Un couple battu par la Suisse lié au dopage

JO 2018Un Russe sous drapeau olympique aurait été contrôlé positif au meldonium, qui figure sur la liste des produits prohibés.

Alexander Krushelnitsky (au centre) lors de la demi-finale remportée par les Suisses Jenny Perret et Martin Rios.

Alexander Krushelnitsky (au centre) lors de la demi-finale remportée par les Suisses Jenny Perret et Martin Rios. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Tout ça pour ça: malgré toutes les précautions prises par le CIO qui a suspendu le Comité olympique russe et n'a invité que des sportifs russes «propres», les JO sont une fois de plus rattrapés par le dopage, un joueur de curling russe étant impliqué dans un cas de dopage au meldonium.

Selon une source proche du dossier, le contrôle de l'échantillon A prélevé sur le sportif russe a révélé la présence de «meldonium». L'analyse de l'échantillon B doit être pratiquée «lundi à 13 heures», heure locale à Pyeongchang (5 heures en Suisse), a précisé une autre source.

La Fédération internationale de curling a confirmé l'existence d'un cas impliquant un sportif engagé dans son tournoi olympique. Selon «Reuters», Alexander Krushelnitsky serait l'athlète concerné par ce contrôle positif au meldonium. Avec sa femme, ils avaient été éliminés par la Suisse en demi-finale du curling mixte.

Le comité national olympique russe est suspendu par le CIO depuis le 5 décembre, en raison d'un système de dopage institutionnalisé mis au jour lors des deux dernières années. 168 sportifs russes, sous de strictes conditions, avaient néanmoins été invités par le CIO à participer aux JO 2018 car considérés comme «propres».

Contacté, le Tribunal arbitral du sport (TAS), qui siège temporairement à Pyeongchang durant les JO et est en charge de prononcer les sanctions, n'avait été saisi «d'aucun nouveau cas dimanche soir», selon un porte-parole.

«Si ce cas est confirmé, il sera pris en considération par le groupe chargé de contrôler le comportement de l'équipe d'Atlètes olympiques de Russie, présidée par Nicole Hoevertsz, membre de la commission exécutive du CIO», a précisé le CIO dimanche soir dans un communiqué.

(afp/jsa/nxp)

Créé: 18.02.2018, 16h11

Le meldonuim, c'est quoi?

Le meldonium est connu dans les pays d'Europe de l'Est sous le nom de Mildronate. Normalement destiné à soigner les angines et les cardiopathies afin d'augmenter les performances des sujets malades, son usage a été détourné notamment dans dans les épreuves de vitesse, car il accroît la vascularisation du muscle cardiaque.

Il a fait son apparition sur la liste des produits prohibés le 1er janvier 2016. Dans les mois qui ont suivi, de nombreux cas positifs ont été enregistrés à ce produit, notamment chez les Russes, avec une victime de marque, la joueuse de tennis Maria Sharapova. Elle a été suspendue 15 mois avant de pouvoir réintégrer le circuit WTA.

Premier cas

Le patineur de vitesse Kei Saito, spécialiste du short-track, avait été mardi le premier cas officiel de dopage des JO. Le Japonais a été testé positif à l'acétalozamide, un produit diurétique considéré comme masquant, durant un test hors compétition, avait précisé le TAS, ajoutant que le sportif avait accepté d'être «provisoirement suspendu» et avait quitté le village olympique.

Articles en relation

Un jour à Pyeongchang, épisode 9

JO 2018 Pas moins de six titres olympiques ont été attribués dimanche: revivez la journée avec notre direct. Plus...

Une Suisse «dans les clous» à mi-parcours

JO 2018 Ralph Stöckli, chef de la délégation suisse à Pyeongchang, a tiré un bilan intermédiaire après une semaine. Plus...

La symphonie géante de «Mozart» Hirscher

JO 2018 L'Autrichien s'est adjugé le slalom géant de Pyeongchang, son deuxième titre olympique après le combiné. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.