En 2026, la «Valaisanne» Kim aura 25 ans

Chloé Kim a vécu, quand elle était plus jeune, deux ans en Valais.

Chloé Kim a vécu, quand elle était plus jeune, deux ans en Valais. Image: KEYSTONE

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

C’est un ravissement pour le joggeur contemplatif. S’il suit la course de son imagination, il peut se croire sur un sentier valaisan, dans le val d’Hérens ou au-dessus de Sembrancher. Le ciel, là-haut, est toujours plus beau, comme dans la chanson. «Hol yo o hol di o…» Des pins et des Jeux. Et pas la moindre trace de neige. On est à Gangneung, ses forêts de buildings, son interminable plage battue par le vent, ses éoliennes dressées comme des sentinelles et son parc olympique. Un temple commercial. Des palais de glace. Au Pays du Matin calme, c’est au crépuscule que les gladiateurs du short-track mettent la foule en folie.

Dans une cantine sans charme, la neige éclabousse l’écran et Chloé Kim fait ses voltiges comme d’autres font leurs gammes. Là-bas, au Phoenix Snow Park, c’est le tube de l’hiver. Quand la teenager surdouée du half-pipe monte sur sa planche, le spectacle est à couper le souffle. Elle fait le mur et s’envole en vrille, en tourbillon, en état de grâce. Pour elle, les Jeux ne sont plus interdits. Il y a quatre ans, elle n’avait pas atteint la limite d’âge admise. Aujourd’hui, à 17 ans, son talent dépasse les bornes et pour elle tout est possible. Gouffre temporel: quand elle est née,

Noriaki Kasai, le vénérable sauteur à skis japonais, avait déjà participé à trois de ses huit olympiades.

Chloé Kim est époustouflante. Ses origines sont sud-coréennes, son passeport américain et son enfance valaisanne sur les bords. N’a-t-elle pas passé deux ans dans le Vieux-Pays, auprès d’une tante, à bûcher ses acrobaties. Comme cette bénévole rencontrée à PyeongChang, elle doit adorer le Matterhorn et la fondue. C’est sûr qu’elle serait enchantée d’y refaire un saut en 2026. Elle n’aura alors que 25 ans! Seulement, la candidature olympique de Sion n’est encore qu’une planche à dessein. Chantier valaisan…

(24 heures)

Créé: 13.02.2018, 22h42

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.