Saint-Etienne, le mercato du LS: Celestini se confie

FootballL'entraîneur vaudois s'est longuement confié après la défaite de son équipe face à YB (2-0) samedi soir.

Fabio Celestini: «Je suis quelqu'un d'honnête et de respectueux.»

Fabio Celestini: «Je suis quelqu'un d'honnête et de respectueux.» Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Quelques minutes après la défaite du Lausanne-Sport face à Young Boys (2-0), en clôture de la saison de Super League, Fabio Celestini a longuement évoqué l'actualité, rythmée par son choix de rester au sein du club vaudois malgré les avances de l'AS Saint-Etienne ainsi que par le mercato à venir. Morceaux choisis.

Son cas personnel:
«J'étais en discussion avec Saint-Etienne depuis trois semaines. Tout me semblait clair et net. Mais, au sein du directoire des Verts, il y a apparemment des divergences d'opinion (entre les deux hommes forts, Bernard Caïazzo et Roland Romeyer). Jeudi, j'étais néanmoins toujours parmi les trois candidats favoris (à la succession de Christophe Galtier). L'ASSE représentait une grosse opportunité pour moi. Reste que je suis un employé du LS (il est sous contrat jusqu'au terme de l'exercice 2018-2019) et que je suis quelqu'un d'honnête et de respectueux, d'autant plus vis-à-vis d'un club et d'un président qui me font confiance depuis deux ans. Alain Joseph m'a demandé de me positionner, j'aurais pu lui réclamer un délai supplémentaire, mais, moralement, je ne voyais pas comment je pouvais le faire. Et puis, j'aime le Lausanne-Sport et je sens que ne suis pas arrivé au bout de ce que je veux faire ici.»

Les priorités du recrutement:
«Il nous faut trois ou quatre éléments d'expérience et de qualité pour accompagner les jeunes qui définissent notre projet (le LS est en contacts avancés «avec deux joueurs romands»). Aujourd'hui, la responsabilité d'une passe décisive ou d'un but est confiée à des gars qui n'ont pas tous les outils en main pour réaliser tout ça régulièrement sur un championnat de 36 journées. Voilà pourquoi on est inconstants, souvent stériles dans les trente derniers mètres. Il faut par ailleurs recruter pour aider les jeunes à progresser, tous les jours, que ce soit en match ou à l'entraînement.»

Les joueurs en fin de contrat:
«Le contrat de Diniz comporte une option pour un renouvellement automatique (selon le nombre de matches joués); il sera toujours avec nous. Castella a reçu une proposition de prolongation (de deux ans), mais il sera mis en concurrence au poste de gardien (Celestini aime beaucoup le Vaudois Mirko Salvi, prêté par Bâle à Lugano cette saison). Margairaz devrait s'en aller, il vous l'a confié devant les vestiaires (vrai!). Pour les autres (Martin, Da Silva, Taiwo et Pasche sont aussi en fin de bail, alors que Blanco, Frascatore, Méndez et Margiotta sont en fin de prêt), on va voir. Pasche? On va discuter.»

Le contingent:
«On ne veut pas se retrouver avec 28 joueurs au contingent comme l'été passé; c'est trop. Avant de penser à recruter, il y a d'ailleurs auparavant des éléments sous contrat pour qui on doit trouver une solution de départ (Ming? Tomas? Esnaider?). Cet été, on va devoir être durs. Car on souhaite niveler l'effectif par le haut. Il faudra également composer sans Tejeda ni Torres potentiellement jusqu'à fin juillet en raison de la Gold Cup. Il y a beaucoup de paramètres à prendre en compte pour construire l'effectif.» (24 heures)

Créé: 03.06.2017, 02h14

Articles en relation

Pourquoi Fabio Celestini a dit non à Saint-Etienne

Football L’entraîneur du Lausanne-Sport a annoncé à son président qu’il restait, malgré les avances des Verts. Plus...

La saison à peine terminée, il s’agit déjà de préparer la suivante

Football Le LS a bouclé son exercice sur une défaite face à YB (2-0). Quel visage les Vaudois auront-ils à la reprise? Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.