Masque et tuba à Paris-Roubaix

L'histoire du jourL'eau a pris possession d'un secteur pavé de l'Enfer du Nord. Mais pour le peloton, le danger est partout.

Le secteur pavé de Haveluy à Wallers était gorgé d'eau hier.

Le secteur pavé de Haveluy à Wallers était gorgé d'eau hier.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

S’il fallait une preuve supplémentaire que le cyclisme est un sport à haut risque, l’actualité en a fourni deux, ô combien douloureuses. Au Tour des Flandres, les voitures de dépannage neutres ont provoqué deux accidents. Sur le premier, le Néo-Zélandais Jesse Sergent s’est relevé avec une fracture de la clavicule gauche. Projeté lui aussi à terre et contraint à l'abandon suite à une inattention d’un chauffeur, Sébastien Chavanel se ressent d’un gros hématome à la cuisse gauche. Cerise sur le gâteau, une arche s’est partiellement effondrée à 60 km de l’arrivée, juste avant le passage du peloton.

Au Tour du Pays Basque, plus exactement à Bilbao, le mot dangerosité a résonné d’un écho plus fort encore. Une chute collective dans le final, due à des îlots directionnels pas ou mal signalés, a laissé sur le carreau de nombreux coureurs. Lecuisinier, Edet, Pardilla et Adam Yates ont été impliqués et blessés. Le premier nommé a été victime d’une fracture du coude droit; le second, d’une fracture de la clavicule gauche. Le plus sérieusement touché est Peter Stetina. L’Américain de la BMC souffre d’une fracture de la rotule et de quatre côtes cassées!

Yvon Ledanois, son directeur sportif, a logiquement montré les crocs. «Ils attendent quoi les organisateurs pour mettre en place une vraie réglementation préservant la santé des coureurs? Qu’il y ait des morts?» Le peloton de Paris-Roubaix devra pour sa part prévoir masque et tuba. Ou peu s’en faut. Hier, le secteur pavé de Haveluy, situé juste avant la célèbre Trouée d’Arenberg, était sous l’eau. Heureusement pour les coureurs, ces prochains jours, le soleil promet de darder des feux généreux sur le parcours de l’Enfer du Nord. Mais si la pluie s’invite ce week-end… (24 heures)

Créé: 07.04.2015, 17h37

Articles en relation

BMC fâchée: «Ils attendent quoi? Qu'il y ait des morts?»

Cyclisme Le directeur sportif de la formation américano-suisse s'en est pris à la direction du Tour du Pays Basque. Plus...

L'un est triste, les autres sont furieux

L'histoire du jour Cancellara regrette la chute dont a été victime Boonen. Pour l'homme et pour le spectacle à Paris-Roubaix. Les coureurs d'AG2R fustigent leur coéquipier Mondory, contrôlé positif. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Paru le 14 novembre 2018
(Image: Bénédicte) Plus...