Numa Lavanchy et le FC Lugano prennent la Coupe très au sérieux

FootballMalgré un début de saison hésitant et la Ligue Europa qui se profile, les Tessinois ne vont pas prendre ce match face au LS à la légère.

Numa Lavanchy renaît depuis qu’il a quitté Grasshopper pour rejoindre le FC Lugano en janvier dernier.

Numa Lavanchy renaît depuis qu’il a quitté Grasshopper pour rejoindre le FC Lugano en janvier dernier. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La Coupe de Suisse est déjà en elle-même un rendez-vous bien à part. Le duel entre le Lausanne-Sport et Lugano de ce samedi l’est bien davantage encore. D’abord parce que le leader de Challenge League a une magnifique – et peut-être unique – occasion de se mesurer à l’une des meilleures équipes du pays, même si le classement actuel des Luganais (9e place) suggère le contraire. Ensuite parce que le LS a le devoir de se racheter de sa très décevante élimination face au FC Sion, il y a tout juste un an. Les retours à la Pontaise des vrais Vaudois que sont Fabio Celestini, Olivier Custodio et Numa Lavanchy ajoutent aussi un supplément de piment au principal choc de ce 2e tour de Coupe.

Comme on pouvait s’y attendre, Fabio Celestini a préféré préparer dans le silence sa première apparition à la Pontaise depuis son douloureux licenciement d’avril 2018. Pour Numa Lavanchy en revanche, ce retour ne sera pas le premier depuis son départ en 2016. «J’y étais déjà revenu quelques fois avec Grasshopper, confirme le défenseur, mais je m’attends quand même à vivre une soirée particulière. Compliquée sur le plan sportif car, en tant qu’équipe de Super League, on pouvait difficilement hériter de pire tirage à ce stade de la compétition. Émotionnellement ensuite, puisque jouer contre ce qui reste toujours le club de mon cœur ne me laissera jamais indifférent. Surtout à la Pontaise.» Pour Numa Lavanchy, personne au Tessin n’aura l’idée saugrenue de prendre ce déplacement à la légère. Bien au contraire. «Dans le vestiaire, assure-t-il, on parle de ce rendez-vous depuis le jour du tirage. Et pas seulement entre anciens Lausannois. Il n’y a qu’à suivre les résultats impressionnants du LS depuis juillet pour être convaincus que nous allons affronter un adversaire qui a le calibre de la ligue supérieure.»

L’obstacle s’annonce d’autant plus ardu que l’entame de championnat de Lugano est loin de ressembler à un dernier printemps euphorique qui avait permis aux Tessinois d’arracher un brillant troisième rang final. «C’est vrai que tout est un peu plus difficile depuis la reprise, admet Lavanchy. Même si le contenu est souvent resté de qualité, nous avons égaré de nombreux points par notre propre faute. Une certaine malchance a un peu contribué à ces résultats décevants mais ce ne saurait en aucun cas être une excuse. La vérité, c’est que nous peinons à faire la différence lors de nos bonnes séquences et que nous payons ensuite souvent au prix fort nos errements. Dans ce sens, la récente pause nous a permis de remettre les choses à plat pour faire en sorte de ne plus commettre les mêmes erreurs.»

À Copenhague jeudi

Un retour vers ces hauts standards du printemps passé ne devrait pas tarder. «Avec sept matches à jouer en une vingtaine de jours seulement, notre programme est très chargé, souligne l’indispensable homme du couloir droit luganais. À ce titre, notre proche entrée en matière en Ligue Europa (ndlr: ce jeudi à Copenhague) ne va pas nous distraire, même si avoir la possibilité de jouer à ce niveau est un moment rare. Non, samedi, en entrant sur le terrain, chacun aura l’esprit focalisé sur le présent. Pour des équipes comme le LS ou Lugano, la Coupe reste toujours le meilleur moyen de remporter un titre puisqu’en gagnant nos quatre prochains matches on aura déjà la chance de disputer une finale.»

«Tout change si vite dans ce milieu que je préfère me concentrer sur le moment présent»

Pour y parvenir, Fabio Celestini comptera beaucoup sur Numa Lavanchy. À 26 ans et après trois saisons et demie à GC, le Vaudois connaît, au Cornaredo, l’une des meilleures périodes de sa carrière. «À Lugano, je me sens renaître, sourit le défenseur formé au Team Vaud. J’y ai retrouvé ce plaisir que j’avais un peu perdu à Zurich, où j’avais la désagréable impression d’avoir atteint certaines limites.»

Sous contrat jusqu’en juin 2021, Lavanchy ignore à quoi ressemblera la suite. «Tout change si vite dans ce milieu que je préfère me concentrer sur le moment présent. En janvier, j’avais eu un contact informel avec Pablo Iglesias, mais rien de plus.» Une discussion qui pourrait peut-être devenir beaucoup plus sérieuse dans une vingtaine de mois. À condition bien sûr que le LS fasse, de son côté, ce que son public attend de lui.

Créé: 13.09.2019, 18h45

L'avant-match

Les dernières news de la Pontaise

Les absents
Flo (commotion) n’est pas encore tout à fait rétabli. Koura est, lui, enfin de retour mais il jouera avec le Team Vaud M21.

Giorgio Contini
«La défaite contre SLO a été vite digérée. Même si les absents étaient nombreux, nous avons bien pu travailler ces quinze derniers jours. Pour espérer battre Lugano, ce dont je nous estime capables, il faudra être fort avec et surtout sans le ballon. À mon avis, nous allons affronter l’une des meilleures équipes du pays sur le plan technique. Raison pour laquelle le LS ne partira pas favori, ce qui est déjà un petit avantage.»

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.