Un Lausanne-Sport plus cynique que brillant s’impose au Tessin

FootballSur une pelouse très bosselée, le leader a peiné pour venir à bout d’un combatif Chiasso.

Andi Zeqiri (à dr.) et les Lausannois ont rempli leur mission dans des conditions difficiles.

Andi Zeqiri (à dr.) et les Lausannois ont rempli leur mission dans des conditions difficiles. Image: Pascal Muller/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Il n’y a rien de mieux que les petits cadeaux pour entretenir l’amitié. D’autant plus lorsqu’elle est renaissante après quelques moments de tension parfois exagérée. Vendredi, Stade-Lausanne-Ouchy avait fait le premier geste, avec un certain brio de surcroît, en prenant le meilleur sur Grasshopper. Moins de quarante-huit heures après cette offrande appréciée à sa juste valeur du côté de la Pontaise, le Lausanne-Sport a, à son tour, donné un petit coup de pouce à son voisin dans sa lutte pour le maintien en allant s’imposer à Chiasso. Des Tessinois qui portent une lanterne toujours plus rouge sur laquelle le néo-promu compte désormais quatorze longueurs d’avance. Mais autant le succès du SLO face à des Zurichois en perdition fut convaincant, autant celui du LS s’est révélé laborieux.

Handicapés par une pelouse qui aurait donné de l’urticaire à un jardinier anglais, les Vaudois ont dû lutter et transpirer beaucoup plus que l’énorme écart des valeurs individuelles des deux équipes le suggérait au coup d’envoi. «Ce dimanche, dans ces conditions de jeu, résume Giorgio Contini, notre seul objectif consistait à ramener les trois points. Et comme nous l’avons atteint, je ne peux me montrer que satisfait.»

Le fruit du hasard

Pour retrouver le jeu tourné vers l’offensive et la pluie de buts qui ont souvent accompagné les prestations du leader l’automne dernier, les rendez-vous sont agendés à plus tard. Lorsque les terrains s’y prêteront et quand l’adversaire laissera davantage d’espace aux milieux et aux attaquants lausannois pour s’exprimer que ces généreux Tessinois, appliqués mais aussi limités. Car pour ajouter cette deuxième victoire de l’année, le LS a fait moins que le minimum syndical offensivement.

L’avantage pris au tableau d’affichage à la demi-heure de jeu était en effet plus le fruit du hasard — malencontreuse faute de main sur une frappe de Geissmann pour un penalty transformé par Turkes — que d’une supériorité flagrante. Ensuite, et alors que l’excellent Malinowski s’était vu refuser l’égalisation pour un hors-jeu millimétrique treize minutes plus tôt, les Vaudois profitaient de leur première véritable occasion pour s’assurer la victoire. Grâce à une belle frappe d’une vingtaine de mètres signée Schneuwly (72e).

Changement de système

Si le leader est parvenu à presque doubler son avantage sur son premier poursuivant en ce début d’année, il le doit donc avant tout à la solidité de sa défense. Invaincue depuis la reprise, elle a offert à Chiasso, et dans un contexte difficile, les réponses positives espérées. Notamment grâce à la prestation digne d’éloges de son leader, Elton Monteiro. Après une remise en route délicate il y a une semaine contre Kriens — il était suspendu à Schaffhouse —, le défenseur central a colmaté toutes les rares brèches avec aisance avant d’assurer une relance souvent propre et efficace. «La phase défensive est effectivement bien en place, se réjouit Giorgio Contini. Après une heure de jeu, j’en ai donc profité pour changer de système (ndlr: le LS est passé en 3-5-2), et j’ai là encore eu des réponses positives. Face à des adversaires qui commencent à nous connaître, nous nous devons d’avoir d’autres moyens de les surprendre.» Forts de la confiance et de cette réussite qui les accompagnent cette saison, les Vaudois peuvent se lancer en toute quiétude dans ces différentes tentatives de varier leur jeu. Avec onze points d’avance, on peut presque tout se permettre.

Créé: 10.02.2020, 13h24

Chiasso - Lausanne 0-2 (0-1)

Arbitre: M. Wolfensberger.

Buts: 30e Turkes (penalty) 0-1, 72e Schneuwly 0-2.

Chiasso: Guarnone; Epitaux, Aquaro, Martignoni; Dixon, Hajrizi, Gamarra (70e Kryeziu); Malinowski (85e Leart), Antunes; Rossini, Pollero (25e Almeida).

LS: Castella; Boranijasevic, Loosli (78e Nganga), Monteiro, Flo; Geissmann, Kukuruzovic (80e Pasche), Schneuwly; Ndoye (56e Gétaz), Turkes, Zeqiri (68e Koura).

Avertissements: 10e Monteiro, 34e Schneuwly, 57e Epitaux, 68e Hajrizi. Notes: LS sans Cabral, Puertas ni Nanizayamo.

Notes: Chiasso sans Jacot, Bahloul, Bellante, Berzati, Bnou Marzouk, Conus, Doldur ni Wolf (blessés). LS sans Cabral (blessé), Puertas (convalescent) ni Nanizayamo (pas convoqué).

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.