Lausanne doit se jouer des petits avant de croquer les gros

FootballLe LS a laissé filer des points évitables en 2018 et veut corriger cela.

En cas de chute de neige ou de pluie de buts, le coach lausannois Giorgio Contini est paré.

En cas de chute de neige ou de pluie de buts, le coach lausannois Giorgio Contini est paré. Image: FLORIAN CELLA

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L’automne dernier, les parties entre Lausanne et Kriens ont magnifiquement résumé ce qui clochait avec le relégué vaudois. Lors de la première rencontre de la saison, en juillet, les Lucernois ont arraché un point à l’ambitieux club vaudois sur sa pelouse (1-1). Rebelote en novembre, quand Thomas Castella, si souvent décisif jusqu’ici, laissait échapper un ballon au fond de ses propres filets et faisait perdre deux points aux siens (1-1). Ce sont ces matches que le LS doit absolument gagner s’il veut atteindre ses objectifs.

«Je n’aime pas regarder dans le rétroviseur. Les choses tournent si vite, dans le football, que je ne veux pas perdre d’énergie à scruter le passé, indique Giorgio Contini, l’entraîneur lausannois. Mais on sait exactement ce qu’on doit améliorer à partir de maintenant: gagner ce genre de matches contre les supposés petits! Si l’on ne prend que les confrontations directes contre les meilleures formations, comme Aarau, Servette, Winterthour ou Wil, on est deuxième, et c’est bien. En revanche, on est plus à la peine contre les équipes qui jouent leur peau, et c’est contre eux qu’on doit se montrer plus décisifs.»

Avec la réduction du contingent, ça a encore soudé le groupe»

Le coach vaudois a définitivement posé sa patte sur sa troupe cet hiver et a aussi obtenu la réduction d’un effectif peut-être un peu trop large et encore traumatisé par la relégation du printemps. «Mais le déclic dans le groupe s’est sans doute produit un peu avant la trêve, à Wil (ndlr: victoire 0-2), dit-il. On avait alors beaucoup discuté, il y a des choix forts qui ont été faits et il y a eu une vraie impulsion donnée. L’équipe a bien réagi. Maintenant, avec la réduction du contingent, ça a encore soudé le groupe. Les 20 à 23 joueurs qui sont encore là ont vraiment l’occasion de jouer ou de se battre pour une place, et c’est une bonne chose.»

En fin d’après-midi, la dernière distraction pourrait venir du ciel, avant de recevoir les Lucernois. Entre la neige, la pluie et le froid, la pelouse de la Pontaise souffre et la fraiseuse est de sortie pour tenter de rendre la surface de jeu conforme aux attentes des arbitres. «Malgré ça, la préparation de match reste la même, selon Contini. Il y a un peu de tension, parce qu’on a hâte de débuter et que la préparation a été bonne. Il faut prendre le rythme tout de suite, parce que dans moins de quatre mois, ce sera déjà terminé!» Il espère aussi pouvoir compter sur le toujours incertain soutien populaire de la Pontaise. «J’espère que le public sera nombreux et qu’il viendra avec des écharpes. C’est surtout pour eux, vu la température qu’ils annoncent…» s’amuse le Zurichois. À sa troupe d’aider à réchauffer l’atmosphère.

Créé: 01.02.2019, 22h33

L'avant-match

Pontaise (samedi 17h)

Le chiffre: 10

C’est le nombre de points que le LS a laissé filer en route contre les cinq formations supposément les moins cotées de Challenge League. Et c’est ce que Giorgio Contini veut que ses protégés corrigent en priorité. Les Lausannois devront le faire sans Mersim Asllani, relégué au rang d’indésirable et cédé à GC. L’ailier aiglon de 19 ans, formé au sein du Team Vaud et international dans toutes les catégories juniors, s’est engagé jusqu’en 2023 avec les Sauterelles. Il reste donc une licence à activer pour le club vaudois. Sera-t-elle dédiée à Jérémy Manière, qui revient bien de sa longue blessure? «C’est un bon joueur, qui connaît le club et lui a beaucoup donné. Il y a aussi son histoire (ndlr: grièvement blessé en décembre 2017, il a été opéré d’une greffe de cartilage au printemps)… Mais on a toujours un doute, car nous n’avons pas la nécessité d’inscrire un défenseur pour le moment.» Margiotta et Dominguez sont out pour ce match, Boranijasevic et Flo incertains.

Articles en relation

David Thompson: «Se contenter des barrages est beaucoup trop dangereux»

Football Le président du LS a peu apprécié le parcours de l’équipe jusqu’à présent. Pour la reprise, le patron hausse le ton. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 19 septembre 2019
(Image: Bénédicte) Plus...