Ineos prend le large

VoileLa multinationale, propriétaire du Lausanne-Sport, est devenue le partenaire principal du défi britannique pour la prochaine Coupe de l'America.

Ineos investira près de 150 millions de francs dans le défi britannique.

Ineos investira près de 150 millions de francs dans le défi britannique. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Il n'y a pas que le football qui intéresse Ineos. La société de pétrochimie, propriétaire du Lausanne-Sport, vient de devenir le partenaire principal du défi britannique pour la prochaine Coupe de l'America, en 2021. Un investissement de près de 150 millions de francs, pour tenter de décrocher le plus vieux trophée sportif du monde.

L'équipage mené par le champion olympique Ben Ainslie, jusque-là associé à Land Rover, voit ainsi ses ambitions décuplées par le plus grand investissement de l'histoire de la Coupe. «Ineos est impliqué sur plusieurs fronts, mais celui-ci est assurément le plus enthousiasmant, explique Jim Ratcliffe, PDG de la firme. Nous avons une équipe de top niveau et nous allons tout faire pour ramenr la Coupe en Grande-Bretagne.»

Pour rappel, la Grande-Bretagne est à l'origine du premier défi de la Coupe de l'America, en 1851. Mais l'équipage britannique s'était incliné d'entrée pour ne plus jamais toucher à l'Aiguière d'argent. Actuellement, le trophée est propriété de la Nouvelle-Zélande, qui l'a décroché de haute lutte l'été passé aux Bermudes face aux Américains d'Oracle.

Créé: 26.04.2018, 14h09

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.