Passer au contenu principal

Le LS a perdu Campo, sans s’affaiblir pour autant

Enzo Zidane tentera de faire oublier le départ de Samuele Campo. Lausanne s’est montré offensif sur le marché des transferts.

Son départ paraissait inéluctable. Brillant avec Lausanne, Samuele Campo (à droite) a retrouvé «son» FC Bâle durant la trêve. Le milieu de terrain s'est engagé jusqu'en 2022 avec son club formateur. Arrivé en janvier 2016 à la Pontaise, Campo (22 ans) s'est imposé comme le maître à jouer de l'équipe de Fabio Celestini. Il n'a manqué qu'un seul des 19 matches disputés lors du premier tour. Le désormais ex-Lausannois a cumulé 4 buts et 8 passes décisives. Il retrouve le grand FC Bâle avec un tout autre statut. En effet, Samuele Campo portera le prestigieux numéro 10, laissé par Matias Delgado lors de son départ à la retraite. Le jeune milieu s'inscrit parfaitement dans la nouvelle politique du club rhénan qui a désormais choisi de miser sur des joueurs du cru pour construire l'avenir.
Son départ paraissait inéluctable. Brillant avec Lausanne, Samuele Campo (à droite) a retrouvé «son» FC Bâle durant la trêve. Le milieu de terrain s'est engagé jusqu'en 2022 avec son club formateur. Arrivé en janvier 2016 à la Pontaise, Campo (22 ans) s'est imposé comme le maître à jouer de l'équipe de Fabio Celestini. Il n'a manqué qu'un seul des 19 matches disputés lors du premier tour. Le désormais ex-Lausannois a cumulé 4 buts et 8 passes décisives. Il retrouve le grand FC Bâle avec un tout autre statut. En effet, Samuele Campo portera le prestigieux numéro 10, laissé par Matias Delgado lors de son départ à la retraite. Le jeune milieu s'inscrit parfaitement dans la nouvelle politique du club rhénan qui a désormais choisi de miser sur des joueurs du cru pour construire l'avenir.
Keystone
«Être le fils de…». Une étiquette pas toujours facile à porter, surtout quand son père a marqué l'histoire du football de son empreinte. En Espagne, Enzo (22 ans) a choisi de se faire appeler Fernandez afin de diminuer quelque peu ce lourd héritage. L'ex-capitaine de la Castilla – la réserve du Real Madrid – n'aura disputé qu'un seul match (en Coupe du Roi) avec l'équipe première. L'été dernier, Enzo Zidane s'est engagé pour trois ans avec le Deportivo Alavés, en première division espagnole, sans jamais trouver sa place (seulement 71 minutes de jeu en championnat). C'est au LS, où il a signé jusqu'en 2020, que l'aîné de la fratrie Zidane espère lancer sa carrière. Comme le révèle «Le Matin», cette arrivée surprise s'est concrétisée grâce à Alain Migliaccio, agent historique de Zinédine, installé à Lausanne.
«Être le fils de…». Une étiquette pas toujours facile à porter, surtout quand son père a marqué l'histoire du football de son empreinte. En Espagne, Enzo (22 ans) a choisi de se faire appeler Fernandez afin de diminuer quelque peu ce lourd héritage. L'ex-capitaine de la Castilla – la réserve du Real Madrid – n'aura disputé qu'un seul match (en Coupe du Roi) avec l'équipe première. L'été dernier, Enzo Zidane s'est engagé pour trois ans avec le Deportivo Alavés, en première division espagnole, sans jamais trouver sa place (seulement 71 minutes de jeu en championnat). C'est au LS, où il a signé jusqu'en 2020, que l'aîné de la fratrie Zidane espère lancer sa carrière. Comme le révèle «Le Matin», cette arrivée surprise s'est concrétisée grâce à Alain Migliaccio, agent historique de Zinédine, installé à Lausanne.
VQH
Le Tessinois de 25 ans n'est pas un inconnu du côté de la Pontaise. L'avant-centre avait fait éclater tout son talent fin octobre en signant un triplé lors de la victoire de Thoune à Lausanne (3-1). Priorité de Celestini, Simone Rapp rejoindra le LS très prochainement. Un accord de principe a été trouvé entre les trois parties dans ce dossier. Il ne manque plus que la signature, qui devrait intervenir d'ici à la reprise du club vaudois, le 5 janvier. Rapp est le meilleur artificier du championnat (9 buts en 18 matches), à égalité avec Nsamé (YB). Ses 193 centimètres apporteront du poids à l'attaque lausannoise. L'indemnité du transfert se situerait autour du million de francs, une somme importante pour le championnat suisse. Cet achat n'aurait pas été possible sans les moyens financiers de la société Ineos.
Le Tessinois de 25 ans n'est pas un inconnu du côté de la Pontaise. L'avant-centre avait fait éclater tout son talent fin octobre en signant un triplé lors de la victoire de Thoune à Lausanne (3-1). Priorité de Celestini, Simone Rapp rejoindra le LS très prochainement. Un accord de principe a été trouvé entre les trois parties dans ce dossier. Il ne manque plus que la signature, qui devrait intervenir d'ici à la reprise du club vaudois, le 5 janvier. Rapp est le meilleur artificier du championnat (9 buts en 18 matches), à égalité avec Nsamé (YB). Ses 193 centimètres apporteront du poids à l'attaque lausannoise. L'indemnité du transfert se situerait autour du million de francs, une somme importante pour le championnat suisse. Cet achat n'aurait pas été possible sans les moyens financiers de la société Ineos.
Keystone
1 / 4

À l’heure de dresser un bilan intermédiaire avant les Fêtes, Fabio Celestini avait rappelé son envie de voir son Lausanne-Sport grandir d’ici au mois de juin prochain. La formation vaudoise a d’ores et déjà montré les signes d’une nouvelle maturité sur le marché des transferts durant cette trêve hivernale.

Alors que la reprise de l’entraînement se profile vendredi déjà, les joueurs découvriront trois nouveaux coéquipiers: Enzo Zidane, Alexander Fransson et très vraisemblablement Simone Rapp, comeilleur buteur de Super League. Ces arrivées feraient presque – la nuance est ici importante – oublier le départ de Samuele Campo. Excellent depuis cet été, le talentueux milieu de terrain a retrouvé, comme pressenti, le FC Bâle, son club formateur. La perte de cette pièce maîtresse a pourtant été habilement compensée (voir la galerie ci-dessus).

Une deuxième arrivée en provenance de Bâle a longtemps été pressentie du côté de Lausanne. L’affaire est aujourd’hui au point mort. Le FCB aimerait prêter l’un de ses espoirs, alors que le LS souhaite, lui, un transfert définitif.

Démonstration de force

Très courtisés, Elton Monteiro et Benjamin Kololli sont jugés «intransférables» par les dirigeants. Si le club parvient à conserver ces deux joueurs importants, il réussira une réelle démonstration de force. Les départs de Marco Delley (Xamax) et d’Ali Kabacalman (Chiasso) sont eux actés.

Le dernier gros sujet de l’intersaison reste ainsi le choix d’un directeur sportif. La nomination doit intervenir avant l’assemblée générale du club, le 15 janvier. Pablo Iglesias semble toujours tenir la corde. L’ex-directeur technique de l’ACVF est en charge de l’équipe de Suisse M20 depuis août 2017.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.