Petra Fontanive sort de l'ombre de Lea Sprunger

AthlétismeLa Zurichoise a «explosé» son record de plus d'une demi-seconde au meeting de Genève.

Petra Fontanive et Lea Sprunger.

Petra Fontanive et Lea Sprunger. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Petra Fontanive a brûlé la politesse à Lea Sprunger au meeting de Genève, sur un 400 m haies de très haute tenue. La Zurichoise a signé le 3e chrono européen de l'année, le 10e mondial, en 54''56, record personnel «explosé» de plus d'une demi-seconde.

Lea Sprunger, dans le sillage de l'employée de banque (à 60 %) du TV Unterstrass, a couru en 54''63, trois dixièmes de moins que sa meilleure marque établie l'an dernier au même endroit (54''92). Mais étonnamment, cela n'a pas suffi, face à une Fontanive qui, à 29 ans, arrive enfin à maturité, sans faire de bruit.

«Je ne suis pas pas vexée» (d'avoir été battue), a assuré la Nyonnaise, la première à féliciter sa rivale. L'irruption de Fontanive est de nature à renforcer l'émulation. A première vue, le potentiel de Lea Sprunger, médaillée de bronze l'an dernier aux Européens à Amsterdam, est supérieur, mais il faut désormais s'attendre à (presque) tout avec Fontanive. Celle-ci, par rapport à sa meilleure saison en 2015, a soudain progressé d'une seconde et demie, avec ses courses de Bâle il y a une semaine (55''12) et celle de ce samedi.

Elle s'en explique: «Cette saison, je cours avec beaucoup moins de pression. J'ai atteint mon rêve de participer aux JO de Rio (éliminée en séries, ndlr), mais je suis quand même restée sur ma faim la saison dernière car j'aurais dû aller plus vite au vu de mes performances à l'entraînement. J'ai donc décidé de poursuivre ma carrière pour 2017, mais je suis vieille aujourd'hui», rigole-t-elle. Et de lâcher cette révélation désarmante: «Je dispute vraisemblablement ma dernière saison.»

Fontanive a insisté sur le «vraisemblablement», qui laisse penser que si elle parvient toujours à courir aussi libérée que samedi, en particulier aux Mondiaux de Londres en août, elle pourrait être tentée de prolonger l'aventure.

Grosse faute de Lea Sprunger

Lea Sprunger était ravie de son chrono mais pas de sa technique: «Le franchissement de ma 9e haie était pourri!», a-t-elle relevé. «Je dois encore m'adapter à ma nouvelle technique.» De sa longue foulée, la Nyonnaise a de loin pris le meilleur départ, mais Fontanive, tout en cadence, l'a reprise impitoyablement sur la fin. Pour mémoire, le «mythique» record national d'Anita Protti est fixé à 54''25 (en 1991). A portée de fusil pour une ou l'autre?

Kariem Hussein a signé son meilleur temps de la saison sur 400 m haies toujours, en 49''02. Mais le Thurgovien a été battu par le Français Kasse Hann Mamadou, auteur du 3e temps mondial 2017 en 48''40. «Le plan était de terminer plus vite que ça», a lancé Hussein, parti comme un boulet mais à la peine sur la fin. Son degré de satisfaction sur une échelle de 1 à 10: «Sept!», répond-il.

Mujinga Kambundji a couru a minima en obtenant la limite pour les Mondiaux (23''10) sur 200 m (victoire en 23''03). «J'étais superfatiguée», a concédé la Bernoise, qui avait disputé le 100 m du meeting de Rome deux jours plus tôt (11''40).

Promesse d'avenir, le Chablaisien Jarod Biya, 17 ans, a bondi à 7m77 à la longueur, ravissant à Julien Fivaz son record national M20 (7m70), vieux de près de 20 ans. (si/nxp)

Créé: 10.06.2017, 18h54

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.