À la mi-temps, Pully a bien cru pouvoir battre Bâle

FootballBattus 4-1, les joueurs de deuxième ligue n’ont jamais été ridicules.

Auteur de trois des quatre buts, Kevin Bua a été le bourreau d'Aleksandar Petrov et des Pulliérans.

Auteur de trois des quatre buts, Kevin Bua a été le bourreau d'Aleksandar Petrov et des Pulliérans. Image: KEYSTONE

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Et tout à coup, il y a eu comme un parfum de sensation. À la mi-temps, l’euphorie avait gagné les vestiaires des Pulliérans. Ils venaient d’égaliser grâce à un penalty (main de Raoul Petretta dans la surface de réparation) transformé par Yannick Favre. Avec, en plus, un homme supplémentaire à la suite de l’expulsion du Bâlois, l’exploit était tout à coup envisageable, malgré les cinq ligues d’écart qui séparent les deux clubs.

Mais voilà, le FC Bâle n’a eu besoin que de trois minutes pour doucher les enthousiasmes naissants. À la recherche d’une place de titulaire, Kevin Bua s’est chargé de la besogne sans trop de difficultés. L’ex-Servettien inscrira même un triplé à la 81e. À bout de souffle, les joueurs de Pully ont encore concédé un penalty bien inutile en fin de rencontre. Pas de quoi gâcher la fête. Ils auront été au bout d’eux-mêmes.

Le beau geste de Petrovic

En proie à une infection à une jambe, Aleksandar Petrovic avait tenu à être sur le terrain en dépit du veto de son médecin. Après la rencontre, l’arrière central des Pulliérans a donné son maillot à un jeune joueur du club. «J’ai celui de Kuzmanovic, a-t-il précisé. Il est Serbe, comme moi. Cela compense largement. Il a plus de valeur.» Chef de projet marketing, Aleksandar Petrovic (28 ans) est resté les pieds sur terre. «Même si on en prenait dix, c’était une bonne journée, a-t-il soufflé. Franchement, je ne pensais pas que l’on ferait aussi bien. L’erreur, c’est peut-être d’y avoir trop cru à 1 but partout et à 11 contre 10. On s’est découvert derrière au lieu de demeurer bloqué dans nos 16 mètres et de miser sur les contres, comme on l’avait fait en première mi-temps. Il ne faut pas non plus se leurrer. Il nous manquait de la condition physique. Notre championnat ne débute que dans deux semaines. Moi-même, j’étais encore en Croatie il y a 7 jours.»

Ce qui a le plus impressionné Petrovic, c’est la capacité des Bâlois à se trouver les yeux fermés. «Ils n’ont même pas besoin de se regarder, a observé l’enfant de Pully. Ils savent qui doit faire la transversale à gauche. Les appels sont clairs. Ce sont des automatismes. Physiquement aussi. Sur tout le match, j’ai dû gagner un duel dans les airs. Parfois, on les voit rater leur premier contrôle, mais ça va tellement vite derrière…»


Pully - FC Bâle 1-4 (1-1)

La Rochettaz, 2000 spectateurs, dont 550 Bâlois.

Arbitre: M. Faehndrich.

Buts: 17e Bua 0-1, 45e Favre 1-1 (penalty), 48e Bua 1-2, 81e Bua 1-3, 87e Campo 1-4 (penalty).

Pully: Russo; Schlaefli, Petrovic, Saldini, Pucci; Jaccard; Rickli, Matteo D’Alessandro (66e Mast), Favre, D’Aquino (76 e Oksüz); Schwyn.

FC Bâle: Bâle: Nikolic; Dimitriou, Alderete; Marchand (56e Widmer), Xhaka, Kuzmanovic (56e Frei), Petretta; Stocker, Campo, Bua; Pululu (71e Okafor).

Avertissements : Marchand (41 e), Petrovic (62e), Xhaka (65e), Oksüz (80e), Favre (86e), Schlaefli (90e), Dimitriou (92e).

Expulsion: Petretta (45e).

Créé: 18.08.2019, 22h23

En Coupe de vent

Le SLO déroule

En déplacement dans le canton de Genève, Stade Lausanne Ouchy a évité le couac sur la pelouse du FC Perly (2e ligue). Mais les Lausannois du bas ont mis 63 minutes pour assurer leur qualification. Après l’ouverture du score de Samandjeu (15e), les Vaudois ont réussi le break en trois minutes par Ndongo (60e) et de nouveau Samandjeu. Ndongo (75e) s’est ensuite lui aussi offert un doublé et c’est Oussou (90e sur penalty) qui a clos le débat. L’adversaire en 16e sera le FC Kriens pour un duel 100% Challenge League très ouvert.

Stade Nyonnais en service minimum

Les joueurs de La Côte n’ont pas franchement profité de la différence de niveau sur la pelouse du FC Mutschellen, un adversaire qui évolue trois classes plus bas (2e ligue). C’est un autogoal (25e) qui a débloqué la situation avant que Nsiala (51e) et Hysenaj (57e) n’assurent définitivement la qualification. Il faudra sans doute en faire beaucoup plus au tour suivant contre le FC Thoune qui s’est qualifié sans briller (2-0) face aux Genevois de Signal Bernex (2e ligue interrégionale). Proches de l’exploit il y a un an face à YB, les Stadistes doivent croire qu’une revanche est possible contre un autre pensionnaire bernois de Super League.

Bavois insatiable

C’est le carton du week-end: 14-0! C’est dire si le FC Bavois n’a pas fait dans la dentelle sur la pelouse du Petit Poucet de la compétition, le FC Escholzmatt-Marbach. Le club lucernois évolue en 4e ligue et ses joueurs ont trouvé les 90 minutes très longues. En 16e de finale, les 14 et 5 septembre, Bavois ira au bout du lac affronter l’Olympique de Genève, un néopromu en 1re ligue ambitieux. Attention danger!

G.SZ

Lausanne accueillera le Lugano de Fabio Celestini

Le Lausanne-Sport accueillera le FC Lugano, à l’occasion du retour de Fabio Celestini sur un banc de la Pontaise (affiche complète des 16es de finale en page 10). Une tâche ardue mais pas impossible pour un ambitieux leader de Challenge League qui n’a pas tremblé pour se qualifier pour le second tour de la Coupe de Suisse.

Les Vaudois n’ont pas connu le moindre problème du côté de Soleure face au FC Iliria (2e ligue). Un succès 6-1 conquis grâce aux doublés de Ndoye et Zeqiri ainsi qu’aux réussites de Kukuruzovic et de Turkes. Le LS tentera de créer la première grosse surprise de l’édition 2019-2020 de cette Coupe de Suisse qui protège au mieux les équipes de Super League. Rappelons qu’un tirage au sort dirigé empêche les équipes de l’élite de se rencontrer en 32es et 16es de finale.

Il y aura forcément un côté très émotionnel lors de ce match qui sera agendé le 14 ou le 15 septembre avec le retour de Fabio Celestini devant son ancien public. Mais cette fois, l’ancien joueur et coach du club lausannois sera dans l’autre vestiaire…

Des autres pensionnaires de Super League, Sion (à Aarau) et Servette (à GC) sont les plus mal lotis. Le FC Bâle ne risquera pas grand-chose à Meyrin tandis qu’YB s’offrira une nouvelle promenade du côté de Freienbach (2e inter).

G.SZ

Pully - Bâle 1-4 (1-1)

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 18 septembre 2019
(Image: Bénédicte) Plus...