Les Nyonnais s’approprient une Coupe de Noël record

NatationJean-Marc Vaucher et Morgane Echivard s’imposent pour la première fois dans la classique genevoise.

Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La Coupe de Noël est une vieille dame (elle a vécu ce dimanche sa 81e édition), mais elle sait se renouveler pour conserver sa jeunesse et son attrait: un nouveau parcours, raccourci à un hectomètre tout juste, a gonflé le peloton et attiré un nombre record d’inscrits (2555). Sans que les conditions météorologiques bienveillantes (eau à 8°C, air à 10°C) n’aient eu une influence sur cette affluence, les inscriptions étant bouclées longtemps avant que cette douceur dominicale ne soit annoncée.

Inscrite virtuellement au patrimoine culturel immatériel genevois pour services rendus, l’épreuve déjantée s’est néanmoins offerte dimanche à un duo gagnant venu de la Côte: Jean-Marc Vaucher (30 ans), le banquier de Bursins, et Morgane Echivard (22), l’apprentie-dessinatrice en architecture, appartiennent tous deux au Cercle des Nageurs de Nyon. Avec des chronos de 59’261 (on s’est offert les millièmes de seconde) pour lui, de 1h39’064 pour elle, ils ont bien évidemment fixé les premiers records du nouveau parcours.

En lice pour la première fois dans la rade, le poloïste – il évolue en Ligue nationale B avec Nyon et s’entraîne quatre fois par semaine – s’est étonné lui-même: «Je suis un peu surpris de m’imposer. Je nage surtout en piscine, même si j’ai plongé dans le lac de Joux ces dernières semaines. La température ici était bien différente, les conditions optimales», confiait Jean-Marc Vaucher, qui a relégué à 2’41 le Lancéen Yanouk Tiriseva, vainqueur en 2015 et 2017, et à 2’47 le Berlinois Benjamin Konschak.

«J’étais moins préparée»

Deuxième ces deux dernières années, Morgane Echivard – 19e scratch, juste derrière Philippe Meyer, le vainqueur de l’an dernier – goûtait particulièrement son succès, arraché pour six dixièmes devant Marine Jouanem, venue du Vaucluse prendre la seconde place. «La fin de course a été compliquée, j’ai senti après la mi-parcours que les autres revenaient sur moi», expliquait la Vaudoise, qui ne s’était pourtant pas particulièrement entraînée: «J’étais moins préparée que les autres fois. Il faisait un peu plus chaud, cela a aidé.»

Moins rapide, Marguerite – qui nage régulièrement avec son époux entre le phare et les Bains des Pâquis – a néanmoins épaté, elle qui était avec ses 78 printemps la vétérante chez les féminines. Côté masculin, Willem, le doyen absolu, affichait 86 bougies, lui qui est né un an avant la Coupe de Noël.

Créé: 15.12.2019, 21h36

Articles en relation

Ce géant des lacs éclabousse tous ses rivaux

Natation Le Prilléran Julien Baillod veut rester invaincu en eau libre aux Européens masters de Slovénie cette semaine. Plus...

À Nyon, les petites distances ont vraiment la cote

Triathlon La 30e édition fera la part belle aux populaires, ce week-end sur La Côte. Plus...

A 11 ans, Malika Gobet affole les chronomètres

Natation Les feux sont au vert pour la jeune nageuse de Crans-près-Céligny. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 21 janvier 2020
(Image: Bénédicte) Plus...