Passer au contenu principal

La mise à mort pour Platini et «Seppi»

On pourra toujours ergoter et relever qu’ils ont, dans les faits, évité la suspension à vie, mais qu'on ne s'y trompe pas: la carrière «politique» de Sepp Blatter et, surtout, de Michel Platini est bel et bien terminée.

Après avoir écopé l'un et l'autre de huit ans de suspension ce matin, les Dupond et Dupont des institutions ont acquis l'assurance de n'avoir plus aucun avenir dans le football. Certes, s'offre encore à eux la possibilité de batailler devant les tribunaux au travers de recours de la dernière chance, mais la cause paraît entendue.

Et le coup est d'autant plus rude pour Platini que, le 29 juillet dernier, il avait fait acte de candidature à la présidence de la FIFA le cœur gonflé d'espoirs. A 60 ans, le Français se voyait en chevalier blanc, en seul homme capable de redorer le blason d'une Fédération sérieusement ternie.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.