Passer au contenu principal

LS: Dans un milieu à recomposer, on devrait retrouver Tejeda

Les absences obligeront le Lausanne-Sport à modifier son onze de départ pour recevoir Vaduz, samedi à la Pontaise.

«Je donne chaque fois le meilleur, que ce soit pendant 5,20 minutes ou davantage. J’essaie de rester toujours positif durant la semaine. Je ne crois pas à la malchance, je travaille. Et j’attends maintenant l’opportunité de commencer à nouveau un match. J’espère que ce sera le week-end prochain.»

A l’entraînement, ce lundi matin, avec ceux qui ont peu ou pas joué la veille à Sion, Yeltsin Tejeda entame avec sérieux la préparation d’une partie – la venue de Vaduz, samedi à la Pontaise (17 h 45) – qui peut permettre au LS de prendre trois points quasi décisifs en vue du maintien. Et la situation particulière de l’équipe, avec plusieurs joueurs indisponibles à mi-terrain, laisse penser que le Costaricain fera partie des titulaires au coup d’envoi.

Maccoppi et Pasche suspendus

A l’absence de Araz et Custodio (blessés) s’est en effet ajoutée celle de Maccoppi et Pasche qui, avertis à Tourbillon, seront suspendus. Fabio Celestini devra donc recomposer sa ligne médiane. Comment entend-il procéder? Plusieurs solutions sont bien sûr envisageables, comme celles d’avancer Manière, de titulariser Kololli ou Margairaz sur l’une des trois positions axiales, ou encore de relancer Dominguez. Quel que soit son choix, l’occasion semble propice pour offrir à Tejeda la possibilité de montrer ce dont il est capable, un peu mieux et un peu plus longtemps qu’il ne l’a fait jusque-là. D’autant plus qu’il semble en ce moment épargné par les pépins physiques qui l’ont accompagné avec insistance cette saison. «Je me sens très bien», assure-t-il.

Quart de finaliste de la Coupe du monde 2014, Yeltsin Tejeda (25 ans) n’a pas pu, jusque-là, justifier une carte de visite sur laquelle figurent notamment deux saisons pleines avec Evian-Thonon-Gaillard, d’abord en Ligue 1 (2014-2015), puis en Ligue 2 (2015-2016). «La Ligue 2, c’est costaud, très physique. Là, dans le championnat de Suisse, je me plais bien. Surtout avec une équipe qui, comme Lausanne, aime jouer au ballon. Je sais ce que je peux donner. L’équipe a besoin de tout le monde. J’espère pouvoir l’aider au mieux ces prochaines semaines». Avec 9 apparitions – pour un total de 361 minutes, l’équivalent de 4 matches entiers –, Tejeda figure aujourd’hui au nombre des déceptions du LS. «C’est un peu dur à vivre, avoue-t-il. Mais je me bats. Le foot est fait comme ça!»

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.