Le LS cherche un renfort mais ne veut pas se tromper

FootballPablo Iglesias ne désespère pas de trouver l’élément offensif que lui réclame Giorgio Contini.

Pablo Iglesias, directeur sportif du Lausanne-Sport.

Pablo Iglesias, directeur sportif du Lausanne-Sport. Image: Patrick Martin

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Même une victoire à l’ampleur historique – acquise au terme de la meilleure prestation de l’ère Giorgio Contini – ne fait pas perdre le sens des réalités à Pablo Iglesias. Lundi, et comme le lui réclame son entraîneur depuis des semaines, le directeur sportif de la Pontaise s’est donc remis à la tâche pour tenter de dénicher un nouvel élément offensif. Un homme capable de compléter, et surtout de renforcer, un secteur qui ne compte toujours que cinq joueurs (plus les jeunes Lukembila et Schmidt). Et l’un d’eux, Anthony Koura, ne sera pas à la disposition de son coach avant la fin de ce mois.

Mais l’entreprise n’est pas sans risque car, contrairement à la saison passée, le groupe actuel donne l’impression d’être très soudé et solidaire. Lui ajouter un élément moyen au caractère difficile ne pourrait donc s’avérer que contre-productif. Raison pour laquelle une nouvelle arrivée est certes souhaitée par le LS mais pas impérative. «Aujourd’hui, admet Pablo Iglesias, je dirai qu’il y a une chance sur deux qu’un nouveau joueur débarque encore cet été à la Pontaise. Mais si tel est cas, il devra être dans le vestiaire d’ici à une semaine au plus tard. Passé ce délai, je pense que nous continuerons avec le groupe actuel jusqu’à Noël.»

Sachant que le départ de Brandao libère une place pour un étranger, Pablo Iglesias ne doit pas focaliser ses recherches sur le seul marché suisse. Mais il est certain qu’un renfort venu hors de nos frontières devra apporter une importante valeur ajoutée au groupe. À ce niveau, deux pistes sont toujours explorées, à notre connaissance.

Quant au marché suisse, il se résume, pour le LS, lui aussi à deux ou trois éléments. Dont Christian Schneuwly, un attaquant qui, comme Giorgio Contini l’a encore répété vendredi, correspond bien au profil que le coach lausannois souhaiterait. Libre depuis son départ volontaire de Lucerne le 31 juillet dernier, le Fribourgeois est toutefois très sollicité. Par, semble-t-il, des clubs comme Thoune, Saint-Gall et Xamax.

À 31 ans, et après avoir disputé près de 350 matches en Super League, Christian Schneuwly serait-il vraiment très motivé à l’idée de rejoindre la Challenge League? Et, surtout, on peut aussi se demander s’il mérite vraiment que le LS consente un gros effort financier pour le convaincre, avec à la clé un contrat de longue durée.

Créé: 05.08.2019, 19h17

Articles en relation

Séduisant et irritant, le LS signe un quatrième succès consécutif

Football La bonne victoire (4-1) remportée vendredi face à Winterthour suscite quand même de petites inquiétudes. Plus...

«Il est exclu d’inaugurer le nouveau stade ailleurs qu’en Super League»

Football Nouveau capitaine du LS, Kukuruzovic évoque le dernier exercice raté et ce qui doit changer pour assumer enfin le rôle de favori. Plus...

À la Pontaise, Contini choisit de changer de capitaine pour s’affranchir du passé

Football Stjepan Kukurozevic a hérité du brassard. Le LS défie Monaco ce samedi à la Pontaise. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 18 septembre 2019
(Image: Bénédicte) Plus...