Feuillassier veut faire le spectacle au LS

FootballL’Argentin a inscrit dimanche dernier son premier but sous les couleurs du LS. Qui reçoit Schaffhouse jeudi soir (19 h 45).

Après quelques années compliquées, Santiago Feuillassier s’est promis de briller sous le maillot du LS.

Après quelques années compliquées, Santiago Feuillassier s’est promis de briller sous le maillot du LS. Image: Philippe Maeder

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

C’est l’histoire d’un jeune garçon qui, dès l’âge de 14 ans, a quitté son pays, sa famille, son continent même, pour tenter l’aventure du football. Natif de Mar del Plata, en Argentine, Santiago Feuillassier a donc rejoint très tôt le Real Madrid. Une belle et grande adresse, bien sûr, avec tous les rêves mais aussi toutes les difficultés que cela suppose. Petit gabarit vif et technique, «Santi» se retrouve aujourd’hui au Lausanne-Sport. Il vient de fêter son 21e anniversaire et conserve l’ambition de s’imposer dans le foot professionnel. Dimanche, face au Mont, il est entré en fin de match – sa deuxième apparition, après Chiasso – et a inscrit son premier but sous les couleurs du LS. Son parcours a été compliqué ces dernières saisons. Il espère trouver en Suisse un contexte favorable à son développement, à son éclosion.

«Je ne pensais qu’au foot, explique-t-il à propos de son arrivée sur sol européen. Bien sûr, la famille me manquait un peu. Mais lorsque le Real Madrid manifeste un intérêt pour vous, on ne réfléchit pas très longtemps.» Santiago Feuillassier est resté un peu plus de deux ans chez les «Merengues», sans parvenir à se faire une place au soleil de la capitale espagnole. Il a ensuite rejoint le Rayo Vallecano. Un séjour de quatre ans notamment marqué par une grave blessure à un genou.

Un pari

Puis, Santiago Feuillassier a connu trois étapes plus courtes (Alcobendas, Puerto Bonita et Parla), jusqu’à cet été. Avec une parenthèse qui l’a amené aux portes de la «Nike Academy», qu’il n’a pu intégrer en raison de la limite d’âge qu’il venait d’atteindre. La «Nike Academy» recrute dans le monde entier des joueurs qui ne sont pas encore au bénéfice d’un contrat professionnel. A Madrid, il y a quelques mois, il s’est montré le meilleur des 55 joueurs sélectionnés.

C’est grâce aux contacts espagnols de Fabio Celestini que Feuillassier passe aujourd’hui par Lausanne. «Il est venu en test pendant une semaine, raconte l’entraîneur. C’est un joueur différent. Il est rapide, fort techniquement et dans le un contre un. C’est dans son ADN. Mais, ces dernières années, on lui a toujours demandé de coller à la ligne et d’amener des centres. Alors aujourd’hui il peine encore à entrer dans notre idée du jeu collectif. Pour nous, l’engagement de «Santi» représente un pari. Mais il bosse, montre beaucoup d’envie. C’est un joueur très intéressant, avec des qualités comme on en trouve peu par ici.»

Ils se sont donc plu, mais tout reste à faire. «J’espère simplement m’améliorer chaque jour comme footballeur, lâche-t-il en souriant. Et bien sûr gagner ma place dans l’équipe.»

Un but devant papa

S’il est difficile de savoir comment il a surmonté intérieurement les épreuves qui ont jalonné son aventure, le garçon semble à la fois tranquille et déterminé. Le but marqué à Baulmes, face au Mont (le 3-1), lui a fait particulièrement plaisir car son papa se trouvait en tribune, venu de Madrid où joue son plus jeune fils. Il sera encore là ce soir, à la Pontaise, pour la venue de Schaffhouse. «Pour moi, le LS représente une très belle opportunité, note Santiago Feuillassier. Surtout avec ce coach et le genre de football qu’on essaie de pratiquer. Je me sens vraiment bien dans cet environnement, dans ce pays que je ne connaissais pas, avec ces paysages incroyables.»

«Santi», c’est ce genre de joueurs capables d’enchanter le public par son audace et ses fulgurances. Mais les promesses ne se concrétisent pas toujours. On suivra donc avec beaucoup d’attention, ces prochaines semaines, les apparitions d’un jeune homme doué qui ne demande qu’à contribuer au spectacle.

Créé: 12.08.2015, 21h26

Articles en relation

Le LS avait plus d’arguments que des Montains un peu éteints

Football Même s’il ne possède pas encore un buteur patenté, le visiteur a logiquement remporté le derby vaudois. Plus...

Xamax met la Maladière en joie, et Lausanne repart frustré

Football Le LS s’est laissé surprendre par un solide Xamax. Avant de gâcher ses occasions. Plus...

Renversant, le LS a même fait pleurer son président

Football Menés 4-1 à un quart d’heure de la fin du match samedi, les Vaudois se sont imposés 5-4 face à Bienne devant plus de 3000 spectateurs conquis. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.