Séance de tirs au but fatale pour les Américains

JO 2018Les hockeyeurs américains ont été sortis par la République tchèque dès les quarts de finale.

La déception des Américains, éliminés dès les quarts de finale.

La déception des Américains, éliminés dès les quarts de finale. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les Etats-Unis, qui avaient terminé sur le podium des deux derniers tournois olympiques, ont été éliminés dès les quarts de finale. Ils ont été sortis par la République tchèque, victorieuse 3-2 après les tirs au but.

Une séance de penalties durant laquelle seul Petr Koukal a trouvé l'ouverture. Le gardien tchèque Pavel Francouz a, en effet, retenu tous les tirs américains, dont celui du Bernois Mark Arcobello. Les Américains, malgré le 2-2 signé en infériorité numérique par le Fribourgeois Jim Slater, n'ont pas réussi à trouver la solution face à des Tchèques bien organisés, qui ont pris leur revanche sur les quarts de finale de Sotchi, où ils avaient été sortis par les Etats-Unis au même stade de la compétition (défaite 5-2).

En demi-finale, la République tchèque affrontera les athlètes olympiques de Russie, qui ont écrasé la Norvège 6-1 en quarts de finale.

Pas de joueurs de NHL

Emmenés par un Ilya Kovalchuk qui semble en mission, les Athlètes olympiques de Russie ont confirmé l'excellente impression laissée depuis le début de ces joutes coréennes. Le score était ainsi de 3-0 au terme du premier tiers-temps, à l'issue duquel Lars Haugen cédait sa place à Henrik Haukeland devant le filet norvégien.

Auteurs de 19 tirs cadrés contre... 2 pour leurs adversaires dans ce tiers initial, les stars de la KHL n'ont même pas connu de relâchement. La Norvège a certes pu revenir à deux longueurs à la 28e minute, mais le buteur Alexander Bonsaksen allait lui-même briser l'élan nouveau de son équipe: il était pénalisé 18'' après avoir réduit la marque. La sanction tombait 74'' après le 3-1, Sergei Kalinin profitant d'un «caviar» de Kovalchuk pour sceller l'issue de cette partie.

La pression est forte sur les épaules de Pavel Datsyuk et de ses partenaires à Pyeonchang, favoris logiques de ces JO en l'absence des joueurs de NHL. Le titre olympique échappe à la Russie depuis 1992, année du sacre de la CEI de Slava Bykov et Andreï Khomutov. Et la dernière médaille, en bronze, remonte à 2002...

(ats/jsa/nxp)

Créé: 21.02.2018, 12h56

Articles en relation

Il s’agit désormais de se poser les bonnes questions

Hockey sur glace Après la débâcle de l’équipe de Suisse aux JO, mardi soir face à l’Allemagne, une analyse s’impose à tous les niveaux. Plus...

Eliminée avant les quarts, la Suisse est à sa place

JO 2018 Incapables de profiter des jeux de puissance, les Suisses ont perdu en prolongation contre l'Allemagne. Cruel mais logique. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.