Au LS, Elton Monteiro a cessé d’être une énigme

FootballEnvoyé quatre mois en Pologne l’an passé, le défenseur admet avoir changé suite à cette traumatisante mais bénéfique aventure.

Elton Monteiro a toutes les qualités pour redevenir l’un des très bons défenseurs de Super League.

Elton Monteiro a toutes les qualités pour redevenir l’un des très bons défenseurs de Super League. Image: Patrick Martin

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Jouera, jouera pas? Titulaire indiscutable au sein de la défense du Lausanne-Sport avant la trêve hivernale, Elton Monteiro n’est pas certain de figurer dans le onze de départ contre Kriens. Injustement exclu au Letzigrund face à GC le 13 décembre, le défenseur central a certes purgé sa suspension il y a huit jours à Schaffhouse mais la solide prestation de son arrière-garde pourrait inciter Giorgio Contini à aligner le même duo dans l’axe, dimanche.

Cette incertitude aurait perturbé Elton Monteiro il y a pas si longtemps encore. Il l’accepte mieux aujourd’hui. «Depuis dix-huit mois, j’ai appris à vivre avec cela, avoue-t-il avec le sourire. Je me suis désormais habitué à devoir lutter pour avoir ma place sur le terrain le week-end. Ce n’est pas la situation idéale mais je m’adapte.»

«Le problème c’était moi»

Indéboulonnable, ou presque, lorsque Fabio Celestini était à la barre du LS, le Valaisan aux passeports suisse et portugais a connu une année 2018 cauchemardesque, dont il a mis plus d’un an à se remettre. «J’ai très mal vécu cette relégation en Challenge League, soupire-t-il. Je m’étais mis en tête de quitter la Pontaise en été. Mais, malheureusement pour moi, aucune offre ne m’est parvenue. Et la suite a été très pénible. Dans ma tête, je n’y étais plus du tout.» À tel point que Giorgio Contini demande à Pablo Iglesias de ne plus avoir à travailler avec le joueur en janvier 2019. D’où le départ subit, en prêt, de Monteiro à Miedz Legnica, en Pologne. «Une décision que j’ai comprise et acceptée, continue celui qui compte une sélection avec les M21 portugais. Car le problème ce n’était pas le coach, mais moi. En dehors du terrain surtout, je n’étais plus moi-même. Et lorsque l’on est mal dans sa vie de tous les jours, on ne peut pas être un joueur performant.»

La parenthèse polonaise ne se déroule, là encore, pas du tout comme Monteiro l’espérait. «J’y ai passé quatre mois très compliqués à tous les niveaux. Sur le plan sportif, je n’ai joué que quatre matches en fin de championnat. Avant, je sentais que le coach ne croyait pas en moi, que, pour lui, je n’étais que de passage. Et lorsqu’il m’a enfin donné ma chance, j’ai fait de bons matches mais le championnat se terminait.»

«Je suis désormais très attaché au LS»

Elton Monteiro, défenseur

La vie quotidienne en Pologne s’est avérée plus difficile encore pour Elton Monteiro. «Je pense que j’étais la seule personne de couleur dans cette ville de 30 ou 40'000 habitants, explique-t-il. Par curiosité je pense, les gens me regardaient toujours très bizarrement. Même si je n’ai jamais été victime de racisme, cette situation était gênante au point que j’hésitais deux fois avant de descendre ma poubelle. Au club, personne ne m’a non plus aidé à m’intégrer. J’ai donc passé quatre mois seul avec moi-même.» Ce qui lui a au moins laissé beaucoup de temps pour réfléchir. «C’est bien l’un des rares points positifs de cette expérience, rigole le défenseur de bientôt 26 ans. J’ai ainsi pu prendre pleinement conscience de la chance qui était la mienne et des efforts qu’il me fallait faire pour continuer de la mériter.»

De bonnes résolutions qui se sont concrétisées depuis juillet et son retour au LS. «Notre porte ne lui a jamais été définitivement fermée et cette étape polonaise lui a fait beaucoup de bien, confirme Giorgio Contini. Dès la reprise des entraînements, en été, j’ai constaté avec plaisir qu’Elton avait enfin décidé de sortir de sa zone de confort. Heureusement d’ailleurs, car je reste persuadé qu’il a toutes les qualités pour devenir le très bon défenseur de Super League que beaucoup voient en lui. Mais pour franchir un nouveau palier, il doit maintenant prendre davantage de responsabilités sur le terrain.»

Cette nouvelle étape rapprocherait un peu Elton Monteiro des légitimes espoirs qu’il nourrissait lorsque, très jeune, il prenait la direction d’Arsenal, il y a dix ans. «Tout s’était très passé à Londres mais, sur les mauvais conseils de mon agent de l’époque, j’ai ensuite fait le mauvais choix de rejoindre Bruges, en Belgique. Avec comme principale conséquence de changer de club tous les six mois sans jamais réussir à jouer avec régularité. Jusqu’au moment où je suis arrivé au LS en janvier 2015. Un club auquel je suis désormais très attaché et avec lequel j’espère vraiment rejoindre la Super League en mai prochain.»

Créé: 01.02.2020, 09h12

L’avant-match

Lausanne-Sport - SC Kriens

Stade de la Pontaise, dimanche 15h

Les absents Cabral, Ndoye et Puertas sont toujours blessés alors que Geissmann est suspendu. Les trois derniers nommés seront de retour pour le déplacement à Chiasso le week-end prochain.

Hésitation Qui prendra la place de Geissmann dimanche contre Kriens? «Avec Alex Pasche, Max Dominguez et le jeune Gabriel Bares, j’ai trois possibilités aussi différentes qu’intéressantes, affirme Giorgio Contini. Je prendrai ma décision après notre dernier entraînement, samedi.»

Giorgio Contini «Kriens n’est pas 3e ex aequo par hasard. C’est une équipe qui défend non seulement très bien mais qui peut aussi compter sur quelques routiniers de qualité. Avant Noël nous avions certes remporté nos deux confrontations directes, mais avec un peu de réussite à l’extérieur. Le retour d’Andi Zeqiri va nous faire du bien offensivement.»

L’avant-match

FC Wil - Stade-Lausanne-Ouchy

IGP Arena, samedi 17h30

Les absents Manière, Eleouet et Parapar sont blessés. Quant à Abdullah, il n’est pas encore prêt physiquement. «Il est en train d’effectuer un gros travail de fond, précise Andrea Binotto, et je ne pense pas pouvoir compter avec lui avant deux à trois semaines.» Touché au ligament d’un genou, Eleouet sera, lui, indisponible entre cinq et six semaines.

Un danger en moins SLO s’est incliné à deux reprises face à Wil (0-2 et 0-3). Le bourreau du néo-promu avait pour nom Filip Stojilkovic. L’international suisse M21 avait en effet frappé à quatre reprises et délivré la passe sur le cinquième but saint-gallois! Mais l’attaquant a heureusement rejoint le FC Sion le mois dernier.

Andrea Binotto «À Wil, nous nous étions fait mal tout seuls en galvaudant un grand nombre d’occasions. Pour ne pas repartir bredouille, il faudra faire preuve de plus de réalisme offensif.»

Articles en relation

Elton Monteiro, une pieuvre au coeur de la défense du LS

Football Depuis deux ans, le longiligne défenseur a laissé paraître de belles qualités. A vérifier samedi (17h45), face à un adversaire en forme, le FC Thoune. Plus...

L'avant-match

Les dernières infos de la Pontaise.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.