L’OM va-t-il tenir la distance?

FootballAu bout d'une saison digne d'un marathon, Marseille affronte l’Atlético Madrid en finale de la Ligue Europa ce mercredi soir.

Parmi les cinq plus grands championnats d'Europe, aucun joueur de champ n'a disputé davantage de minutes en club que le Marseillais Luiz Gustavo (4781'), cette saison.

Parmi les cinq plus grands championnats d'Europe, aucun joueur de champ n'a disputé davantage de minutes en club que le Marseillais Luiz Gustavo (4781'), cette saison. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Un marathon. Ainsi peut être qualifiée la saison de l’Olympique de Marseille, officiellement entamée le 27 juillet face aux Belges d’Oostende, au troisième et avant-dernier tour de qualification de la Ligue Europa. Dix mois plus tard, l’OM est toujours en lice sur la scène européenne, muni de l’espoir d’accrocher un deuxième titre continental à son palmarès, après la Ligue des champions en 1993. Mais entre le début de sa campagne et la finale de ce mercredi soir à Lyon face à l’Atlético Madrid (20 h 45), il a enchaîné 60 matches, toutes compétitions confondues.

Énorme. Et forcément éreintant. D’autant plus lorsque le contingent n’est pas taillé pour naviguer sur plusieurs tableaux en même temps et que l’on se bat également tous les week-ends pour une place sur le podium de Ligue 1. Un exemple parlant? Sept Marseillais figurent dans la liste des 22 joueurs de champs comptant plus de 50 apparitions en club cette saison au sein des cinq plus grands championnats d’Europe (voir infographie ci-dessous). Et deux d’entre eux (Luiz Gustavo, 4781 minutes, ainsi qu’Adil Rami, 4724 minutes) dominent la hiérarchie en termes de minutes de jeu effectuées.

Le turnover si cher aux coaches, Rudi Garcia le pratique moins que d’autres avec son onze de base. Par la force des choses surtout. L’Atlético a jusqu’ici disputé 57 matches, soit seulement trois de moins que l’Olympique de Marseille. Reste que si l’on additionne le temps de jeu effectif des joueurs probablement titulaires ce mercredi, l’écart passe de trois à six rencontres. Toute une différence au niveau du contingent et des alternatives à disposition sur la longueur d’une saison.

Même si une finale contribue quasi toujours à insuffler son lot d’adrénaline et d’énergie, les Phocéens vont-ils tenir la distance et résister au défi physique traditionnellement imposé par les Colchoneros? C’est toute la question. (24 heures)

Créé: 15.05.2018, 18h14

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 5

Trump annule sa rencontre avec Kim Jong-un, paru le 25 mai 2018
(Image: Bénédicte) Plus...