Après neuf mois de travail, le LS est toujours en chantier

FootballLa petite victoire arrachée à Rapperswil confirme que Giorgio Contini est encore loin de la bonne formule.

Giorgio Contini était le premier à admettre la pauvreté de la prestation lausannoise. Le coach a du pain sur la planche.

Giorgio Contini était le premier à admettre la pauvreté de la prestation lausannoise. Le coach a du pain sur la planche.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le résultat est identique, mais le contraste, saisissant, résume parfaitement la situation. Le 29 juillet dernier, à l’occasion de la 2e journée de championnat, le Lausanne-Sport remporte une courte victoire (2-1) à Vaduz. Sa toute première d’une saison qui doit avoir pour couronnement logique un retour immédiat à l’échelon supérieur. Dans le vestiaire lausannois, l’ambiance est plus que joyeuse. Durant une bonne vingtaine de minutes, les chants des joueurs de Giorgio Contini leur font alors presque oublier ce tout frais et traumatisant retour en Challenge League ainsi que la chaleur caniculaire. Hilare, Pablo Iglesias n’en revient pas. Après la galère printanière, tout semble gentiment se mettre en place pour vite effacer une relégation qui, dans les plans ambitieux d’Ineos, ne doit finalement être qu’un simple et peut-être utile incident de parcours.

Huit mois plus tard, le tableau est loin d’être aussi idyllique. Ce samedi 6 avril, seuls cinq joueurs présents au coup d’envoi au Liechtenstein le sont encore à Rapperswil. Face à la lanterne rouge, le LS s’impose à nouveau chichement sur le plus petit des scores. Mais dans le vestiaire lausannois, l’humeur n’a pas grand-chose à voir avec celle, joyeuse et festive, de juillet. Le visage sombre, Pablo Iglesias se dirige vers la sortie sans esquisser le moindre sourire. Le directeur sportif de la Pontaise est sans doute conscient que sans un excellent Thomas Castella dans les buts et cette fébrilité qui accompagne souvent le cancre d’une ligue, les Saint-Gallois auraient vraisemblablement pris un point mérité. Et par là même compliqué encore un peu plus le chemin qui doit mener le LS jusqu’à ce périlleux barrage, désormais la seule façon pour lui d’éviter un second fiasco consécutif.

«Il faut savoir s’en contenter»

Moins de deux mois et huit matches séparent encore les Vaudois de cette double confrontation tant espérée contre le 9e de Super League. À voir l’ampleur de la tâche qui attend Giorgio Contini, on commence à se dire que c’est peu. Un constat que font certainement aussi les joueurs eux-mêmes, puisque aucun d’entre eux n’a daigné manifester sa joie, ni même lever les bras au ciel, au moment du dernier coup de sifflet libérateur. Pourtant souvent prompt à positiver, Giorgio Contini est le premier à admettre la pauvreté de la prestation lausannoise. «Ce que nous avons montré sur le terrain aujourd’hui (samedi) était clairement insuffisant. Mais dans certaines circonstances, il faut savoir s’en contenter et se réjouir des trois points, la seule chose qui comptait contre Rapperswil. Mal jouer et gagner peut aussi faire du bien au moral.» Même si le coach ne l’avoue qu’à demi-mot, les trois jours qui ont séparé le derby perdu contre Servette et ce déplacement sur la pelouse de la lanterne rouge ont été parmi les plus pénibles d’une saison qui n’en a pourtant pas manqué. «Mercredi, poursuit Contini, nous sommes tous sortis du terrain terriblement frustrés. Un peu à cause de la défaite, bien sûr, mais surtout parce que les conditions de jeu ne nous ont pas permis de montrer ce que nous voulions proposer. D’où un léger abattement collectif et une fatigue physique compréhensibles. Nous avons eu peu de temps pour les évacuer avant ce match délicat contre un adversaire qui joue le maintien. Voilà pourquoi je me contente du résultat, même si je reste conscient qu’il faudra réussir à faire beaucoup mieux pour conserver cette 2e place.»

Aucune certitude

Si le prochain retour des blessés (Cabral et Puertas), ainsi que la vitesse et la facilité de dribble de Dan Ndoye sur le côté droit, offrent des perspectives intéressantes au milieu, les deux autres secteurs de jeu sont encore loin de proposer les garanties espérées pour aborder cette dernière ligne droite avec la sérénité nécessaire. Sans parler de cet éventuel barrage où il faudra que le Lausanne-Sport propose un tout autre visage pour espérer créer ce qui, au vu de ce que l’équipe propose aujourd’hui, constituerait un petit exploit.

Créé: 07.04.2019, 23h01

Rapperswil 0 (0) Lausanne 1 (1)

Grünfeld, 1340 spectateurs.

Arbitre: M. Cibelli.

But: 5e Koura 0-1.

Rapperswil: Yanz; Güntensperger, Kllokoqi, Simani, Elmer; Sarr
(35e Nater), Schmied; Pasquarelli, Shabani (65e Hadzi), Haile-Selassie (65e Teixeira); Frick (79e Zenuni).

LS: Castella; Loosli, Brandao, Flo; Baddy Dega (46e Pos); Ndoye, Kukuruzovic, Pasche, Gétaz (67e Buess); Margiotta (73e Dominguez), Koura (87e Nganga).

Avertissements: 12e Baddy Dega, 64e Schmied, 81e Simani, 83e Güntensperger, 85e Hadzi, 89e Kukuruzovic, 92e Teixeira.

Notes: Rapperswil sans Turkes (suspendu), Ciccone, Hunn, Rexhepi ni Thiesson (blessés). LS sans Boranijasevic, Nanizayamo, Cabral, Geissmann, Puertas, Sancidino (blessés) ni Zeqiri (Team Vaud M21).

Articles en relation

Le strapontin de barragiste est loin d'être acquis pour le LS

Football La lutte qui met aux prises les Vaudois à Winterthour et Aarau pour s’offrir un duel contre le 9e de Super League promet d’être âpre. Plus...

Castella: «Le match aurait dû être arrêté»

Football Le gardien vaudois est revenu sur la défaite des siens face à Servette (0-2). C'est objectif barrage pour le LS désormais. Plus...

Servette écrase le championnat

Football Sous une neige ininterrompue à la Pontaise, les Grenat ont battu Lausanne 0-2 dans le choc au sommet de Challenge League. Les voilà avec 13 points d’avance en tête! Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.