Le Lausanne-Sport frôle la faute professionnelle

FootballApathiques et sans envie, les Vaudois n’ont pas su battre Schaffhouse et profiter du nul concédé par Aarau

Anthony Koura et les Lausannois ne sont pas parvenus à se défaire des Schaffhousois.

Anthony Koura et les Lausannois ne sont pas parvenus à se défaire des Schaffhousois. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La seule question que les courageux, et frigorifiés, supporters lausannois ont dû se poser en quittant, à juste titre très fâchés, leur siège du stade de la Pontaise, peu avant 22 heures, est la suivante: les joueurs du Lausanne-Sport ont-ils vraiment envie de prolonger leur saison en mettant tout en œuvre pour reprendre ce 2e rang? Une place de barragiste qui leur a pourtant fait de l’œil avec insistance, mercredi soir, puisque, d’abord mené au score sur sa pelouse du Brügglifeld, Aarau n’est ensuite parvenu qu’à égaliser contre Kriens (1-1).

Deux précieux points égarés qui n’ont finalement pas porté à conséquence pour des Argoviens qui conservent toujours une petite longueur d’avance. Une aubaine pour eux qui doit beaucoup à l’attitude incompréhensible qu’a eue le LS contre un FC Schaffhouse certes combatif et généreux mais terriblement limité aussi.

Très déçu et irrité

Apathiques et sans envie durant près de 80 minutes au cours desquelles ils n’ont pratiquement jamais su inquiéter Franck Grasseler, le gardien adverse, les Lausannois n’en ont tout simplement pas assez fait pour mériter mieux que ce minuscule petit point. Une énième prestation indigne d’un candidat à la Super League qui a provoqué une grosse colère de Giorgio Contini au retour au vestiaire. Loin, cette fois, de considérer cette nouvelle contre-performance comme aussi anecdotique que le revers d’Aarau il y a dix jours, l’entraîneur lausannois n’a même pas voulu ensuite en expliquer les raisons.

Au contraire d’un Pablo Iglesias à la fois très déçu et irrité par le «spectacle» auquel il venait d’assister. «Est-ce que mes joueurs ont envie de monter? Sincèrement, je n’en sais rien, il faut le leur demander, soupirait le directeur sportif de la Pontaise. Je ne sais plus quel artifice adopter pour qu’ils cherchent vraiment à atteindre l’objectif final fixé. Ce mercredi soir personne ne s’attendait à ce qu’Aarau perde des points, et c’est arrivé. Mais mon grand regret, c’est que nous n’avons pas été capables d’en profiter face à une équipe qui a pourtant joué comme on l’attendait pour prendre le point qu’il lui fallait.»

Si le petit effort final – avec enfin un peu d’intensité mais privé de la moindre lucidité – n’a pas permis au LS d’arracher la victoire, ce n’est finalement que justice. Car même s’il en a très peu fait sur le plan offensif, Schaffhouse s’était tout de même jusque-là ménagé la meilleure occasion de prendre les devants. Suite à un ballon perdu par Nganga à mi-terrain, Sessolo se retrouvait seul face à Castella mais manquait de peu la cible (5e). Ensuite, plus rien. C’est dire l’indigence du spectacle proposé par les deux équipes. Malgré ce nouveau coup d’arrêt, le LS conserve donc une petite chance de devancer Aarau. Un espoir auquel Pablo Iglesias continue de s’accrocher. «Je sens que l’on souffrira jusqu’à la 96e minute de la 36e ronde, mais qu’on finira par arracher cette place de barragiste», concluait le dirigeant lausannois.

Pour en savoir un peu plus sur l’issue de cette saison de Challenge League, il faudra toutefois patienter une semaine encore et des déplacements du LS à Kriens et d’Aarau à Chiasso. Quant au dénouement, on ne le connaîtra très probablement que trois jours plus tard seulement avec la venue de Vaduz à la Pontaise et celle de Rapperswil au Brügglifeld. De quoi faire monter un peu plus la pression à Lausanne et à Aarau.

Créé: 15.05.2019, 23h12

Lausanne VS Schaffhouse 0-0

Pontaise

1750 spectateurs.

Arbitre:

M. Wolfensberger.

LS:

Castella; Boranijasevic, Nganga, Brandao, Flo (58e Gétaz); Puertas, Kukuruzovic, Pasche (81e Geissmann); Zeqiri (65e Buess), Margiotta (58e Dominguez), Koura.

Schaffhouse:

Grasseler; Gonçalves, Delli Carri, Mevlja, Qollaku; Paulinho, Helbling
(62e Pugliese), Castroman, Del Toro (85e Demhasaj); Cicek
(83e Barry), Sessolo (91e Mendy)..

Notes:

LS sans Cabral (suspendu) ni Oliveira (blessé).

Articles en relation

Giorgio Contini est-il capable de relever les Lausannois?

Football Le coach du LS avait bien su gérer les périodes difficiles sur le banc de Vaduz. Mais il peine à fédérer dans son vestiaire actuel. Plus...

Pour Iglesias, la saison du LS n’est pas encore terminée

Football Même si le club vaudois n’a plus son destin en main, le directeur technique de la Pontaise veut toujours croire au barrage. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.