Giorgio Contini promet un LS de combat

FootballLe nouvel entraîneur du club vaudois s'attend à voir son équipe tout donner vendredi face à Kriens (20h). Per Egil Flo sera qualifié.

Giorgio Contini voit désormais la vie en bleu.

Giorgio Contini voit désormais la vie en bleu. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Adilson Cabral le sait: le Lausanne-Sport sera attendu par tous ses adversaires durant les dix prochains mois. «On n'est plus en Super League. La Challenge League, c'est aussi le combat, des batailles face à des équipes qui vont nous attendre. On devra être prêts. C'est un peu ce qui nous a manqué l'année dernière», reconnaît le milieu de terrain du LS.

Il faut donc s'attendre à voir le club vaudois prêt à souffrir pour remonter en Super League. «On n'a pas d'autre objectif que la première place», promet Cabral, le regard déterminé. Et donc la promotion automatique, sans passer par le barrage face au neuvième de Super League.

A la veille d'affronter Kriens vendredi à la Pontaise pour la reprise du championnat, Lausanne change donc de discours, après plusieurs années où le public et les joueurs n'ont entendu parler que de jeu à outrance, sans que ces belles paroles soient toujours transposées sur le terrain.

«Il va falloir mettre le pied»

Giorgio Contini se veut pragmatique, un mot qui avait disparu des couloirs du stade depuis bien longtemps. «Il va falloir mettre le pied, être prêt au combat. Il faudra jouer, bien sûr, mais aussi se battre», a insisté le nouveau technicien du Lausanne-Sport, qui s'attend à un SC Kriens relâché vendredi. «Ils n'ont rien à perdre en venant chez nous...», glisse l'ancien entraîneur du FC Saint-Gall. Sous-entendu: contrairement au LS, qui assume clairement son statut de favori.

«De la part de Kriens, je m'attends à une équipe solide et disciplinée, dans la lignée de la saison dernière. Ils ont reçu du renfort avec des M21 du FC Lucerne, sinon ils sont restés très stables. Mais je vais être clair: on doit plus nous regarder nous-mêmes que l'adversaire.»

Si Francesco Margiotta est blessé, Joël Geissmann et Nicolas Gétaz sont eux de retour d'indisponibilité. Et, bonne nouvelle, Per Egil Flo sera qualifié. «Il a un beau parcours et il entre complètement dans l'image qu'on se fait du footballeur nordique, très discipliné. Je suis convaincu qu'il va nous apporter beaucoup», a indiqué son nouvel entraîneur, en précisant que son renfort pouvait jouer «latéral gauche, mais aussi un cran plus haut».

Créé: 19.07.2018, 13h42

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.