Passer au contenu principal

Métamorphose sportive, un avant-goût prometteur

Lausanne a entamé la modernisation de ses installations. Stade, patinoire ou piscine, autant de belles perspectives.

Le site de la Tuilière représente l’un des endroits stratégiques de la Métamorphose sportive en ville de Lausanne. Vidéo: © Ville de Lausanne

L’auditorium du Musée olympique n’a pu eu assez de ses 180 places assises pour accueillir les curieux et impatients, souvent membres des différentes associations concernées, venus jeudi soir prendre la mesure des projets en cours dans le cadre de la grande Métamorphose sportive initiée par la ville de Lausanne.

Il est vrai que le processus a pu paraître long, complexe, contrarié aussi, depuis quelques années, avec notamment l’abandon du stade et de la piscine olympique initialement prévus au sud. Mais aujourd’hui, qu’il s’agisse du Centre sportif de la Tuilière (au nord, près de la Blécherette), du stade de football du même nom, ou encore de la piscine et de la nouvelle patinoire, sur le site actuel de Malley, les travaux ont débuté ou sont sur le point de démarrer.

Chacun de ces complexes a déjà été présenté dans le détail. Mais au-delà du rappel des informations nécessaires à la bonne compréhension de ce qui est en jeu, avec un investissement global de quelque 350 millions de francs, on sentait poindre la fierté de tous les acteurs impliqués, à commencer par les représentants de la ville. Il faut dire que les différentes images proposées donnaient un avant-goût prometteur de la qualité des futures installations. Dont voici les grandes lignes

Le Centre sportif de la Tuilière

Il se situe au cœur de Métamorphose, car il permettra de dégager la zone actuelle (stade olympique et terrains de la Blécherette) dans l’optique du projet d’urbanisation (Eco quartier) amené à voir le jour à l’horizon 2023-2025.

Il s’agit, en parallèle à l’aérodrome de la Blécherette, et sur une surface de 17 hectares, de la construction de 9 terrains de football (dont 6 en synthétique, tous éclairés) et d’un important bâtiment qui n’accueillera pas moins de 42 vestiaires et une buvette, pour un coût total de 55 millions. L’endroit deviendra le lieu de résidence de trois clubs historiques des hauts (Malley, Concordia et Racing), mais aussi des Team Vaud M15 à M21. Inauguration prévue en février 2018.

Le stade de la Tuilière

Le crédit d’ouvrage vient d’être adopté. Le premier coup de pioche sera donné cet été, pour un stade moderne doté de 12 000 places assises (terrain synthétique), d’une douzaine de loges, d’un restaurant public de 150 places ouvert à l’année – dont le Lausanne-Sport, principal résident, assurera la gestion –. Coût: 76 millions de francs. Inauguration prévue en été 2019, soit pour le début de la saison 2019/20.

La patinoire de Malley

C’est une course contre la montre qui s’est engagée du côté de Malley, où il s’agira d’une part de bâtir une patinoire provisoire (6700 places, dont 2090 debout) pour la reprise du championnat, début septembre, mais aussi, bien entendu, de tenir les délais pour la nouvelle enceinte (9500 places, dont 3500 debout, 20 loges VIP), qui sera prête en automne 2019.

La piscine olympique

C’est peu dire que la population – athlètes confirmés ou non – l’attend. Voisin de la patinoire, le centre aquatique – ensemble, les deux bâtiments coûteront 220 millions de francs – comprendra un bassin de 50 mètres, un autre de 25, ainsi qu’un bassin réservé au plongeon, avec notamment le seul plongeoir de 10 mètres «indoor» de Suisse romande.

Dans le même complexe, on trouvera des salles destinées d’une part à l’escrime et d’autre part au tennis de table.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.