Trois éléments sont nécessaires à l’épanouissement du LS

FootballDes conditions de jeu acceptables, un adversaire qui ne ferme pas le jeu et une ouverture du score rapide: voilà tout ce qu'il faut au bonheur du Lausanne-Sport.

Le bonheur du Lausanne-Sport tient en trois éléments.

Le bonheur du Lausanne-Sport tient en trois éléments. Image: Valentin Flauraud/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Considérez-les comme les trois pièces du puzzle lausannois. Si l’une ou plusieurs d’entre elles manquent, cela peut quand même faire l’affaire. Mais le résultat a tout de suite moins d’allure et perd en cohérence. La première, ce sont les conditions extérieures. Le souvenir de la défaite du 3 avril dernier contre Servette, sous un déluge de neige, est encore frais. Celui du dernier revers mortifiant à Chiasso aussi. Plus récemment, il y a eu cette victoire difficilement arrachée face à Kriens, dans le brouillard de la Pontaise. Pour donner la pleine mesure de ses capacités, le LS a besoin d’un cadre stable. Soit une météo correcte et un terrain en bon état.

Deuxième pièce: les intentions de l’adversaire. Le LS n’est jamais meilleur que lorsque l’équipe qui lui fait face cherche à aller de l’avant. Il n’a pas assommé Lugano et Xamax par hasard l’automne dernier en Coupe de Suisse. Tout comme il n’a pas laissé des plumes contre Vaduz ou Schaffhouse pour le plaisir. Ce qui posait problème la saison passée, soit des blocs équipes adverses positionnés particulièrement bas sur le terrain, peut encore faire suer le leader de Challenge League, même s’il a nettement progressé dans ce registre-là.

«Content avec ce qu’on présente en 2020»

«C’est un des soucis résultant du fait de jouer quatre fois par exercice contre chaque adversaire, pointe du doigt Giorgio Contini. Les équipes qui se sont fait avoir par notre système au premier tour possèdent désormais suffisamment d’informations à disposition pour mettre en place une solution pour nous contrer.» D’où, aussi, le début d’année un peu moins tonitruant qu’escompté des Lausannois sur le plan du jeu. «Gagner des matches par quatre ou cinq buts d’écart, ça reste un phénomène exceptionnel. Pour ma part, je suis content avec ce qu’on présente en 2020.»

Enfin, la dernière pièce peut être résumée par une statistique. Cette saison, Stjepan Kukuruzovic et ses coéquipiers n’ont laissé filer la victoire qu’une seule fois après avoir mené au score: le 29septembre à Wil (2-2, alors que le LS comptait deux buts d’avance à la mi-temps). Une réussite tombée rapidement des pieds d’Aldin Turkes, d’Andi Zeqiri ou d’un de leurs camarades annonce même souvent un festival. Pour autant que la «Triforce» lausannoise soit complète. Qu’en sera-t-il vendredi soir à Winterthour?

Créé: 21.02.2020, 10h04

L’avant-match

Schützenwiese, ce vendredi à 20h

Blanchissage Combien de temps encore durera l'invincibilité de Thomas Castella? En 2020, le gardien fribourgeois du LS n'est toujours pas allé chercher le ballon dans ses filets. La dernière fois qu'il a dû s'y résoudre, c'était après quarante secondes du choc face à Grasshopper, le 13 décembre. Soit il y a 449 minutes.

Schneuwly Pour la toute première fois depuis son arrivée à la Pontaise, Lausanne devra se passer de son milieu de terrain, suspendu pour un quatrième avertissement. Quelle solution pour le remplacer? Du poste pour poste avec, par exemple, Cameron Puertas? Un système encore plus offensif avec deux attaquants de pointe (un duo Turkes – Koura)? Réponse vendredi soir.

Au complet À part Christian Schneuwly, l'entier du groupe est à disposition de Giorgio Contini pour ce déplacement.

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.