Passer au contenu principal

Millionnaires du sport, ils snobent les JO ou les adorent

A Rio, des stars comme Neymar, Djokovic ou Froome viennent gagner des clopinettes avec ambitions. D’autres ont fui Zika…

Pour Neymar, star du Brésil, il aurait été inconcevable de ne pas disputer le tournoi olympique de football.
Pour Neymar, star du Brésil, il aurait été inconcevable de ne pas disputer le tournoi olympique de football.
Eraldo Peres (AP)

Ils amassent des fortunes colossales et ce n’est pas une médaille d’or qui vaut des cacahuètes – environ 150 euros pour… 6 grammes de métal précieux! – qui devrait exciter leur convoitise. Pourtant, les millionnaires du sport sont nombreux à avoir pour un titre olympique des yeux de Chimène. Leur vénalité supposée s’arrête là où s’impose le symbole. A Rio, Neymar mouillera son maillot pour l’honneur de la nation auriverde, Novak Djokovic se démènera pour auréoler son immense palmarès, Chris Froome se déchaînera pour faire gagner son compatriote Geraint Thomas. Bienvenus aux Jeux depuis les années 90 et l’avènement fracassant de la dream team américaine sur les parquets de Barcelone, les pros ont depuis longtemps refoulé leur dédain olympique. C’est une question d’image, mais aussi une… affaire de marketing!

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.