Passer au contenu principal

Perroton: «Cette finale, ce n’est que du bonus pour nous»

Le Star Forward défie Sion en finale de 1e ligue. L’entraîneur Laurent Perroton se confie avant le premier acte en Valais, qui se jouera jeudi soir.

Laurent Perroton et le Star Forward se sont entraînés du côté de Malley cette semaine.
Laurent Perroton et le Star Forward se sont entraînés du côté de Malley cette semaine.
FLORIAN CELLA

Nous sommes complètement décomplexés parce que nous affrontons l’ogre du championnat. Sion est favori.» A l’heure d’évoquer cette finale de 1e Ligue contre Sion, Laurent Perroton et le Star-Forward endossent volontiers le costume d’outsider.

1500 matches de LNB

Il faut dire que ce HC Sion a de quoi impressionner. «L’équipe cumule plus de 1500 matches de LNB et 400 en LNA, illustre le coach vaudois. C’est une équipe qui joue ensemble depuis plusieurs années. Sion n’a pas de véritable faiblesse.» Le double tenant du titre n’a d’ailleurs pas tremblé pour atteindre la finale (deux victoires 3-0).

Comment, dès lors, faire vaciller la montagne valaisanne? «La clé sera l’intensité, détaille Laurent Perroton. Nous sommes montés en puissance en quart et en demi-finale et nous pouvons gêner Sion sur le plan physique.»

De la revanche dans l'air

Avec une moyenne d’âge de 21 ans (soit 6 de moins que son adversaire), Star Forward abattra la carte de l’insouciance et du culot. «Notre saison est d’ores et déjà réussie. En cette année de fusion entre Morges et Lausanne, nous avons accompli un gros travail de cohésion. Ce n’est que du bonus pour nous désormais. Mes joueurs ont été les acteurs majeurs de cette belle aventure.»

Un air de revanche soufflera sur cet affrontement romand. Le HC Sion a écarté Forward Morges lors des deux dernières saisons, en 2015 (finale) et 2016 (demi). «Ce qui s’est passé avant n’a plus d’importance. Il y a beaucoup de sérénité dans le vestiaire.»

Cette finale de 1e Ligue sera la dernière de ce championnat. En effet, Star Forward et Sion se retrouveront la saison prochaine dans la nouvelle Regio League. «Un titre nous permettrait de rentrer un peu dans l’histoire de ce sport en Suisse, avance Laurent Perroton. On a beaucoup travaillé pour aller jusqu’au bout.»

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.