Passer au contenu principal

Jérémy Manière et Andi Zeqiri lancent le derby des retrouvailles

Après un dernier exercice frustrant, Andi Zeqiri s’éclate dans un Lausanne séduisant. Il évoque les raisons de sa métamorphose.

Cinq matches, six buts: Andi Zeqiri connaît un début de saison éclatant. «Je tiens la forme que j’ai toujours espéré avoir», explique-t-il.
Cinq matches, six buts: Andi Zeqiri connaît un début de saison éclatant. «Je tiens la forme que j’ai toujours espéré avoir», explique-t-il.
KEYSTONE

Au printemps 2015, Andi Zeqiri n’avait pas 16 ans lorsque Fabio Celestini l’avait lancé en Challenge League. Il en a aujourd’hui 20 et incarne le symbole d’un Lausanne flamboyant, à qui tout réussit depuis que le club vaudois associe résultats probants et spectacle (une nouveauté pour lui).

Gagnant en assurance et en stabilité autant qu’il a mûri, le jeune homme a surtout changé de statut. Alors que Giorgio Contini lui marchandait encore sa confiance la saison passée, le voici promu au rang de titulaire indispensable. Libéré des multiples blessures qui avaient freiné sa progression par le passé, Zeqiri «explose» en ce début de championnat. Comme en témoignent les six buts qu’il y a déjà inscrits, presque autant que lors de l’exercice précédent lorsque son compteur était resté bloqué à sept réussites.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.