Passer au contenu principal

Lausanne n’a pas eu droit à la parole

Face à une équipe d’YB séduisante et en pleine confiance, les Vaudois n’ont pas été à la hauteur.

Bertone, poursuivi ici par Kololli, a su exploiter les largesses défensives du LS pour donner très vite deux buts d’avance à YB.(Dimanche 6 août 2017)
Bertone, poursuivi ici par Kololli, a su exploiter les largesses défensives du LS pour donner très vite deux buts d’avance à YB.(Dimanche 6 août 2017)
Keystone

Le Stade de Suisse est pour l’heure imprenable. Cet été, le FC Bâle puis le Dynamo Kiev s’y sont inclinés, sans parvenir de surcroît à inscrire le moindre but aux Young Boys. Dimanche après-midi, Lausanne s’est à son tour cassé les dents sur une équipe sûre de son identité, de son potentiel offensif, et qui évolue désormais en pleine confiance. En soi, cette défaite n’étonnera bien sûr personne. Ce qui n’interdit pas de se montrer déçu – voire inquiet – par la performance d’une formation lausannoise qui a fait illusion durant le premier quart d’heure avant de subir le plus clair du temps les assauts joyeux de Hoarau et sa bande.

Dans l’euphorie naissante, les Bernois ont semblé pouvoir faire la différence au moment où ils le souhaitaient. C’est là tout le paradoxe d’une entame de match pourtant encourageante côté LS. Le visiteur a en effet tenu la balle et réussi plusieurs enchaînements collectifs intéressants, donnant alors l’impression qu’il pourrait avoir son mot à dire dans cette rencontre. Mais en une poignée de secondes, les Bernois se sont retrouvés avec deux longueurs d’avance, consécutives à deux largesses défensives coupables.

Le premier but est arrivé suite à un coup de coin tiré en deux temps, avec Ravet comme relayeur pour Bertone et une frappe qui a trouvé le poteau intérieur avant de faire trembler les filets de Castella. Ensuite, c’est sur un renvoi lausannois hasardeux, à 25 mètres et plein axe, que le même Bertone a pris sa chance sans la moindre opposition, pour faire mouche une seconde fois. De prétendant possible – à un bon résultat –, le LS se retrouvait subitement dans la peau d’un adversaire sans réels arguments. En termes de dynamisme, de vivacité et d’idées, il existait tout à coup un fossé entre ces deux adversaires.

«Pas d’excuse»

«Ces deux buts nous ont plombé le moral, estimait Elton Monteiro. Ensuite, c’est devenu compliqué…» A propos de la première réussite bernoise, et de la naïveté constatée dans les rangs lausannois, le défenseur confessait: «On connaissait cette combinaison bernoise. L’entraîneur nous l’avait présentée. Nous n’avons donc pas d’excuse.» Alors pourquoi est-ce tout de même arrivé? «Le temps de réaction, simplement.»

De son côté, l’entraîneur du LS se montrait pour le moins songeur sur ce que venait de livrer son équipe. «Après ce premier but, nous n’avons plus existé. YB s’est montré plus performant à tous les niveaux», admettait Fabio Celestini. Devant tant de lacunes et une telle impéritie, il choisissait de prendre la responsabilité de cette déconvenue. «Au-delà du résultat, je me demande comment nous pouvons proposer un tel match après la belle première mi-temps contre Sion. Le message de la semaine – et notamment ce qu’on a voulu préparer au plan tactique – n’a pas dû passer. Quand le contenu ressemble à ça, on ne peut pas donner la faute uniquement aux joueurs. Nous avons été vraiment en dessous de ce que peut et doit faire cette équipe.»

Le LS est donc apparu bien fragile, trop vite et trop souvent débordé lorsque la séduisante machine bernoise s’est réellement mise en marche. Sur le plan offensif, le bilan lausannois apparaît famélique, avec une demi-opportunité pour Geissmann (39e) et un tir de Margiotta sur le poteau (70e). C’est évidemment bien peu, surtout lorsqu’on ne parvient pas à verrouiller sa défense. Mercredi, à la Pontaise, Lugano ne sera pas aussi redoutable. Mais quel visage le LS sera-t-il en mesure d’afficher? Et pour quelle efficacité?

----------

Young Boys - Lausanne 3-0 (2-0)

Stade de Suisse , 17 364 spectateurs. Arbitre: M. Jaccottet. Buts: 16e Bertone 1-0. 22e Bertone 2-0. 67e Hoarau (penalty) 3-0.

Young Boys: Wölfli; Mbabu, Nuhu, von Bergen, Benito; Ravet, Sanogo (72e Sow), Bertone, Sulejmani (77eMargiottaFassnacht); Hoarau, Assalé (81e Nsamé).

Lausanne: Castella; Marin, Monteiro, Rochat, Gétaz (77e Mesbah); Zarate (81e Delley), Geissmann, Maccoppi, Kololli; Bojinov (58e Margiotta), Torres.

Notes: YB sans von Ballmoos et Seferi (blessés). Lausanne sans Manière et Campo (blessés). 28e tir d’Assalé sur la transversale. 85e tir de Hoarau sur la transversale. Avertissements: 62e Gétaz. 86e Mesbah (Foul).

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.