Passer au contenu principal

Le LUC veut mettre fin à dix ans d’attente et retrouver la liesse

Sevrés du titre depuis 2008, les Vaudois espèrent mettre fin à l’attente dimanche à Dorigny. Raffaelli se souvient du dernier sacre.

Hakala, Günthör, Raffaelli et Carere (de g. à d.) communient avec le public de Dorigny après le dernier titre en 2008.
Hakala, Günthör, Raffaelli et Carere (de g. à d.) communient avec le public de Dorigny après le dernier titre en 2008.
Keystone

Sur le coup de 14h30 dimanche, le LUC aura une revanche à prendre sur l’histoire. Le club vaudois court après un titre de champion suisse qui lui échappe depuis le sacre de 2008.

Une remontée historique et mystique qui a connu son apothéose dans une salle de Dorigny au bord de l’apoplexie. Les ultras du LHC – la célèbre «Section Ouest» – étaient venus prêter main-forte aux supporters du LUC. Mille cinq cents personnes s’étaient amassées dans les travées de la salle. «Quand je suis arrivé à la salle, il y avait une file d’attente devant les portes, se souvient Alessandro Raffaelli. Les gens étaient déjà là plus d’une heure et demie avant le début du match. Dorigny était devenu une boîte à sardine. Déjà durant l’échauffement, les gens chantaient. C’était inoubliable, fou. Je n’ai jamais revécu des émotions aussi fortes par la suite.»

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.