Passer au contenu principal

Lausanne obtient un point qui ravive les espoirs

Le LS s’est ménagé les meilleures occasions et aurait dû l’emporter face à des Bernois très décevants.

Le gardien de YB Yvon Mvogo détourne le danger face à des attaquants lausannois qui n’ont pas démérité.
Le gardien de YB Yvon Mvogo détourne le danger face à des attaquants lausannois qui n’ont pas démérité.
Keystone

«Nous n’avons pas joué comme le dernier. J’ai vu un match contrôlé du début à la fin, une vraie équipe. Il ne nous a manqué qu’un petit but. Mais il faudra compter avec le LS jusqu’à la fin du championnat.» Le football n’en est pas à un paradoxe près. C’est à l’heure où Lausanne occupe, pour la première fois, la 10e place du classement de Super League, que son entraîneur trouve quelques raisons d’espérer. Vainqueur moral des Young Boys, les Vaudois ont donc remis un peu de consistance dans leur jeu avant d’affronter les trois équipes situées juste devant eux, soit Vaduz dimanche prochain, puis Grasshopper et Thoune.

Système de défense modifié

Si le LS a enchaîné avec un 14e match sans victoire, il a surtout mis fin à une série de quatre défaites consécutives. Pour y parvenir, l’entraîneur a modifié son système, passant à une défense à quatre. En soumettant ainsi les joueurs à davantage de situations de un contre un, de duels à gagner un peu partout sur le terrain, il les a mis devant leurs responsabilités. Et la réponse donnée s’est avérée positive. Certes, le LS est entré dans cette rencontre avec prudence. Mais il a pris de l’assurance au fil des minutes. Et il s’est ménagé les meilleures occasions, sur une frappe de Kololli (17e, arrêt de Mvogo), une puissante volée de Taiwo (66e, Mvogo encore), et surtout un coup de tête de Diniz qui est venu s’écraser sur le poteau (90e).

Lausanne aurait cent fois mérité de s’imposer devant un visiteur très peu entreprenant. Pour un 2e du championnat de Suisse, YB a livré une performance affligeante. L’adjectif n’est pas trop fort. Comment est-il possible d’être aussi médiocre avec tant de bons joueurs sur la feuille de match? Présent dans les tribunes de la Pontaise, où la Suisse s’entraînera dans une semaine, Vladimir Petkovic n’y a sans doute trouvé aucun motif de satisfaction. «On a commencé un peu timidement, admettait pour sa part Celestini. Mais on peut le comprendre. Globalement, l’attitude de l’équipe a été remarquable».

Kololli percutant

Il fallait se montrer solide derrière. Le LS l’a fait. Restait à trouver une animation offensive suffisante. Ben Khalifa sur le banc, il revenait à Pak de jouer en pointe. Il s’est beaucoup battu mais n’a finalement trouvé que peu d’espaces pour s’exprimer. Sur les côtés, si Kololli s’est plusieurs fois montré percutant, Lotomba a mis une bonne mi-temps avant de se libérer. Dans l’axe, Maccoppi et Custodio ont connu trop de déchet; et leurs initiatives vers l’avant sont restées trop timides. Mais il était un peu vain d’attendre beaucoup de spontanéité et de confiance dans les enchaînements au sein d’une équipe en situation aussi précaire.

«Je crois qu’on a vu une rigueur tactique et un nouvel état d’esprit», avançait Alexandre Pasche. «On a vu pas mal de signes positifs, notait pour sa part le jeune Lotomba. Je suis certain que ça va rapidement tourner en notre faveur.» Au-delà du petit point qu’il a rapporté, ce match représente peut-être un moment charnière dans le parcours du LS. La semaine dernière, Vaduz avait viré son entraîneur (Contini). Dimanche, c’est Grasshopper qui en a fait de même (Bernegger pour Tami). Les derniers souffrent et s’inquiètent, il en est toujours ainsi. Le LS, lui, a choisi de poursuivre sous la même direction technique. Les joueurs viennent de donner un signal qui va dans le bon sens. On attend confirmation dès dimanche, en Principauté.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.