Nuzzolo face à Sejmenovic, les mots avant les crampons

Coupe de SuisseAnciens coéquipiers, l’attaquant neuchâtelois et le défenseur vaudois présentent à leur façon le choc Yverdon - Ne/Xamax de dimanche (16h).

Qui de Raphaël Nuzzolo ou de Mustafa Sejmenovic aura encore le sourire dimanche soir?

Qui de Raphaël Nuzzolo ou de Mustafa Sejmenovic aura encore le sourire dimanche soir? Image: KEYSTONE

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Selon le camp dans lequel on se trouve, le hasard a très bien, ou très mal, fait les choses au moment de désigner les affrontements du 1er tour de la Coupe de Suisse. Comme l’an dernier, où il avait arraché une qualification que le pensionnaire de Promotion League lui avait contestée jusqu’au bout, Neuchâtel Xamax aura tout à craindre de son court déplacement au stade municipal d’Yverdon. Un match à haute tension que Raphaël Nuzzolo et Mustafa Sejmenovic avaient vécu côte à côte sous le maillot de Xamax. Dimanche, le contexte sera bien différent pour eux puisque le défenseur, passé cet été dans le camp adverse, aura, cette fois, la lourde tâche d’empêcher son ancien coéquipier de faire la différence, comme cela avait été le cas le 19 août 2018.


Le derby du lac de Neuchâtel en cinq thèmes

Une affiche, deux humeurs

Yverdon est le pire adversaire que Xamax pouvait craindre, commence Raphaël Nuzzolo. Parce que c’est, tout simplement, la meilleure équipe de Promotion League. Pour moi, la beauté de la Coupe, c’est quand, dans les premiers tours, les équipes de Super League se déplacent dans de petits clubs et que la journée ressemble aussi à une fête. Et puis retrouver le même adversaire deux ans de suite n’est pas l’idéal. Mais bon, l’avantage c’est que ce n’est pas loin et qu’il y a un vrai engouement autour de ce derby.» Un avis sur cette affiche que ne partage naturellement pas Mustafa Sejmenovic. «Pour Yverdon, Xamax est l’adversaire idéal. Jour après jour, la tension monte chez nous car tout le monde est convaincu que l’exploit est possible. Le fait d’être passé tout près de la qualification l’an dernier est une raison supplémentaire d’y croire.» «C’est vrai mais, de notre côté, coupe le Neuchâtelois, il ne fait aucun doute que nous sommes bien conscients du danger que représente ce déplacement à Yverdon. Toute la semaine, nous avons d’ailleurs préparé ce derby avec autant d’application et d’implication que nous l’aurions fait avant un duel face à un adversaire de Super League. La pression négative sera clairement sur nos épaules.»

Un vrai et un faux buteur

Unique buteur du derby de 2018, Raphaël Nuzzolo compte déjà trois réussites en quatre sorties, cette saison. Plus étonnant, Mustafa Sejmenovic a, lui, trompé à deux reprises, en trois matches, les gardiens adverses. Qui fera la différence? «Cette saison, explique le défenseur vaudois, YS pratique un jeu offensif. J’espère donc que ce seront nos attaquants qui feront la différence. Quant à moi, disons que j’ai eu un peu de chance de marquer, mais si l’occasion se présente, je n’hésiterai pas.» Une remarque qui fait sourire Nuzzolo: «L’an dernier, il avait déjà scoré deux fois dans les premières journées. Puis plus rien. Et ce sera la même chose cette fois! Plus sérieusement, «Mus» est très habile dans le jeu aérien mais si, dimanche, on le laisse aussi seul dans nos seize mètres qu’il l’était sur ces deux buts, je serai très fâché avec mes défenseurs.»

Priorité au championnat

Cette saison, Xamax et Yverdon rêvent d’un joli parcours en Coupe. Leurs présidents surtout qui regrettent tous deux ouvertement de ne jamais avoir vécu les belles émotions que réserve cette compétition. «On l’espère bien sûr tous, remarque Nuzzolo, mais pour Xamax le maintien en Super League reste l’objectif le plus important. Dans cet ordre d’idées, le fait de passer quelques tours en Coupe de Suisse amènerait un peu de fraîcheur bienvenue au sein du club. Cela dit, je ne pense pas qu’une éventuelle élimination, dimanche, puisse avoir des répercussions sur la suite de notre parcours en championnat. À tous les niveaux, Xamax est plus solide et mieux armé que l’an dernier.» «Notre situation est assez similaire, continue Sejmenovic. La promotion en Challenge League est presque une obligation pour YS. Et pour atteindre cet objectif et briser la routine du championnat, il n’y aurait rien de mieux que de nous confronter à des équipes de catégories supérieures.»

Unis par les souvenirs

Mustafa Sejmenovic et Raphaël Nuzzolo ont partagé le même vestiaire durant trois ans à Neuchâtel avant que le Vaudois ne décide de retourner à Yverdon, cet été. Un laps de temps finalement assez court dans une carrière qui a toutefois permis aux deux hommes de tisser des liens particuliers. «Je ne parlerais pas d’amitié car, dans le football, c’est une chose assez rare, explique l’attaquant de Xamax. Mais le fait d’avoir vécu ensemble des émotions très fortes nous a rapprochés. En ce qui me concerne, le sauvetage miraculeux contre Aarau a provoqué un sentiment plus fort encore que la promotion de l’année précédente. Ce maintien a plus de valeur que le titre d’YB!» Un sentiment que partage le défenseur yverdonnois. «On a tellement souffert la saison passée que finir mon aventure à Xamax de cette manière était la meilleure des choses. Les émotions vécues ont été indescriptibles.» Pour garder le contact, les héros de cet exercice 2018-2019 sont désormais réunis sur un «chat» commun. «Dans une vingtaine d’années, assure Nuzzolo, on aura de la peine à se souvenir des détails de chaque saison. Mais je suis certain que l’on aura toujours bien en tête tout ce qui s’est passé entre 2017 et 2019 avec Neuchâtel Xamax. Et qu’on aura tous encore beaucoup de plaisir à nous en rappeler les principaux épisodes. Comme des vieux combattants.»

Potes oui, mais hors du terrain

En trois saisons, les deux hommes ont dû jouer une bonne centaine de matches ensemble. Sans compter les innombrables entraînements où ils se sont souvent retrouvés face à face. C’est dire si Sejmenovic et Nuzzolo se connaissent sur le bout de leurs crampons. Qui, entre le défenseur et l’attaquant, part avec un avantage dans cette situation? «Aucun doute possible, rigole Nuzzolo, le défenseur est favorisé. Parce qu’il ne doit pas créer mais s’opposer à son adversaire, détruire ce que l’attaquant essaie de construire. Et puis, avec le temps, il a aussi appris à connaître mes habitudes.» Habile au marquage, Sejmenovic réagit bien à cette petite provocation. «Avec un autre attaquant que «Nuzz» ça pourrait éventuellement être un avantage mais pas avec un joueur aussi intelligent et imprévisible que lui. Il bouge aussi beaucoup, ce qui est parfois gênant pour un défenseur. Tu as beau le connaître, il réussit toujours à avoir un coup d’avance sur toi. J’ai pu me rendre compte à maintes reprises qu’il n’est pas le même à l’entraînement et en match. Et puis le fait de bien le connaître et de l’apprécier ne va pas m’empêcher de jouer un peu «dur» sur lui. Mais il est clair qu’avec «Nuzz» j’hésiterais avant de lui poser une semelle, comme on le fait parfois lorsque le besoin d’«éteindre» un peu l’attaquant adverse se fait sentir. Le mieux sera d’empêcher ses coéquipiers de lui donner le ballon.»

Créé: 16.08.2019, 19h40

Raphaël Nuzzolo

Né le 5 juillet 1983, à Bienne

Nationalité Suisse

Poste attaquant

Parcours
2001-2011 Ne/Xamax
2011-2016 Young Boys
2016-? Ne/Xamax

Mustafa Sejmenovic

Né le 3 janvier 1986, à Yverdon

Nationalité Bosnie-Herzégovine

Poste Défenseur central

Parcours
2002-2005 Yverdon
2005-2006 Baulmes
2006-2012 Yverdon
2012-2015 Bienne
2015-2019 Ne/Xamax
2019-? Yverdon

Articles en relation

Le jour où Échallens avait battu le «grand» Servette aux Trois-Sapins

Coupe de Suisse Les Vaudois défient les Grenat ce samedi en Coupe de Suisse, quatorze ans après une mémorable victoire en championnat. Plus...

Le LS et SLO veulent prendre ce 1er tour de Coupe de Suisse très au sérieux

Football Même si Iliria et Perly-Certoux n’évoluent qu’en 2e ligue, Giorgio Contini et Andrea Binotto ne laissent rien au hasard. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 21 septembre 2019
(Image: Valott?) Plus...