de ses neuf terrains de foot, après deux ans de travaux pour un coût de 55 millions de francs. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.